À la uneActualitéFrancePolitique

Anne Hidalgo pense à créer une police municipale armée

A deux ans des élections municipales, la maire de Paris Anne Hidalgo songe à créer une police municipale armée.

Paris ne dispose pas de police municipale à proprement parler. De plus, la mairie ne détient pas le pouvoir de police général mais bien la préfecture, contrairement à toute la France. Ceci date de l’arrêté du 1er juillet 1800 qui accorde au préfet les pouvoirs de police générale.

La maire de Paris n’a donc pas exclu la possibilité de créer une police parisienne et l’armer (20% des policiers municipaux ne sont pas armés). En 2016, Anne Hidalgo avait créé la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection (DPSP) composé des inspecteurs de sécurité de la Ville (ISVP) et les agents de surveillance de Paris (ASP), anciennement sous la tutelle du préfet de police, ces derniers n’étant pas armés et uniquement chargés du stationnement gênant et de la régulation de la circulation.

Youtube No GIF by ADWEEK - Find & Share on GIPHY

Aujourd’hui, ces agents qui sont sous la responsabilité de la Mairie de Paris ne disposent que d’un équipement limité (matraque, bâton de défense, lacrymogène).

Armer ces agents ou créer une police municipale ?

Un rapport de la Mairie de Paris préconise deux solutions :

  • voter une loi indiquant que les agents de sécurité de la Mairie sont habilités à être armé par la maire.
  • conférer le statut de policiers municipaux à ces agents.

Si une loi d’avril 1999 autorise les mairies à armer les policiers municipaux , la ville de Paris considère que ses agents n’ont pas le statut de policiers municipaux et ne sont pas mentionnés dans le texte de loi. Pourtant le préfet de police, Michel Delpuech, a indiqué que la Mairie pourrait, sans problèmes, armer ses agents et leur confier des missions plus importantes.

Armement = Diminution des effectifs ?

Selon un rapport commandé par la Mairie, le nombre de policiers dans la capitale diminue depuis plusieurs années. Armer de nouveaux agents de sécurité pourrait coûter 10,7 millions d’euros par an pour 900 agents ISVP. Cette mesure pourrait entraîner “une restriction du nombre d’agents de police sur la voie publique” selon l’enquête.

A voir si Anne Hidalgo prend la décision d’enclencher un processus afin d’armer ses agents ou de créer une police municipale, qui n’existe pas encore à Paris.

Related posts
À la uneCultureVoyages

5 destinations pour se faire un long dernier week-end avant la rentrée

À la uneActualitéBuzzFranceInsoliteSociété

Des jeunes escroqués lors de leurs vacances en Croatie, Twitter s'enflamme

À la uneActualitéInternationalPolitiqueSociété

Boris Johnson menace de stopper la libre circulation des personnes

ActualitéCinémaCultureInternational

Le couple Obama produit un documentaire pour Netflix

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux