À la uneInternational

Après 43 ans passés en prison, un afro-américain est reconnu innocent

L’affaire est invraisemblable. En 1979, Kevin Strickland est condamné pour un triple meurtre qu’il nie fermement. Plus de 40 ans après, il est finalement reconnu innocent.

Kevin Strickland aura perdu 43 ans de sa vie en prison, sans aucune raison valable.. Comment rester fort mentalement dans ce genre de situations ? En effet, l’afro-américain a été victime d’une terrible erreur judiciaire en 1979. Cette année là, un jury entièrement blanc l’avait condamné à de la réclusion à perpétuité pour un triple meurtre qu’il n’a jamais cessé de nier. Plus de 40 ans après, la justice lui est enfin rendue mais le mal est fait..

« Aucun indice matériel ne le liait au crime et il a été condamné uniquement sur la base du témoignage »

Déclaration du juge James Welsh

Par ailleurs, la rescapée qui avait témoignée s’était ensuite retractée et deux des quatre auteurs du raid meurtrier l’avaient mis hors de cause.

” La confiance du tribunal dans la condamnation de M. Strickland est tellement minée qu’elle ne peut pas tenir “

Déclaration du masgistrat

La remise en liberté immédiate a donc été prononcée pour Kevin Strickland, par un tribunal du Missouri. «Justice est enfin rendue pour cet homme qui a tellement souffert de cette tragique erreur judiciaire » a déclaré Jean Peters Baker dans un communiqué.

De très nombreux américains victimes d’erreurs judiciaires

Malheureusement, l’homme de 62 ans n’est pas le premier américain à subir une injustice de ce type mais il fait tout de même partie de ceux qui sont restés le plus de temps en prison. Selon le «National Registry of Exonerations», un projet mené par plusieurs universités américaines, les quelques 2500 personnes blanchies par la justice ces trente dernières années auront passé en moyenne 13,9 années en prison, avec un maximum de 47 ans et 2 mois.

Une campagne lancée pour l’aider à reprendre sa vie

Pour le Washington Post, Kevin Strickland s’était exprimé sur ses souhaits les plus précieux une fois libre. En effet, il avait notamment déclaré vouloir se rendre sur la tombe de sa mère et voir l’océan pour la première fois. L’organisation Midwest Innocence Project, qui a porté le dossier de Kevin Strickland, a mis en place une campagne de financement participatif sur internet pour l’aider à reprendre sa vie dans de bonnes conditions.

Ce genre d’injustices cesseront-t-elles un jour aux Etats-Unis ?

A lire aussi : Après la Guadeloupe, la colère gronde en Martinique

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Roxane Turmel, le nouveau visage de Plus belle la vie

À la uneCultureMusique

Booba, Orelsan et Angèle aux Francofolies de la Rochelle

À la uneFrancePolitique

Primaires LR : Eric Ciotti et Valérie Pécresse qualifiés au second tour, Xavier Bertrand éliminé

À la uneCinémaInternational

Tir mortel sur un tournage : Alec Baldwin déclare " ne jamais avoir pressé la détente "

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux