À la uneSport

Auto/moto : Volkswagen abandonne le rallye et laisse Sébastien Ogier sans volant

Volkswagen a annoncé mercredi son retrait du rallye WRC à partir de la saison prochaine. Le pilote Sébastien Ogier se retrouve donc au chômage technique.

Le constructeur automobile allemand Volkswagen a déclaré mercredi qu’il se retirait du championnat du monde des rallyes à la fin de la saison. Sébastien Ogier, quadruple champion du monde de rallye et pilote Volkswagen, se retrouve ainsi sans volant.

Coup de tonnerre sur le monde de l’automobile ! Volkswagen s’est définitivement retiré du championnat du monde de rallye WRC. L’écurie allemande, qui avait remporté les quatre derniers championnats du monde avec son pilote français Sébastien Ogier, l’a annoncé mercredi. Pourquoi un tel revirement ? Le constructeur veut en fait emboîter le pas de la marque Audi, qui appartient au groupe Volkswagen. Le 26 octobre dernier, Audi annonçait vouloir se tourner vers les technologies du futur dans l’optique du «développement prochain de (ses) gammes de voitures électriques».

Ce changement de cap de la part de VW constitue sans doute une conséquence du scandale du “Dieselgate”. En septembre 2015, les Etats-Unis avaient accusé le constructeur allemand de fraude aux émissions polluantes de leurs véhicules diesel, via un logiciel programmé pour désactiver le système anti-pollution hors des phases de test. L’image de la firme avait grandement pâti de ce scandale. Le titre Volkswagen avait par la suite chuté de manière spectaculaire en bourse.

Quid de l’avenir de Sébastien Ogier ?

Ce départ de l’écurie du monde des rallyes pose surtout la question de l’avenir de Sébastien Ogier. Sur les réseaux sociaux, ce dernier a réagi à l’annonce du retrait de Volkswagen. « Désolé pour (mon) équipe. Nous avons eu ensemble des succès incroyables pendant 4 ans ! Je tiens à remercier tous les membres de cette super équipe pour leur passion et leurs efforts ! Ne vous inquiétez pas pour moi, on se reverra !!!» Sans volant donc pour la saison prochaine, Ogier alimente les rumeurs. La plus insistante veut que le Gapençais rejoigne l’écurie Citroën, pour laquelle il a couru jusqu’en 2011.

Mais d’un autre côté, cette hypothèse pose problème, étant donné que le constructeur français compte déjà trois pilotes dans ses rangs. A savoir le Britannique Chris Meeke, l’Irlandais Greg Breen et le Français Stéphane Lefebvre. De plus on verrait mal Citroën assumer le salaire conséquent d’Ogier. Mais il reste l’ hypothèse Toyota. La marque japonaise revient en WRC avec de gros moyens financiers. En attendant d’en savoir un peu plus sur son avenir, Sébastien Ogier a tenu à relativiser les événements de mercredi.  

«Depuis quelque temps, je relativise un peu plus par rapport au rallye, car j’ai atteint beaucoup d’objectifs que je m’étais fixés», a-t-il déclaré. Quant aux neuf titres de champion du monde de son compatriote Sébastien Loeb, il ne veut pas en faire une fixette. «Avant de penser à neuf titres, on va d’abord en viser cinq. Mais je ne pense pas que battre ces records soit une fin en soi. Que je gagne encore, ou pas, j’aurai réussi dans ma vie». A 32 ans, Ogier est de plus devenu père de famille cet été. “Sa plus belle victoire” comme il l’avait confié. Et il percevra quoi qu’il arrive sa dernière année de salaire – 7,5 millions d’euros annuels – Ogier ayant signé un contrat avec VW jusqu’en 2017. Ce qui pourrait l’inciter à prendre une année sabbatique, en attendant que Toyota développe sa nouvelle Yaris WRC.

 

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

Lupin : Netflix dévoile la première bande annonce de la série

À la uneInternationalSanté

Le Royaume-Uni approuve le vaccin de Pfizer/BioNTech

À la uneActualitéEnvironnementInternational

De la viande artificielle dans nos assiettes ?

À la uneActualitéEnvironnementFranceSociété

5G : plusieurs villages vont se retrouver sans internet

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux