À la uneFaits Divers

C’est quoi le problème avec les combustions spontanées ?

combustion

Phénomène très rare mais malheureusement avéré au vu de ses victimes, les combustions spontanées ont fait une vingtaine de victimes connues. Explication de ce phénomène étrange. 

Définition du docteur Lagasquie : “Accidents rares, mais avérés, avec ou sans la présence d’une matière quelconque en ignition, le corps humain, plein de vie et de santé, s’enflamme, se brûle partiellement ou se consume en presque totalité” 

Qu’est ce qui se passe ?

On parle de combustion spontanée lorsqu’un être humain brûle « de l’intérieur » sans qu’aucun élément extérieur apparent ne soit en cause ; l’environnement reste intact ou peu touché, alors que le corps peut finir en cendres. Le corps se retrouve partiellement calciné, avec des parties en cendre et d’autres parties intactes. Le mystère est qu’il n’y a pas de source de chaleur évidente autour du cadavre, ni aucun signe d’agression ou d’assassinat. Parmi différentes explications scientifiques, la plus probable serait un effet de mèche entraînant la combustion lente des graisses corporelles.  

À qui ça arrive ?

Un étrange point commun rassemble les victimes de combustions spontanées : toutes sont en état de santé mentale délicate ; toutes les victimes recensées étaient soit fumeuses et alcooliques, soit dépressives. Si les profils sont tous névrosés, la chose qui les rassemble sans exception est le fait qu’ils soient tous fumeurs. Avec cette information, la thèse d’une mort naturelle puis d’une immolation causée par une cigarette allumée est possible, néanmoins, elle n’est pas avérée, car ne résout pas toutes les interrogations. 

Exemple de quelques cas de combustions humaines spontanées : 

  • Le premier cas est recensé à Vérone en 1731, la victime est la comtesse Cornelia Bandi. 
  • En 1782, la première victime française est retrouvée à Caen
  • Le 7 avril 1958, un phénomène mystérieux se produit : trois personnes victimes de combustions spontanées exactement au même moment, mais pas au même endroit. 
  • Le dernier cas date de 2020 et est français, la victime est une femme de 55 ans retrouvée partiellement calcinée à son domicile à Villiers-sur-Marne.

Si on retrouve des mises en scène de combustions humaines spontanées dans des séries criminels/policières ; ce phénomène ne date pas d’hier. En effet, à l’époque, Dickens le met en scène dans Bleak House en 1853 et Zola en fait de même dans Le docteur Pascal en 1893. 

À ce jour, les spécialistes n’ont toujours pas d’explications concrètes à ce mystère, la thèse la plus probable reste celle de l’effet de mèche. 

À lire aussi : À quoi sert et comment se passe la reconstitution d’un crime ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

"C'est tout, enfin pour moi" : La Voix ne sera plus "La Voix" dans Secret Story

À la uneSéries Tv

L'art du crime : Catherine Marchal en guest des nouveaux épisodes

À la uneFranceMusique

Blessure par balle : qu'est-il arrivé à Kendji Girac ?

À la uneSéries Tv

Après Goldorak, d'autres XperienZ avec d'autres séries ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux