ActualitéEnvironnementFrance

Canicule : pourquoi met-on un département en “alerte orange” ou “alerte rouge” ?

Ce lundi 14 août, 5 départements français sont en alerte canicule. Mais 5 autres sont en alerte pour orage. Mais pourquoi met-on des alternes des couleurs ?

Des vagues de chaleur envahissent la France tous les ans. À la suite de ce phénomène, le gouvernement français active chaque année le plan national canicule. Ce dernier s’appuie sur le système d’alerte canicule et santé. C’est ainsi que Météo France et l’Institut National de veille sanitaire peuvent mettre les départements en alerte selon 4 niveaux existants.

Calcul des niveaux

En France, il existe 4 niveaux de vigilance que ce soit canicule ou orage. Ils sont calculés selon un indicateur biométéorologique (IBM) et sur un système de seuils départementaux. Ainsi, le calcul n’est pas identique pour les différents départements. Si les prévisions risquent de dépasser les seuils des départements pendant 3 jours et 3 nuits consécutif, Météo France et l’Institut National de veille sanitaire activent le niveau nécessaire du plan national canicule. Pendant ce temps plusieurs informations sont surveillées notamment les indicateurs sanitaires qui regroupent le nombre de décès enregistrés, les appels à SOS Médecins ou Samu, la fréquentation des services d’urgence, la sécheresse des sols et les pénuries d’eau.

Les niveaux de vigilance

Au total, il existe 4 niveaux de vigilance pour le Plan National canicule en France. Ces trois niveaux sont associés à des couleurs. Le premier niveau est vert et il est activé directement à partir du 1er juin jusqu’au 31 août de chaque année. Le deuxième niveau est le jaune, il faut être attentif et se préparer à une montée au niveau 3. Le troisième niveau est l’orange, c’est au préfet du département d’enclencher ce niveau et de mettre en oeuvre les actions de prévention et de gestion et l’organisation des services publics et du territoire. Le quatrième niveau est le rouge, il faut une vigilance absolue. Ce niveau demande une mobilisation maximale des services publics et territoriaux.

Infographie – Emanuel Guedes

Un début en 2004

Le Plan National canicule a été présenté pour la première fois en 2004. C’est à la suite de vagues de forte chaleur qu’a connues la France lors de l’été 2003 que le ministre de la santé, Philippe Douste-Blazy et le ministre délégué aux personnes âgées, Hubert Falco ont mis en place ce protocole. Le gouvernement voulait se préparer à la gestion des canicules des étés à venir. Mais depuis 2003, on a connu d’autres années de forte chaleur. Selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM), les huit années les plus chaudes se situent entre 2015 et 2022.

A LIRE AUSSI : 5 conseils pour faire du sport en toute sécurité pendant la canicule

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéSéries Tv

Quelles sont nos 5 nouvelles séries préférées de TF1 ?

ActualitéSorties

On a vu pour vous… le spectacle de magie de Bertrand Gille

ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous ... Shardlake, détective de l'ombre

ActualitéFootReportagesSport

Milan AC et l’Inter Milan : une rivalité historique 

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux