Si les médias français se penchent sur Brigitte Macron de manière plutôt bienveillante, la presse internationale ne lui épargne rien. Retour sur les curiosités que suscite celle qui pourrait devenir notre Première Dame.

 

Brigitte Macron

© SIPA

 

Qui est Brigitte Trogneux?

Brigitte Trogneux enseignait le français au Lycée La Providence à Amiens quand le couple s’est rencontré. Etudiant en première, Emmanuel Macron tombe sous le charme de sa professeure qui a su lui transmettre sa passion pour la langue française. Même si leur histoire débute à cette époque, Brigitte préfère y mettre fin rapidement. A 17 ans, il lui déclare pourtant «quoi que vous fassiez, je vous épouserai !». 12 ans plus tard, en 2007, le couple se mariait au Touquet.

Issue d’une famille bourgeoise de grands chocolatiers, Brigitte s’était mariée une première fois en 1974, a 3 enfants et 7 petits-enfants! Bien sûr, la situation n’a pas été facile au début mais finit par être acceptée de tous.

 

Passée au crible, on ne lui pardonne rien

La presse étrangère est acide. Au Royaume-Uni, le Daily Mail se focalise sur la grande différence d’âge entre elle et son mari : 24 ans ! Le Sun ajoute même qu’elle aurait promis à son mari de l’épouser alors qu’il n’avait encore que 17 ans. D’autres médias anglais ou espagnols ne se remettent pas de cet amour anti-conventionnel, ou de « Brigitte la cougar »! Même son style n’est pas épargné, le Telegraph lui trouve un look d’ex mannequin peroxydé et adepte des UV. Habillée par des marques de luxe et ayant sa place au premier rang des défilés Vuitton ou Dior, on la trouve plus cohérente avec le look d’une ex-fétarde à Saint-Tropez que grand-mère de 7 petits-enfants! El Tiempo et le GQ brittanique admettent quand même qu’elle a joué un rôle primordial dans la campagne de son mari.

 

Brigitte Macron

© SIPA

 

Un atout majeur

Le Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ), sérieux quotidien allemand, a consacré tout un article au rôle de Brigitte dans la campagne de son époux. Omniprésente, elle fascine et rassure, explique le journaliste. Elle permet aux électrices de se sentir valorisées et rompt ainsi avec les comportements de Hollande « l’indigne » ou Sarkozy « le collectionneur de trophées ». Le respect d’Emmanuel Macron envers sa femme plus âgée devient ainsi un véritable atout pour conforter son électorat féminin.

Elle a eu un rôle clé dans la communication de cette campagne. Coach, conseillère, soutien moral, sa maturité donne confiance à son mari. Sur scène, elle est là, stable, forte et toujours tirée à épingles mais pas seulement. C’est elle qui aide notamment son mari à combattre les rumeurs sur son homosexualité. Elle aurait en effet demandé conseil à Xavier Niel. Ce dernier lui conseille de rencontrer « Mimi » Marchand, une spécialiste de la presse people. Cette paparazzi deviendra une stratège essentielle dans cette campagne marketing inouïe.

 

Un style « Michelle Obama »

LVMH a parié sur Brigitte depuis le début. En effet, son mari étant le chouchou des sondages depuis plusieurs mois, elle est la mieux placée pour devenir Première Dame, vitrine idéale pour les marques de luxe françaises. Elle est de loin la plus médiatisée des époux de candidats et sa présence est chaque fois remarquée. Elle est glamour mais pas trop et cultive un style moderne chic, à la Michelle Obama.

Aujourd’hui retraitée, elle passe son temps à suivre son candidat de mari. Installée entre Paris et Le Touquet où elle possède une résidence héritée de sa famille, nous ignorons encore le rôle qu’elle tiendra si son mari est élu… à suivre.

 

A lire aussi: Michelle Obama vs. Melania Trump : le combat des Premières Dames