À la uneCinémaCultureFrance

C’est quoi « Un p’tit truc en plus », ce filme qui cartonne au cinéma en France ?

À l’affiche depuis le 1er mai, « Un p’tit truc en plus », le premier film de l’humoriste Artus est un carton plein. Avec près de 280.000 entrées au soir de sa sortie, le réalisateur signe le meilleur démarrage de l’année.

Artus connu en tant qu’humoriste fait ses premiers pas en tant que réalisateur. Avec son film Un p’tit truc en plus, il réalise le meilleur démarrage de l’année en comptabilisant 279.635 spectateurs, dont environ 30.000 en avant-première. Tournée autour du handicap, cette comédie faisant mieux que les gros films américains comme Dune 2 (260.811 spectateurs), sorti en février dans deux fois plus de salles, ou Kung-Fu Panda 4 (198.774 spectateurs). 

L’handicap à l’honneur

Le long métrage, avec Artus, Clovis Cornillac et Alice Belaïdi, met en scène un père et son fils en cavale, qui échappent à la police en se faisant passer pour un éducateur spécialisé et un pensionnaire dans une colonie de vacances pour jeunes porteurs d’un handicap mental. Une dizaine de comédiens amateurs en situation de handicap y donnent la réplique aux acteurs professionnels.

Dans une interview pour Télé Loisir, Artus confie que« le projet a été complexe à financer. Des producteurs nous disaient : ‘Les gens n’ont pas envie de voir des handicapés’. J’étais surpris qu’on en soit encore là en 2023 ». Le réalisateur a d’ailleurs souhaité modifier la perception de l’handicap. Pour se faire, il explique à nos confrères qu’il « s’agit vraiment d’eux dans la très grande majorité », en parlant des personnages. Artus a alors adapté son scénario à ses comédiens. « Arnaud, qui est fan de Dalida dans le film, l’est vraiment en réalité. Boris se déguise tout le temps, et ce sont les siens. Stanislas parle comme un homme politique dans la vie. À part quelques exceptions qui le souhaitaient, je ne leur ai pas créé de personnage. J’ai donc fait le casting avant la fin de l’écriture du scénario pour qu’ils puissent être à l’aise au maximum ».

Un record de fréquentation pour « Un p’tit truc en plus »

Artus, pour son premier film, réussit la prouesse de faire l’un des plus gros démarrage pour une comédie française. Avec 279.635 spectateurs le jour de sa sortie, Un p’tit truc en plus se fait une place parmi les gros succès de comédie française. Il se hisse derrière les 558 000 entrées de Bienvenue chez les Ch’tis (2008), mais loin devant Intouchables (2011) ou encore Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu (2014), qui avaient tout deux tourné autour des 200 000 entrées le jour de leur sortie.

Le film n’a rien non plus à envier aux Blockbusters américains. En effet, les chiffres parlent d’eux-mêmes, la comédie a fait mieux que Dune 2 (260.811 spectateurs), sorti en février dans deux fois plus de salles, ou Kung-Fu Panda 4 (198.774 spectateurs). C’est le meilleur démarrage d’un film français depuis un an.

Avec 550 spectateurs en moyenne par cinéma, le film se classe numéro 1 dans 9 cinémas sur 10. Les cinémas français affichent souvent complet pour ce film. Des ovations retentissent lorsque commence le générique de fin. De nombreux exploitants de salles de cinéma n’avaient pas vu arriver l’ampleur du phénomène. L’engouement autour de son film n’a pas laissé le réalisateur indifférent.

Sur Instagram, Artus remercie les spectateurs : « C’est complètement fou ce qui est en train de se passer autour du film. Vous êtes en train de faire exploser tous les compteurs. Je ne réalise même pas. Je suis sur un nuage. Merci pour tout. J’espère que le film va continuer à vous plaire autant. ». La machine semble lancée et l’aventure en tant que réalisateur ne fait que commencer pour Artus.

À lire aussi : C’est quoi un orage supercellulaire ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

The Voice : on était dans les coulisses des répétitions de la finale

À la uneSéries Tv

Plus Belle la Vie : qui était Abdel Fedala que jouait Marwan Berreni?

À la uneEquitationSport

JO 2024 : comment transporte-t-on les chevaux ?

À la uneSéries Tv

La "pépite" du vendredi : qui se souvient de "Les amis de Chico" ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux