À la uneActualitéInternational

Canada : interdiction des termes « madame  » et « monsieur » par le service public ?

Radio-Canada rapporte ce mercredi 21 mars que les employés du service public ont eu comme consigne de ne plus appeler les citoyen(ne)s ni « Monsieur » ni « Madame ».

« Une question de respect »

C’est dans le document « Notes d’allocutions pour les gestionnaires et les chefs d’équipes qui rencontreront leurs employés au sujet de l’usage du langage de genre neutre« , que s’est procuré Radio-Canada, que le gouvernement du pays a fait part de ses préoccupations quant à la diversité de la population canadienne. En effet, celle ci ne devrait pas être offensée par les appellations « Madame » ou « Monsieur », une « question de respect » d’après Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social qui a fait une mise au point sur twitter :

Par ailleurs, le ministre s’est déclaré fier de cette nouvelle mesure :

Donner le choix à la personne

Désormais, le guichet unique de l’administration canadienne  « Service Canada » sera chargé de  « demander sa préférence à l’interlocuteur avant de l’appeler ‘madame’ ou ‘monsieur’. Ou, pour aller plus vite, de l’appeler par son nom et prénom », a expliqué Radio-Canada.  De plus, le document indique également que « C’est important que Service Canada, comme organisation, soit un reflet de la population diversifiée du Canada afin de s’assurer que les opinions et les intérêts des Canadiens soient pris en considération ».

Mention « X » sur les documents d’identité

En août 2017, le Canada avait déjà pris des précautions concernant les documents d’identité : pour les personnes ne se retrouvant ni dans le sexe féminin ni dans le sexe masculin, la mention « X » peut désormais être inscrite à la place. Le gouvernement avait alors déclaré : « En introduisant une désignation de sexe ‘X’ dans les documents délivrés par le gouvernement, nous prenons une mesure importante pour favoriser l’égalité pour tous les Canadiens, indépendamment de leur identité ou leur expression sexuelle », mettait en avant le ministre de l’Immigration, des réfugiés et de la citoyenneté. »

Related posts
À la uneBuzzTendances

Pourquoi le tiktokeur "Abrège Frère" fait polémique sur les réseaux sociaux ?

À la uneFranceMédias

Nouveaux visages, nouvelles règles : à quoi ressemblera la saison 15 de Top Chef ?

ActualitéSéries Tv

On regarde ou pas ? Machine, la nouvelle série d'Arte au pitch dingue

À la uneSéries Tv

Plus belle la vie : pourquoi la série ne sera plus sur Chérie 25 ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux