À la uneActualitéFrance

L’opération coup de poing des buralistes contre l’augmentation du paquet de cigarettes à 10 euros

tabac

Les buralistes ont mené une opération coup de poing pour protester contre l’augmentation du prix des paquets de cigarettes et la concurrence étrangère dans la nuit de jeudi à vendredi. Au total, plus de 430 radars ont été recouverts de bâches dans la France entière. Tour d’horizon des régions touchées.

Après l’annonce de l’augmentation du paquet de cigarettes à 10 euros par le gouvernement, les buralistes organisent la riposte. Dans la nuit de jeudi à vendredi, plusieurs centaines de buralistes ont recouvert 430 radars avec des bâches et des sacs en plastique.

Lire aussi : Un paquet de cigarettes à 10 euros ?

L’action s’est déroulée dans de nombreux départements. Ainsi, dans les Pyrénées-Orientales, les buralistes ont bâché pas moins de 15 radars le long des routes sur les grands axes de Perpignan, Céret et Argelès. Avec la concurrence espagnole et andorrane, le département est encore plus menacé. Selon Alain Lirola, le président du syndicat des buralistes des Pyrénées-Orientales, 110 bureaux de tabac ont fermé depuis 2002 dans le département. 50% du tabac vendu à Perpignan le serait “en dehors des bureaux de tabac et des circuits légaux”, ajoute-t-il.

“Clients spoliés, buraliste menacé”

En Dordogne, ce sont six radars qui ont été recouverts de sacs. Des affiches ont également été collées. Leur slogan ?  “Clients spoliés, buraliste menacé”. Cette fois encore la crainte est celle de la concurrence étrangère, espagnole en premier lieu. “Les Périgourdins vont déjà en Espagne pour des paquets moins chers. Vous imaginez si ça coûte 10 euros, le double, personne n’achètera plus chez nous”, explique la présidente de la chambre syndicale des buralistes de Dordogne, Laury Massedre.

Plus de contrôles aux frontières

Plus au nord, dans le Bas-Rhin, 19 radars automatiques ont été bâchés. “Par cette action, c’est un véritable tir de sommation que nous lançons, vis-à-vis du gouvernement, comme du Parlement. Il est hors de question d’accepter un paquet à 10 €, alors que 27,1% du tabac est encore acheté aux frontières, sur internet ou dans la rue !”, explique Patrice Soihier, Président de la Chambre Syndicale du Bas-Rhin. Les buralistes demandent plus de contrôles aux frontières, en particulier dans le tram entre Strasbourg et Kehl.

Des opérations similaires se sont tenues en Haute-Garonne, comme à Toulouse, dans la Manche ou encore en Corrèze.

Selon les buralistes, cette hausse permettra uniquement au commerce illégal et parallèle d’augmenter. Ils craignent que les fumeurs aillent acheter leurs cigarettes en Espagne, en Allemagne ou en Belgique. Cette contrebande engendrerait un manque à gagner de 250 millions d’euros pour les buralistes et un manque à gagner fiscal annuel de 3 milliards d’euros pour l’Etat.

Related posts
À la uneSéries Tv

Les mystérieuses cités d'or bientôt en spectacle musical au Théâtre des Variétés

À la uneFrance

Direct | Marseille : un homme armé d'un couteau interpellé près d'une école juive

À la uneSéries Tv

Ici tout commence : Christelle Reboul et Joseph Malerba rejoignent la série

À la uneFrance

Le finlandais Ari Huusela clôture la 9ème édition du Vendée Globe

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux