À la uneActualitéFootSport

Après la défaite du PSG en finale de Ligue des Champions, 148 interpellations à Paris

La défaite du Paris Saint-Germain contre le Bayern Munich (1-0) en finale de Ligue des Champions a profondément déçu les supporters parisiens, déclenchant de multiples échauffourées dans la capitale. 148 personnes ont notamment été interpellées.

La frustration des supporters du Paris Saint-Germain fut immense après la défaite de leur équipe (1-0) face au Bayern de Munich dimanche soir en finale de Ligue des Champions. Au point que la deuxième partie de soirée soit marquée par de nombreux débordements et affrontements avec les forces de l’ordre à divers endroits de la ville. Au total, 148 personnes ont été interpellées “notamment pour dégradations, violences ou jets de projectiles sur les forces de l’ordre” a indiqué la préfecture de police de Paris ce lundi matin. 404 personnes ont également été verbalisées pour “non port du masque sur secteur de port obligatoire“.

Des tensions durant le match

Avant le début de la finale déjà, les abords du Parc des Princes avaient été le théâtre de quelques tensions entre supporters et force de l’ordre avec l’utilisation massive de gaz lacrymogène. Elles s’étaient poursuivies tout au long du match, avec la dispersion d’une “centaine de personnes” regroupées Porte de Saint Cloud aux alentours de 22h, et de nombreux jets de projectile. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, avait alors salué sur Twitter l’intervention “immédiate” des forces de police, affirmant suivre la situation de près avec la préfecture. Un bar proche des Champs-Elysées a également été évacué pendant le match, où 230 personnes ont été verbalisées pour non port du masque.

Véhicules incendiés, magasins vandalisés

Mais c’est principalement une heure après le coup de sifflet final, sonnant la défaite cruelle du Paris Saint-Germain et la fin des espoirs d’un premier titre en Ligue des Champions, que les principaux dérapages ont eu lieu. Les forces de l’ordre ont d’abord commencé à évacuer le secteur des Champs-Elysées à l’aide de gaz lacrymogènes. La colère des supporters a ensuite provoqué de nombreux dégâts, des voitures ont notamment été incendiées, des vitrines cassés, ou des magasins vandalisés et pillés comme ont pu le constater plusieurs journalistes présents sur place. Ce lundi, Gérald Darmanin a dénoncé la “sauvagerie de certains délinquants” provoquant la blessure de 16 agents de forces de l’ordre, 12 magasins attaqués, une quinzaine de véhicules dégradés… Au total, 108 personnes ont été placées en garde à vue.

CREDIT PHOTO / Yahoo Actualités

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

La Flamme : mais d'où vient la "Jean Guile" ?

À la uneActualitéFrance

Coronavirus : les scénarios envisagés par le gouvernement

À la uneBrèvesSéries Tv

Sauvé par le gong : le revival arrive le 25 novembre

À la uneActualitéInternationalPolitique

Amy Coney Barrett : le nouvel atout de Trump à la Cour Suprême

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux