À la uneEconomieFrance

Canicule et Travail : quels sont mes droits ?

La France connaît une forte vague de chaleur. Comment concilier canicule et travail ? Nous vous détaillons vos droits en cas de forte chaleur.

La France traverse une vague de forte chaleur de quoi se poser des questions sur vos conditions de travail en période de canicule. Certaines mesures doivent être mises en place dans votre environnement de travail. Le ministère du Travail a réalisé un guide nommé « 4ème plan santé au travail » qui détaille les obligations de l’employeur envers ses employés. Car le Code du Travail stipule que les chefs d’entreprise doivent mettre en place “les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs”.

Protection des employés et de leur santé

Une vigilance constante. Votre employeur doit évaluer les conditions d’exposition à la chaleur selon les différents postes de travail. Un document est mis en place pour les détailler. En conséquence, il devra également mettre des mesures de prévention appropriées. Votre patron doit également se tenir informé de l’évolution des conditions climatiques. Le but étant de vérifier le niveau de vigilance de votre département. En cas d’un niveau de vigilance canicule rouge, une réévaluation doit être faite chaque jour. Il sera également possible pour votre patron de mettre arrêt le travail en cas d’exposition à la chaleur. 

L’adaptation des activités au travail en période de canicule

Votre patron doit anticiper les risques de forte chaleur. Il doit également procéder à la mise en place des mesures préventives pour améliorer votre qualité de travail en cas d’une vague de chaleur. Par exemple, un renouvellement de l’air des locaux, mettre en place une climatisation ou même des boissons fraîches comm indiqué dans le guide du ministère du Travail. Une autre possibilité c’est la mise en place de pauses aux heures de fortes chaleurs. Mais votre chef d’entreprise pourra également vous donner la possibilité de télétravailler dans la limite du possible. Un aménagement des horaires peut avoir lieu. C’est le cas pour le personnel du bâtiment qui commence le travail plus tôt afin d’éviter une exposition à la chaleur.

Le droit de retrait

Le droit de retrait existe. Si vous estimez que votre santé est en risque dans votre lieu de travail car les conditions de travail ne sont pas au rendez-vous. Vous pouvez tout simplement utiliser de votre droit de retrait. Ce droit vous permet de partir à condition que votre santé soit en risque. Vous devez au préalable informer votre employeur par écrit de l’utilisation de ce droit. Une enquête est alors ouverte par votre employeur sur les conditions de travail et s’il savère que vous avez raison votre droit sera reconnu valable et vous serez payé. Par ailleurs en cas de désaccord vous devrez prouver face à un juge que votre santé était en danger. Si votre droit au retrait est jugé abusif vous risquez des sanctions. Elles peuvent aller d’un simple retient du salaire des jours non travaillés jusqu’au licenciement. 

A LIRE AUSSI : A partir de quand peut-on dire que l’on vit une période de canicule ?
About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

The Voice : on était dans les coulisses des répétitions de la finale

À la uneSéries Tv

Plus Belle la Vie : qui était Abdel Fedala que jouait Marwan Berreni?

À la uneEquitationSport

JO 2024 : comment transporte-t-on les chevaux ?

À la uneSéries Tv

La "pépite" du vendredi : qui se souvient de "Les amis de Chico" ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux