BasketFootNon classéRugbySportTennis

Bleuets, CAN, Ligue des nations : le debrief sport du week-end

Le plateau sportif de ce premier week-end de l’été s’est révélé particulièrement copieux. La victoire au forceps des bleues contre le Brésil (2-1) a clos en beauté cette fin de semaine chargée. Du second sacre consécutif mondial des bleus U20 (rugby) à la belle arrachée par Monaco (Basket), en passant par le début de la Coupe d’Afrique des nations (football), voici ce que vous avez peut-être raté.

Coupe du monde U20 : les Bleuets conservent leur titre

Quel exploit. Quelle bouffée d’air pour le rugby français aussi. Pour la seconde année consécutive, les Bleus (moins de 20 ans) ont réussi à s’imposer lors de la coupe du monde U20. Après leur match maîtrisé contre l’Afrique du Sud en demi-finale , ils ont dû livrer un combat de tous les instants samedi face à l’Australie, meilleure équipe de la compétition jusque là. Finalement, un succès au bout du suspense (23-24) qui permet aux joueurs de Sébastien Piqueronies et David Darricarrère de conserver leur couronne.

Finale France-Australie
@WordRugby

Les “baby-wallabies” ont pourtant marqué un essai d’entrée (5-0, 1′) et ont disposé de nombreuses occasions de scorer. Malgré la grande indiscipline française, ils n’ont pas réussi à convertir leurs occasions avec des buteurs en très imprécis. Au contraire, les Bleuets, solide sur les fondamentaux, ont fait preuve d’un réalisme glacial. Louis Carbonnel a ainsi enchaîné les points au pied pour permettre à son équipe de s’imposer d’un souffle. La charnière qu’il a constitué avec Léo Coly a été impériale. Le paquet d’avant a également réalisé un grand match. Du côté australien, malgré un Wilson hyperactif et une ligne de 3/4 inspirée, il faut se contenter d’une seconde place au goût amer. Après l’exploit de Béziers en 2018, les Bleuets ont confirmé, avec de nouveaux visages. Une véritable source d’espoir pour le futur et la Coupe du Monde 2023 disputée en France. A noter que l’Afrique du Sud s’est très nettement imposé lors de la petite finale face aux Argentins (16-41) et s’octroie donc la troisième place de la compétition.

CAN : des débuts poussifs, les favoris au rendez-vous

Vendredi soir, l’Egypte a donné le coup d’envoi de “sa” Coupe d’Afrique des Nations (la compétition initialement prévue au Cameroun se déroule finalement en Egypte pour causes de retards dans les travaux). Les Pharaons, poussifs se sont imposés sur la plus courte des marges (1-0). Mahmoud Hassan “Trezéguet” a ouvert le score au coeur d’une première période maîtrisée. Le second acte ne restera pas dans les annales, entre déchet technique et manque de rythme, mais l’essentiel est bien là avec ces trois premiers points. Samedi, les Super-Eagles nigérians ont tenu leur rang et s’imposent sur le même score, après une réalisation tardive d’Ighalo (77′). Moins de fortune en revanche pour la République Démocratique du Congo. Annoncé comme un possible outsider, le pays de Bakambu et Bolasie s’est incliné logiquement face à l’Ouganda pour son entrée en lice (2-0). Les buts de Kaddu et Okwi mettent d’ores et déjà les Congolais au bord du précipice. La Guinée a quant à elle été mis en échec par un surprenant Madagascar, 2-2 score final.

Le Maroc a de justesse triomphé de la Namibie
@AFP/Javier Soriano

Dimanche, Maroc, Sénégal et Algérie, tous candidats au titre, ont fait leurs premiers pas. Si tous se sont imposés, il s’en est fallu de peu pour le Maroc. Largement dominateurs face à une Namibie inoffensive, les coéquipiers de Ziyech ont peiné à trouver la faille. Finalement, un but contre son camp à la 88ème minute leur permet d’obtenir une victoire salvatrice (1-0). Dans les autres matchs de la journée, Sénégal et Algérie n’ont pas connu de telles frayeurs. Bien supérieurs à leurs adversaires, ils se sont imposés 2-0 respectivement face à la Tanzanie et au Kenya. Keita Baldé (28′) et Diatta (64′) ont trouvé le chemin des filets côté sénégalais. Bounedjah (34′, SP) et Mahrez (43′) ont fait de même pour les Algériens. Ce lundi, Côte d’Ivoire, Tunisie et Mali seront à leur tour sur le pont.

Tennis : Federer pour le dixième, Simon à deux doigts du titre

Ce dimanche constituait l’épilogue des tournois ATP de Halle et du Queen’s. Opposé à David Goffin en finale, le Suisse Roger Federer s’est imposé sans trembler (7/6 (2)-6/1). Bousculé dans la première manche, il a nettement haussé son niveau dans le jeu décisif pour prendre le dessus sur son adversaire qui ne s’en remettra pas par la suite. Après à peine 1h23 de jeu, “Rodgeur” s’offre son dixième titre à Halle, le 102ème de sa carrière. Surtout, après avoir frôlé la correctionnelle face à Tsongq puis avoir tremblé face à Bautista-Agut, il se prépare de manière optimale pour Wimbledon.

Roger Federer à Halle
@Friso Gentsch/dpa/picture-alliance/Newscom/MaxPPP

Toujours plus légendaire… Roger Federer décroche son 10e titre à Halle après sa victoire face à David Goffin (7-6, 6-1) 🏆🏆🏆🏆🏆🏆🏆🏆🏆🏆 #HomeOfTennis pic.twitter.com/eajMMnenB7— Eurosport.fr (@Eurosport_FR) 23 juin 2019

Au Queen’s, Simon est passé tout proche du titre. Il a finalement rendu les armes après un nouveau marathon face à un Féliciano Lopez des grands jours. Le français a eu le tort de rentrer piano dans sa partie. Il a été rapidement sanctionné par la perte du premier set 6/2. Toutefois, le bras de fer s’est ensuite installé. Avec de superbes points à la clé, les deux hommes se sont rendus coups sur coups. Le jeu décisif a finalement tourné en la faveur d’un Gilles Simon plus tranchant (2/6-7-6 (4)). Lors du dernière acte, le français a souvent été mis en danger sur ses mises en jeu mais n’a jamais lâché, sauvant même une balle de match. Résultat, un nouveau Tie-Break dans lequel l’Espagnol s’est cette fois montré le plus solide, en atteste la double faute de Simon offrant le mini Break à son adversaire à 3-2. Lopez a ensuite conclu facilement 7-2 et retrouve le chemin du succès. Pour Simon, malgré un très beau parcours, ce tournoi laissera un goût amer.

A noter, chez les filles la victoire d’Ashley Barty à Birmingham. Impressionnante, la récente vainqueure de Rolland-Garros s’est imposé sans tremblé face à julia Görges et devient la nouvelle N°1 mondiale.

Copa America : Le Brésil étrille le Pérou, l’Argentine se qualifie

Accroché leur de leur dernière sortie face au Vénézuela, les Brésiliens ont passé leurs nerfs sur le Pérou. Les Incas ont été balayés samedi soir (5-0). Ils finissent donc troisièmes de leur groupe dominé par le Brésil. Les Auriverde ont trouvé la faille dès la 12ème minute par le biais du madrilène Casemiro. Ils ont ensuite tranquillement déroulé leur football avec des réalisations de Firmino (19′), Everton (32′), Dani Alves (53′) et Wilian (90′). Les locaux ont fait le plein de confiance avant les quarts de finale. De leur côté, les Vénézueliens ont dompté la Bolivie pour s’assurer la deuxième place et rester invaincus dans la compétition.

Lionel Messi lors d’Argentine-Qatar
@Sebastiao Moreira/EPA/Newscom/MaxPPP

Du côté Argentin, la victoire était une obligation, sous peine d’une humiliante élimination dès les poules. L’Albiceleste a donc rempli sa mission et disposé du Qatar (2-0). Lautaro Martinez et Sergio Aguero ont marqué même si les Argentins ont gâchés de nombreuses occasions. Ils seront finalement au rendez-vous des quarts de finale puisque dans le même temps le Paraguay a subi la loi de la Colombie (1-0). Les Cafeteros ont fait forte impression lors de ce premier tour et finissent avec trois succès en autant de rencontres.

Ce lundi soir, la phase de poule connaitra son dénouement après le matchs du Japon face à l’Equateur et le choc opposant le Chili à l’Uruguay.

Jeep ELITE : La Roca Team s’offre une belle face à l’ASVEL

Menée 2-0 suite aux deux premières rencontres disputées à l’Astroballe, Monaco a égalisé ce samedi soir (89-81). Après un match 3 que les monégasques avaient copieusement dominé, ils ont cette fois réussi à s’imposer dans un match au couteau… en ayant été devants du début à la fin. Villeurbanne s’est accrochée mais n’a jamais réussi à renverser la tendance. Dans une salle Gaston-Médecin, une nouvelle fois survoltée, les monégasques ont à nouveau fait exploser la défense de l’ASVEL. Très efficaces à trois points, ils ont également pu compter sur un Dee Bost des grands soirs (19 points). Le meneur américain a surtout été ultra décisif pour calmer les visiteurs dans leurs tentatives de recoller au score. Depuis, l’arrivée de Sasa Obradovic, les Monégasques demeurent donc invincibles à domicile. Toutefois, c’est bien à l’extérieur que la Roca team devra aller chercher son premier titre de champion de France. Cela annonce en tout cas un match 5 de folie face à des Villeurbannais touchés et dans un Astroballe qui s’annonce très chaud.

@Joël PHILIPPON/PhotoPQR/LeProgres/MAXPPP

Pour clore l’actualité sportive du Week-end, il faut noter la belle performance des volleyeurs français, troisièmes du tour préliminaire de Nations’ League. Ils sont bien placés pour accéder à la phase finale même s’ils vont devoir affronter de solides adversaires la semaine prochaine. L’équipe de France Espoir est également bien placée dans sa poule à l’Euro après sa victoire (1-0) contre la Croatie. Les Bleuets n’ont besoin que d’un petit point contre la Roumanie pour accéeder à la phase finale. Enfin, l’Olympique Lyonnais et l’ASVEL ont dévoilé un partenariat. Ainsi, l’OL devient actionnaire minoritaire du club Villeurbannais et va bénéficier de l’aura de Tony Parker à l’international.

Related posts
À la uneActualitéNon classé

Le salon du made in France vu par ses exposants

Le Tøhu-BøhuNon classé

Monitors The Disease Abel Cheret SO'N & Wakan Tanka dans le Tohu Bohu#265

Le Tøhu-BøhuNon classé

Carmen Maria Vega & La Vague dans le Tohu Bohu#263

À la uneActualitéCinémaFemmesFranceMédiasNon classéSociétéSociété

Adèle Haenel se libère et avec elle toutes les femmes

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
La France file en quart de finale