À la uneFranceSanté

Annonces d’Olivier Véran : qu’est-ce que ça change pour vous ?

Olivier Veran pass vaccinal infection annonces BFMTV

Invité sur le plateau de BFMTV, le ministre de la Santé Olivier Véran a espéré que le pass vaccinal ne soit plus d’actualité en juillet.

Mercredi 2 février, Olivier Véran a fait le déplacement chez BFMTV afin de faire le point sur la situation sanitaire du pays. Alors que la France connait une légère baisse du nombre de cas, avec 315 363 nouveaux cas hier, le ministre de la Santé a indiqué que les malades du Covid-19 auront accès plus facilement au pass vaccinal.

« Si vous avez eu une injection et deux infections, si vous avez eu deux injections et une infection (qu’elle soit avant, au milieu ou après les injections) ou si vous avez eu trois injections de vaccin anti-Covid, vous conserverez le bénéfice du pass vaccinal sans limite de temps » a-t-il déclaré au micro de la chaîne d’information continue. En d’autres termes, chaque personne dont le système immunitaire « ait été stimulé au moins trois fois » conservera son pass vaccinal. De ce fait, les Français vaccinés à deux reprises ayant contracté une fois le virus, par exemple, ne sont pas dans l’obligation de recevoir leur dose de rappel. « Une injection = une infection« , a détaillé Oliver Véran.

Vers une fin du pass vaccinal en juillet ?

À l’heure où « un Français sur deux (en moyenne) a contracté une forme de Covid depuis le début de pandémie« , le ministre de la Santé espère pouvoir supprimer le pass vaccinal avant l’été : « Le pass vaccinal aura une fin, et vu la dynamique actuelle, il est probable que cette fin soit bien avant le mois de juillet, sauf s’il y avait une mauvaise nouvelle« . Olivier Véran en a fait la promesse, à condition que la situation sanitaire le permette bien évidemment.

Dans ce sens, la question d’une possible fin du masque en intérieur pour le printemps est également sur la table. « La fin du masque en extérieur s’est fait aujourd’hui, la fin du masque en intérieur, c’est quand le virus circule beaucoup moins. On l’a déjà fait. Avant la vague Delta, on avait retiré le masque dans les cinémas… Il était conseillé, mais plus obligatoire » a-t-il rappelé. Avant de poursuivre : « On va revivre ce moment-là, si l’épidémie suit son cours avec une baisse d’Omicron, ce sera au printemps« . Une hypothèse qui survient juste après l’annonce du gouvernement concernant l’obtention gratuite de masques FFP2 destinée aux personnes pour lesquelles la vaccination a mal fonctionné.

À lire aussi : Jusqu’à quel âge la pilule contraceptive est-elle gratuite ?

About author

Journaliste en quête d'expériences en tout genre
Related posts
À la uneMédias

The Voice : qui sont les candidats qualifiés pour la finale ?

À la uneMédiasMusiqueSport

Euro 2024 : quel groupe de musique choisi par TF1 ?

À la uneFaits DiversInternational

Traque de Mohamed Amra : c’est quoi la “notice rouge” émise par Interpol ?

À la uneMédias

Que s’est-il passé sur le plateau de Touche pas à mon poste ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux