À la uneActualitéFootSport

Before Ligue 1 : Evian, live young

Plus jeune club de Ligue 1, l’ETG entame sa quatrième saison parmi l’élite. Sauvés, in extremis, lors de la dernière journée face à Sochaux, les hommes de Pascal Dupraz ont à cœur de se maintenir en première division cette saison, et pourquoi pas être la surprise.

Crée en 2007, le club d’Évian Thonon Gaillard a subi une ascension exceptionnelle. Parrainé par Danone – qui est remplacée par MSC Croisières cette année – et Zinedine Zidane, les Haut-savoyard ont remportés consécutivement, le championnat de national et de Ligue 2, respectivement en 2010 et en 2011. Depuis, l’ETG est en première division et séduit les amateurs du championnat de France. C’est grâce à un recrutement malin de la part des dirigeants, que le club se place bien en Ligue 1 depuis sa montée. Une neuvième place lors de la première saison et une seizième place lors de la seconde saison parmi l’élite, avec en prime une finale de Coupe de France face à Bordeaux et une double victoire sur le PSG (coupe et championnat).

Tout prés d'une première Coupe de France, en 2013? Evian est doublé par le Bordeaux de Cheikh Diabaté

Tout prés d’une première Coupe de France, en 2013, Evian est doublé par le Bordeaux de Cheikh Diabaté

L’année dernière, les hommes de Pascal Dupraz sont passés du chaud au froid en quelques journées. Kevin Bérigaud et le club ont démarrés la saison sur les chapeaux de roue. Ce dernier est d’ailleurs devenu meilleur buteur du club (19 buts), qui pointait à la troisième place du classement lors des premières journées. De manière quasi inattendue, le club savoyard se paie le PSG pour conclure sa première partie de saison. Mais avec une série de 11 matches consécutifs sans victoire, le club se perd dans les profondeurs du classement dès la deuxième partie de saison. Finalement, grâce à une victoire sur Sochaux, Évian se sauve et reste en ligue 1 pour cette saison.

Maintenant, reste à entretenir cette dynamique positive qui fait qu’Évian tient parmi l’élite depuis bientôt quatre saisons. Les Eviannais affichent une solidité monstre dans leur jeu. Une détermination à se maintenir coûte que coûte. C’est avec cette force de caractère, incarné par leur coach Pascal Dupraz, que l’ETG va poursuivre son aventure aux côtés des plus grands cette saison, tout en essayant de créer la surprise, comme en 2012/2013. Malgré de nombreux départs importants et un effectif qui ne cesse de rajeunir, la formation savoyarde va s’appuyer sur les atouts tactiques qui sont les siens, à savoir s’adapter facilement au jeu de l’adversaire et exploiter ces failles en contre.

Stade : Parc des Sports de Annecy

Président : Joël Lopez

Pascal Dupraz, l'homme fort du club

Pascal Dupraz, l’homme fort du club

Entraineur : Pascal Dupraz, il est le seul entraîneur sur qui nous allons faire un focus. Car à Évian, il n’y a pas de joueurs clés. Il y a un homme clé et c’est lui. Pascal Dupraz est le vrai patron de son équipe, un vrai porte-parole avec une âme de chef. Natif de la région, l’homme a passé une grande partie de sa carrière de joueur et d’entraineur là-bas. En 2009, il devient le directeur sportif du club avant de reprendre les rennes de la formation savoyarde, en 2012, après la démission de Pablo Corea. Depuis, il est constamment en conflit avec sa direction et une partie de ses supporteurs. Mais quoiqu’il se passe, il arrive toujours à mettre tout le monde d’accord sur le terrain grâce au résultat. Véritable grande gueule des entraineurs de Ligue 1 aujourd’hui, il n’hésite pas à régler ses comptes dès qu’on reproche quelques choses à son équipe. Il se met en avant, toujours, pour défendre ses joueurs, ce qui explique la popularité et la sympathie qu’il a gagnées auprès de son groupe de professionnel. Avec la jeunesse de l’effectif, cette année, son rendement sera d’autant plus important sur l’impact mental de l’équipe.

La recrue : Gianni Bruno, l’ancien Lillois, sera la recrue à suivre cette année en Hautes Savoie. Prêté à Bastia la saison passée, le Belge est un buteur, renard des surfaces, le profil idéal pour remplacer Bérigaud. Après des performances plus que satisfaisantes lors de ces deux dernières saisons, il devrait être la pièce maitresse de la jeune attaque de l’ETG.

Sabaly, latéral tout terrain  de l'ETG

Sabaly, latéral tout terrain de l’ETG

L’espoir : Sabaly, prêté par le PSG la saison dernière, le jeune champion du monde des moins de 20 ans avec les Bleuets, en 2013, à facilement gagner sa place en défense. Au point même de disputer 36 matches de première division la saison dernière. Pouvant évoluer sur les deux côtés de la défense, la polyvalence du joueur fait qu’il a déjà été prolongé par le PSG et re prêté en suivant au club savoyard, les latéraux du PSG peuvent avoir un œil sur leur « futur » concurrent.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéSéries TvVoyages

Plus belle la vie : c'est quoi le quartier du Panier qui a inspiré la série ?

À la uneFranceInternational

“Sophie Adenot dans l'espace” : quelles études pour devenir astronaute ?

À la uneCinémaCulture

Qui est Sean Baker, le réalisateur qui a eu la Palme d’or à Cannes ?

À la uneSéries Tv

Demain nous appartient : quand Luce Mouchel prouve en une scène qu'on peut faire de grandes choses dans du soap

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux