Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

À la uneActualitéFootSport

Oui, beIN Sports va diffuser la Coupe du Monde… Et maintenant ?

C’est tombé ce mercredi : beIN Sports a raflé la diffusion de l’intégralité de la Coupe du Monde 2014. beIN retransmettra en direct les 64 matches de la compétition dont 36 en exclusivité. Quel dispositif pour la chaîne, quelles répercussions, quelles conclusions en tirer ? Etat des lieux.

Ca y est, c’est officiel : la chaîne qatarie a trouvé un accord avec TF1 pour la diffusion intégrale de la Coupe du Monde de football. L’information avait fui ce week-end via le JDD, elle est désormais confirmée. Tout le personnel de beIN Sports s’en est réjoui (comme il se doit) sur les réseaux sociaux.

L’accord financier, qui se serait négocié autour de 50 millions d’euros, porte donc sur l’entièreté des matches. TF1 a donc accepté de ne plus avoir l’exclusivité des rencontres de l’équipe de France par exemple. Mais pourquoi ?

TF1 voulait compenser des pertes annoncées

On le sait, la Une a dépensé 130 millions d’euros en 2005 pour obtenir l’intégralité des droits de diffusion du Mondial brésilien. La chaîne de Christian Jeanpierre savait d’ores et déjà qu’elle serait déficitaire sur cet événement, raison pour laquelle elle a décidé de revendre des matches. Mais dès le début, TF1 a fait un choix décisif dans la rétrocession de ces rencontres : elle a lancé un appel d’offres réservé aux chaînes payantes. Excluant de facto M6 et France Télévisions, par exemple. CANAL+ ayant fait le choix de ne postuler qu’au magazine quotidien, tous les voyants se sont vite révélés être au vert pour beIN Sports.

Mais le choix de la Une est largement discutable

Youssef Al-Obaidly, le directeur général de beIN Sports a donc rapidement sécurisé les 36 matches que vendait TF1 : le montant de la transaction devait se situer entre 35 et 40 millions. Mais en quête d’abonnés, et désireuse d’acquérir la totalité de l’évènement, la chaîne a mis le paquet pour tout obtenir. Il est indéniable que TF1 n’a laissé filer l’exclusivité de ses 28 affiches que pour deux raisons : compenser ses pertes comme souligné plus haut, et ensuite, parce que les 15 millions d’euros supplémentaires qu’aurait déboursé beIN lui permettront de combler ses pertes audiencières et publicitaires lors des co-diffusions annoncées. Voire très certainement, de réaliser une plus-value. De toute évidence, la chaîne de Martin Bouygues a fait un choix financier.

beIN Sports va mettre les petits plats dans les grands

Il faudra dans tous les cas s’attendre à une démonstration de dispositif de la part de la chaîne franco-qatarie cet été. Elle va très certainement dépêcher sur place son anchorman de prestige Alexandre Ruiz (tout à droite sur la photo). Les commentateurs Christophe Josse, Julien Brun, Xavier Domergue, Philippe Genin et Benjamin Da Silva l’accompagneront au Brésil. La couverture devrait être complète avec toutes les personnalités de l’antenne qui seront mobilisées : Marie Portolano, Vanessa Le Moigne, Thomas Villechaize, Florian Genton, Margot Dumont, Omar Da Fonseca, Mary Patrux… La chaîne proposera notamment un “grand journal” du Mondial, tous les jours de 20h à 21h en clair. Bref, l’abonné sans engagement à 12 euros de beIN Sports va prendre son pied cet été. Et c’est déjà pas mal.

Bruno AHOYO

Bonus : le communiqué de presse de beIN Sports et la programmation intégrale (source : Puremedias).

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

Five days at Memorial : où a-t-on déjà vu Robert Pine ?

ActualitéFrance

C'est quoi un "baliste", ce poisson qui a mordu des touristes sur les plages du sud-ouest ?

À la uneSéries Tv

Un si grand soleil : de quel célèbre acteur américain Frédéric van den Driessche est-il la voix française ?

ActualitéInternational

C'était en août 2005... l'ouragan Katrina sur la Nouvelle-Orléans

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux