À la uneInsoliteInternational

Belgique : surpris en pleine orgie, un eurodéputé démissionne

En Belgique un eurodéputé interpellé en pleine orgie

En Belgique, un eurodéputé hongrois a été arrêté en plein milieu d’une orgie. Ce dernier s’est excusé et a présenté sa démission

Sexe, drogue, alcool, personnalités connues… Le parfait combo pour le scénario d’un film. Malheureusement, pour l’eurodéputé hongrois, Jozsef Szajer, cela n’a pas pris place dans un film, mais dans un bar de Bruxelles (Belgique).

Vendredi 25 novembre, se sont donc 25 personnes qui ont été interpellées par la police dans un bar de la capitale Belge. Les individus ont été arrêtés, totalement nues et en pleine partie… de jambes en l’air. “On a interrompu un gang bang” confie une source proche du dossier au quotidien La DH. Cela pourrait prêter à sourire si la crise sanitaire n’imposait pas, en Belgique, de respecter les gestes barrières en plus d’un couvre-feu.

“profondément désolé”

Au milieu de ce “bordel”, se trouvait Jozsef Szajer, eurodéputé hongrois du parti de Viktor Orban. Un parti conservateur et populiste. L’homme a tente d’échapper à la police en utilisant une gouttière, avant de se blesser, comme l’explique le quotidien La DH. Le parquet de Bruxelles indique que “Les mains de l’homme étaient ensanglantées, il est possible qu’il se soit blessé lors de sa fuite”. Une fois interpellé, M.Szajer a donc brandi son immunité parlementaire. Cela a entraîné l’intervention du ministère belge des Affaires étrangère en pleine nuit.

Suite à ces révélations, l’eurodéputé a annoncé sa démission. Cette dernière prendra effet le 31 décembre. Dans un communiqué, M.Szajer a donc présenté ces excuses. “La presse belge parle d’une fête privée à Bruxelles vendredi dernier. J’y étais (…) Je suis profondément désolé de ne pas avoir respecté les mesures contre le coronavirus. C’était irresponsable de ma part”.

En plus de l’eurodéputé hongrois, il semblerait que des diplomates aient aussi participé à cette orgie clandestine. Toutes les personnes présentes ont été verbalisées pour non-respect des mesures sanitaires et relaxées ensuite. De l’alcool et stupéfiants, dont de l’ecstasy, ont aussi été retrouvés sur place.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneFaits DiversInsolite

Crime, suicide, incendie... Cette rue parisienne est-elle maudite?

À la uneActualitéFrance

Suicide d'Evaëlle : ce que révèle l'audition des adolescents mis en examen pour harcèlement

À la uneInternational

Retour sur la journée d'investiture de Joe Biden

À la uneSéries Tv

La Chronique des Bridgerton : Netflix annonce la saison 2

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux