À la uneActualitéHigh TechInternationalNon classé

Bing, le moteur de recherche de Microsoft et la pédopornographie

Bing, le moteur de recherche comme Google, Yahoo et plein d’autres, créé en 2009 par le géant de l’informatique Microsoft s’est récemment vu accusé de faciliter l’accès à du contenu pédopornographique.

C’est le site américain TechCrunch qui a révélé le 10 janvier dernier un rapport comportant un nombre très impressionnant de preuves contre Bing, l’un des moteurs de recherche les plus utilisés du monde. Le rapport dévoile que l’accès à du contenu pédopornographique est très facile via le moteur et qu’il aide même les recherches en proposant des mots-clefs très explicites.

Le rapport n’est pas sorti de nulle part, la source de l’enquête est un internaute qui a souhaité garder l’anonymat : il contacte le site TechCrunch en leurs expliquant le problème. Dès lors TechCrunch se met en lien avec une start-up répondant au nom d’AntiToxin, une boîte spécialisée dans la protection des enfants. Le site internet préfère passer par une société privée que de demander à leurs journalistes car ils considèrent que les recherches sont trop problématiques. Ils expliquent :

“Ne cherchez pas les termes évoqués dans cet article sur Bing ou ailleurs, ce serait illégal. AntiToxin est très encadrée juridiquement et travaille avec les autorités israéliennes pour effectuer ses recherches correctement et soumettre ses conclusions aux forces de l’ordre.”

L’enquête menée entre le 30 décembre et le 7 janvier révèle des preuves accablantes contre le moteur de recherche. Par exemple lorsque l’on tape “porn kids” (enfants porno) ou d’autres mots-clefs en rapport avec la pédophilie le système fait directement remonté des photos pédopornographiques. Ce qui n’est pas le cas avec les autres moteurs de recherche.

“Ces résultats sont clairement inacceptables et ne correspondent pas à nos standards et à notre règlement”, a répondu un responsable de Bing, Jordi Ribas, à TechCrunch. “Nous avons réagi immédiatement pour les supprimer, mais nous voulons éviter tout autre problème de ce type à l’avenir.” Cependant après vérification, AntiToxin annonce que même si certains termes ont été nettoyés, un nombre encore trop élevé de recherches amènent vers du contenu illégal.

Related posts
À la uneFootSport

Ligue 1 - 2ème Journée : Lyon rugit de plus belle !

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous... The Righteous Gemstones (HBO), loué soit Danny McBride

À la uneActualitéArtInternationalPolitique

Affaire Epstein : un tableau de Bill Clinton en travesti découvert

À la uneActualitéHigh Tech

Un trou noir de la taille de 7 systèmes solaires

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux