À la uneActualitéFranceSociétéSorties

Bijoutier qui tue son braqueur : quel risque encourt Stephan Turk ?

Le 11 septembre 2013 à Nice, Stephan Turk tirait sur l’un des hommes qui avaient cambriolé sa bijouterie « La Turquoise ». Il comparaît pour « homicide volontaire », la légitime défense n’ayant pas été retenue. Lui assure qu’il n’a « jamais eu l’intention de tuer ». Le propriétaire de la bijouterie doit être jugé ce lundi par la cour d’assises.

Stephan Turk est le bijoutier niçois que tout le monde connait. Il porte un symbole et un message de légitime défense face aux nombre trop importants de braquages chaque année. Âgé de 71 ans, il est jugé ce lundi par la cour d’assise des Alpes-Maritimes pour meurtre et pour détention d’armes ou de munitions sans autorisation.

À LIRE AUSSI : La France poursuivie en justice pour son air pollué

Rappel des faits

Il est 8h45 quand Stephan Turk arrive à sa boutique ce 11 septembre 2013. Alors qu’il ouvre son commerce, deux hommes à mains armées braquent sa bijouterie. Ils emportent avec eux 12 000€ venant de la caisse ainsi que plusieurs bijoux. Pour se défendre et arrêter ses voleurs, « Monsieur Turk s’emparait d’une arme lui appartenant avec laquelle il faisait ensuite feu sur les deux hommes qui repartaient en scooter. Il touchait mortellement l’un d’eux : Monsieur Anthony Asli », détaille Jean-Michel Prêtre, procureur de la République de Nice. Anthony Asli, 19 ans, a été abattu par le propriétaire d’une balle dans le dos à l’aide d’un calibre 7.65.

Jugé pour meurtre

« A partir du moment où Stephan Turk dit ‘Je suis menacé par un homme qui a un fusil et qui braque son arme dans ma direction’, il y a légitime défense, estime son avocat Me Franck De Vita. « A mon sens, il n’avait pas d’autre choix. Il parle d’instinct, de réflexe. » Le bijoutier a d’ailleurs précisé que son geste était dû à de la peur et non pas de la colère. Des arguments qui ne semblent pas convaincre la famille du braqueur assassiné. « Dans un état de droit, c’est à la justice de faire justice et à personne d’autre » estime Me Philippe Soussi, avocat de la famille. « Il y a des charges suffisantes pour renvoyer Stephan Turk devant la cour d’assises, écartant sans ambiguïté la légitime défense. » ajoute t’il. Le procès a commencé aujourd’hui et devrai durer jusque vendredi.

Related posts
À la uneÉtudiantMédias

Qui est Lev Fraenckel, le prof de philo qui cartonne sur Tik Tok ?

À la uneSéries Tv

Les amateurs : la saison 2 arrive déjà sur Disney+

À la uneCinémaPeople

Qui est Aaron-Taylor Johnson, l'acteur bien placé pour devenir le prochain 007 ?

ActualitéCinéma

On regarde ou pas Le menu avec Ralph Fiennes (2022) ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux