Le Jumping de Bordeaux s’est terminé le dimanche 4 février.  Compétition d’équitation en indoor, elle fut remportée cette année par l’australien Boyd Exell, suivi du suisse Jérôme Voutaz et du néerlandais Koos de Rond. L’occasion d’en savoir un peu plus sur ces trois finalistes de la FEI World Cup.

Boyd Exell, passionné d’équitation depuis l’enfance

L’australien vainqueur de la FEI World Cup est un passionné d’équitation depuis ses huit ans. Le déclencheur  pour qu’il en fasse son métier : participer aux championnats d’équitation australien à seize ans. Cinq ans plus tard, il décide de quitter l’Australie pour mieux s’entraîner. Il remporte trois fois les Jeux Équestres Internationaux en représentant l’Australie. Il a également remporté cinq fois les FEI World Cup Driving entre 2009 et 2014.

À lire aussi: Boyd Exell remporte le Jumping de Bordeaux

FEI World Cup Driving Bordeaux

La FEI World Cup Bordeaux s’est tenu à Bordeaux du 1er au février.

 

Jérôme Voutaz, un profil atypique au sein de la FEI World Cup

Jérôme Voutaz, au contraire de son concurrent australien, n’a pas choisi de faire de l’équitation et de l’attelage son métier. Il est mécanicien le jour, et meneur d’attelage le soir. Employé à la Ferme des Moulins, élevage de chevaux de compétition entre autres, Jérôme Voutaz n’était donc pas très éloigné du milieu de l’équitation. Discret, on ne sait rien de plus sur son parcours ou sur sa jeunesse.

Koos de Ronde, un élément notoire pour l’équipe néerlandaise

Déjà vainqueur de la Coupe du Monde à Bordeaux en 2013, le meneur néerlandais s’est gardé une place de choix cette année encore sur le podium. On sait en revanche relativement peu de choses de lui. Âgé de 41 ans, père de trois enfants,  il a remporté à de nombreuses reprises des médailles au FEI World Cup Driving. Il est également sacré champion national en 2004, 2008 et 2017.