Séries Tv

Avant Chicago Med, 5 séries médicales incontournables

Les séries médicales ont souvent fait les beaux jours à la télévision américaine. Pour l’arrivée de Chicago Med sur TF1, retour sur cinq d’entre elles.

 

Chicago Med est la nouvelle série de la franchise tentaculaire créée par Dick Wolf et qui comprend Chicago Fire, Chicago P.D et prochainement Chicago Justice. Elle met en scène notamment Oliver Platt (The Big C) ou S. Epatha Merkerson (New-York District) et est diffusée sur la chaine NBC aux États-Unis et sur TF1 dès ce mardi 3 janvier 2017.

Mais c’est quoi déjà… Chicago Med ? Le quotidien mouvementé du personnel d’un des plus importants hôpitaux de Chicago. Leur mission : sauver des vies, en se confrontant aux cas médicaux les plus critiques. Seuls leur courage et leur compassion leur permettent au quotidien de faire face aux challenges parfois insurmontables de la médecine, ainsi qu’aux dilemmes éthiques propres à leur noble discipline.

Mais les séries médicales sont depuis des décennies un des genres majeurs de la télévision américaine qui a connu autant de succès que de pâles copies qui ne firent qu’un rapide tour de piste. Nous en avons sélectionné cinq, qui, à nos yeux, sont incontournables.

La plus méconnue

St Elswhere (1982-1988)

Crédit: NBC

Produite par MTM (la maison de production de Hill Street Blues) St Elsewhere s’est imposée en 6 saisons comme une série référence des années 80 à la télévision américaine, et comme la série médicale à suivre la plus impressionnante qui soit. Se déroulant dans un quartier défavorisé de Boston et suivant la vie de l’hôpital St Eligius, la série renouvela le genre moribond à l’époque en montrant des médecins qui doutaient, se trompaient et étaient confrontés à leurs interrogations et en butte à l’administration. St Elswhere permit notamment à Tom Fontana de faire ses débuts, fut la première série à parler sans faux semblants du sida et eut une fort belle distribution dans laquelle on trouva Denzel Washington, Mark Harmon ou encore Helen Hunt. Créée par John Falsey et Joshua Brand, c’est une œuvre en tous points remarquable qui passa malheureusement inaperçue en France auprès du grand public, mais qui n’en reste pas moins essentielle.

La plus essentielle

Urgences (1994-2009)

Crédit : NBC

Durant 15 saisons, Urgences, créée par Michael Crichton et produite par Steven Spielberg a été l’une des séries dramatiques les plus populaires de la télévision américaine. Dans les couloirs du Cook County Hospital, se croisent et s’entrecroisent, la vie, la mort et l’amour dans des histoires d’où l’humanité n’est jamais absente. Une série puissante avec des personnages qui représentent toutes les facettes de l’être humain. On n’est pas prêts d’oublier Greene, Carter, Ross, Lewis, Benton, Hataway, Weaver, ni leurs formidables interprètes, Anthony Edwards, Noah Wyle, George Clooney, Sherry Stringfield, Eriq La Salle, Julianna Margulies, Laura Innes… L’évolution du personnage de John Carter tout au long de la série, qui se mue d’étudiant malhabile en médecin mature, au fil de ses souffrances et de ses doutes est le plus beau des symboles.

A écouter aussi : Urgences et les séries médicales dans La loi des séries #80

La plus sous-estimée

Chicago Hope (1994-2000)

Crédit: CBS

Série étonnante et atypique Chicago Hope (diffusée chez nous sous les titres de La vie à tout prix puis de Chicago Hospital) est une œuvre très largement sous estimée qui dura six saisons et où l’audace et la puissance dramatique furent constantes mais qui eut le principal écueil d’être diffusée dans l’ombre d’Urgences. Elle parvint finalement à conquérir son public en traitant de la médecine de pointe, de l’éthique et des problèmes et problématiques s’y référant. Avec des personnages passionnants et poignants, assaillis de conflits moraux auxquels ils doivent sans cesse faire face, Chicago Hope, malgré une production qui ne fut pas sans heurts, a réussi à dépasser ses défaillances de distribution (Mandy Patinkin (Homeland) quitta notamment la série en fin de saison 2 avant d’y revenir dans la dernière saison) et à développer des histoires étonnantes. Créée par David Kelley (Ally McBeal, Picket Fences), Chicago Hope est une grenade dégoupillée qui déploie avec dextérité l’humour noir et la force des sentiments traversée par ses récits afin de donner au final une œuvre intense et bouleversante.

La plus glamour

Grey’s Anatomy(2005- )

Crédit: ABC

La série médicale de prime-time la plus ancienne encore à l’antenne a la particularité d’être beaucoup plus axée sur le soap opéra même si ses intrigues impliquent aussi des questions médicales épineuses et des sentiments exacerbés entre tous les personnages. C’est malgré tout cette seconde option qui est privilégiée et Grey’s Anatomy est à l’image des autres séries créées par Shonda Rhimes. Des récits échevelés qui se préoccupent moins du réalisme que de l’efficacité. Mais ça marche, parce que non seulement on s’attache aux personnages mais parce que l’émotion est toujours parfaitement dosée. En contant la vie de l’hôpital universitaire le Seattle Grace, de ses internes et de ses chirurgiens et en sachant faire s’entremêler les carrières des uns et des autres avec les vies privées des protagonistes (dont la principale reste Meredith Grey) Grey’s Anatomy nous embarque dans ses histoires bigger than life dont on ne ressort pas indemne.

La plus hilarante

Scrubs (2001-2010)

Crédit: NBC

Créée par Bill Lawrence, Scrubs est un ovni dans l’univers des séries télé et plus particulièrement dans celui des séries médicales. On pourrait croire à une sitcom lambda, avant que l’humour absurde totalement déjanté ne s’impose et ne nous mette KO pour le compte. Mais si la série est hilarante et se paye le luxe d’être parmi les plus drôles jamais vues, c’est le savant dosage entre humour et émotion qui en fait une œuvre beaucoup plus profonde qu’elle n’en a l’air. La série se passe dans les couloirs de l’hôpital du Sacré-Cœur, et l’on suit l’interne J.D. Dorian incarné par un Zach Braff de gala. Jusqu’à sa huitième saison, Scrubs était la perfection incarnée. Mais la neuvième saison (qui n’existe pas pour les fans de la série et qui fut diffusée sur ABC) sonna le glas d’un programme qui compte parmi les scènes les plus hilarantes de la télévision américaine.

A lire aussi: Mais c’est qui déjà… Oliver Platt?

About author

Journaliste pôle séries et La Loi des Séries, d'Amicalement Vôtre à Côte Ouest, de Hill Street Blues à Ray Donovan en passant par New york Unité Spéciale, Engrenages, Une famille formidable ou 24, la passion n'a pas d'âge! Liste non exhaustive, disponible sur demande!
Related posts
La Loi des Séries 📺Séries Tv

Plus belle la vie : Zoé Laïb (Apolline) - invitée | La loi des séries #768

À la uneSéries Tv

Mallaury Nataf : "J'ai passé 6 ans dans la rue" (Le miel et les abeilles)

À la uneSéries Tv

B.R.I : le tournage de la saison 2 officiellement lancé

ActualitéSéries Tv

On regarde ou pas ? Mademoiselle Holmes, le nouveau polar de TF1

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux