À la uneActualitéInternational

Aux Etats-Unis les parents envoient leurs enfant en “désintox” de Fortnite

Selon l’institut “Common Sense”, une organisation indépendante d’aide aux enfants, plus de 61% des adolescents auraient déjà joué au jeu Fortnite. Classée par l’OMS (Organisation Mondial de la Santé) l’addiction aux jeux vidéo est de plus en plus présente dans notre monde. Les parents d’aujourd’hui s’inquiètent pour leurs enfants et commencent à les envoyer en cure de désintoxication de jeu vidéo.

 

L’addiction aux jeux vidéo sera classée dans la nouvelle classification internationale des maladies par l’OMS en 2022. En effet si quasiment tous les jeux peuvent rendre dépendant, certains le sont beaucoup plus que d’autres.

Fortnite c’est LE jeu du moment, créé par Epic Games et sorti le 25 juillet 2017. Il dénombre plus de 200 millions de joueurs dans le monde entier. C’est un jeu de tir à la 3e personne (TPS “Third Person Shooter). Le jeu est basé sur la mécanique du last man standing (le dernier survivant). Cent joueurs sont regroupés sur une île, sans arme. Ils doivent alors trouver de quoi se défendre. Avec le temps, la zone de jeu rétrécit, poussant les joueurs à s’affronter. Le dernier survivant remporte la partie.

C’est à cause de son mode de jeu rapide, des parties de maximum 20 minutes, que Fornite est considéré comme ultra addictif. En effet les joueurs sont poussés à enchaîner les parties jusqu’à en gagner au moins une. En plus le jeu est disponible sur quasiment toutes les consoles : PC, PS4, XBox One, Switch IOS et Androïde. Ce qui facilite l’accès à tout moment de la journée et n’importe où.

“Ce jeu est comme l’héroïne” assure Lorrine Marer, spécialiste britannique du comportement, qui travaille avec des enfants dépendants aux jeux vidéo. “Une fois que l’on est accro, c’est dur de décrocher”.

Depuis peu des “camps de désintox” sont créés aux Etats-Unis. Il s’agit de lieux sans aucun accès à internet et aux technologies. Ce sont par sessions de 3 à 4 semaines que les enfants, envoyés ici par leurs parents le plus généralement, vivent avec pour but de les déconnecter de leurs écrans. Même si les camps n’ont pas été créé pour Fortnite, depuis le début de cette année ils en sont remplis et le nombre d’enfants en “désintox” ne cesse d’augmenter.

Related posts
À la uneBrèves

Uber lance Uber Pet pour voyage avec son animal de compagnie

À la uneActualité

Université de Cergy : Un formulaire pour détecter la radicalisation fait polémique

À la uneActualitéFootSport

Ligue 1 : Rudi Garcia, nouvel entraîneur de l'OL

À la uneActualitéFormule 1Sport

Grand Prix du Japon : Mercedes de nouveau sur le toit du monde !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux