À la uneActualitéFranceSantéSociété

Bouches-du-Rhône : Trois nouveaux cas de bébés sans bras

Trois fillettes sont nées sans bras entre juin et novembre 2016 à Salon-de-Provence, Septèmes-les-Vallons et Gignac-la-Nerthe dans les Bouches-du-Rhône.

Après le Morbihan, l’Ain et la Loire-Atlantique, les Bouches-du-Rhône ont recensé de nouveaux « cas » groupés qui s’ajoutent à cette longue liste inexpliquée de cette malformation. Cette dystrophie peut être génétique, liés à des contraintes physiques ou dues à des substances toxiques (alimentation, environnement).

Emmanuelle Amar est la première personne à avoir révéler l’affaire des bébés nés sans bras dans l’Ain a indiqué que « la science estime qu’une ATMS (agénésie transverse des membres supérieures) se produit lors d’une naissance sur 10 000. Il y a 27 000 naissances par an dans le département des Bouches-du-Rhône, donc avec trois agénésies par an, on est déjà au-dessus du nombre total attendu. Mais, en plus, là elles se produisent dans un rayon de 30 km c’est une affaire à prendre très au sérieux. »

Quelle est la cause de ces handicaps ?

Pour l’instant Santé Publique France (un organisme qui dépend du ministère de la Santé) n’a pas trouvé de cause commune à la survenue de ces malformations. Mais concernant les cas dans les Bouches-du-Rhône la piste de l’environnement reste envisageable. Les parents des trois enfants habitent à proximité de sites industriels polluants. « J’ai regardé les dossiers, effectivement les cas apparaissent autour de l’Étang de Berre, dans une zone qui est connue pour être très polluée, avec des risques pour la santé » explique le Dr Anni Lévy-Mozziconacci, généticienne et responsable du centre de médecine fœtale de l’hôpital-Nord de Marseille.

Une enquête a été ouverte

Mais pour les autres départements touchés aucune explication « logique » n’a été trouvée. L’Agence nationale de sécurité sanitaire et SPF sont en charges de l’enquête lancée en octobre dernier dans tous les départements où des cas de nouveau-nés sans bras ont été identifiés. Ces autorités cherchent à déterminer si un facteur a pu causer ces malformations. Des premiers résultats sont attendus pour le 31 janvier prochain.

Les cas recensés à travers la France depuis 2007

  • Morbihan : 4 cas recensés entre 2011 et 2013
  • Loire-Atlantique : 3 cas recensés entre 2007 et 2008
  • L’Ain : 8 cas recensés entre 2009 et 2014
  • Bouches-du-Rhône : 3 cas recensés depuis 2016
Related posts
À la uneCulture

Le 16 juillet en trois dates

À la uneTout Pour Réussir

ANGELO GOPEE : « Un festival est avant tout le regroupement des musiques actuelles. »

À la uneSéries Tv

Emmy Awards 2019 : la liste des nommés

À la uneActualitéInsolite

Une éclipse partielle de lune ce mardi soir

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux