À la uneInternational

C’est quoi exactement cette mystérieuse « milice Wagner », proche du pouvoir russe ?

Wagner milice russe rapport Kremlin assassinat Volodymyr Zelensky Ukraine

Alors que les tensions continuent de grimper entre l’Ukraine et la Russie, la milice russe Wagner rôde dans la plus grande discrétion dans les rues de Kiev, à la recherche de « l’homme à abattre ».

Fin février, le quotidien britannique The Times a révélé que 400 mercenaires appartenant au groupe militaire Wagner auraient été déployés à Kiev, en Ukraine. Leur unique objectif : exécuter le président ukrainien Volodymyr Zelensky, son gouvernement et toute son équipe de cabinet. Toujours selon le journal anglophone, ces ordres leur ont été donnés afin de « préparer le terrain pour que Moscou prenne le contrôle« .

Une milice secrète

Quand on part à la recherche d’informations précises sur ce groupe mystère, on ne trouve rien… En réalité, cela s’explique par le fait que Wagner n’existe pas officiellement. Cette milice paramilitaire privée, composée majoritairement de Russes et Tchéchènes, est appelée pour faire « le sale boulot » de manière discrète. Déjà aperçue dans divers pays, les actions des membres de cette entreprise de service de sécurité et de défense (EESD) ont été condamnés en 2021 par l’Union Européenne. Ils leur étaient notamment reprochés d’avoir « recruté, formé et envoyé des agents militaires privés dans des zones de conflit du monde entier afin d’alimenter la violence, de piller les ressources naturelles et d’intimider les civils en violation du droit international, notamment du droit international relatif aux droits humains« .

Sous la houlette du Kremlin

Si Moscou nie en bloc tout potentiel lien avec Wagner, ce n’est pas ce que raconte certains spécialistes. « Il s’agit d’un groupe (…) qui a un lien avec le Kremlin dans le sens où il intervient partout où la Russie a un intérêt« , raconte Alexandra Jousset, journaliste et coréalisatrice du document Wagner, l’armée de l’ombre de Poutine pour le média Brut. D’après Europe 1, ces derniers seraient intervenus dans plusieurs territoires comme la Libye, la Syrie ou plus récemment le Mali.

À la tête de ce groupe se place un homme : Dmitri Outkine, ancien officier du service de renseignement militaire russe (RGU) mais surtout co-fondateur de la milice avec l’homme d’affaires Evgueni Prigojine. Rempli de tatouages inspirés du IIIème Reich, cet adorateur d’Hitler et de l’idéologie nazi n’a pas fait d’apparition publique depuis six ans. Il a été décoré de l’Ordre du courage pour ses actes en Syrie en 2016, par Vladimir Poutine en personne.

À lire aussi : Guerre en Ukraine : le sosie de Vladimir Poutine craint pour sa vie

About author

Journaliste en quête d'expériences en tout genre
Related posts
À la uneCinéma

EN DIRECT | César 2024 : Suivez la cérémonie des Césars 2024

À la uneFranceSociété

Qui est Oreillette, l'égérie du Salon International de l'Agriculture 2024 ?

À la uneFranceSociété

Pourquoi l'imam Mahjoub Mahjoubi a été expulsé si rapidement ?

À la uneSéries Tv

Le fil d'Ariane : est-ce que TF1 va commander une série après ce pilote ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux