À la uneBeauté

Chine : les oreilles d’elfe, un nouveau critère de beauté en plein boom

Les Chinois nés au XXIème siècle sont conquis par une nouvelle forme de chirurgie esthétique, les oreilles d’elfe. En effet, selon les sources du South China Monring Post, cette dernière qui consiste à faire agrandir ses oreilles, attire de plus en plus de jeunes.

Les clients cherchent à obtenir des bouts d’oreilles plus pointues, de sorte à ce qu’elles se rapprochent de celles des elfes. L’objectif plus concrètement est de paraître plus jeune et plus mince, grâce à l’allongement de cette partie du visage. Le South China Morning Post avoue que « c’est la dernière mode parmi les jeunes Chinois ».

Le retour des clients 

Le courrier international explique que la demande est en hausse, tellement en hausse qu’une « liste d’attente grossit tous les jours ». le chirurgien Yu Wenlin à Guangzhou, expliquait à nos confrères qu’il pratiquait six opérations « oreilles d’elfe » par jour. De plus, d’après l’avis des internautes sur la plateforme Xiaohongshu, recueillis par le courrier national, les chinois opérés sont généralement plus que satisfait. Un internaute témoignait « les réseaux sociaux chinois regorgent de commentaires enthousiastes ». Ainsi, plus les commentaires sont optimistes et élogieux de cette nouvelle apparence, plus les jeunes sont incités à le faire.

Le marché de le chirurgie esthétique en Chine

Selon la « Society of Aesthetic Plastic Surgery », la Chine serait dans le top 3 des pays à réaliser le plus d’interventions esthétiques dans le monde. Ces interventions sont en hausses pour la République populaire de Chine, qui affiche un boom de 42% d’après LePoint. Le South China Morning Post ajoute qu’il s’agit de la plus forte croissance au monde.

Les motivations sont-elles toujours personnelles ? 

Parmi les raisons évoquées pour faire la chirurgie esthétique, on retrouve celle de se refaire pour trouver un emploi. En effet, selon une enquête du magazine Marie-Claire, ils sont des millions de jeunes à franchir le cap, avec pour seul but de plaire aux futurs employeurs.

Le magazine a recueilli sur son site un témoignage choquant de Liu Wang, vendeuse en boutique d’informatique. La jeune femme de 27 ans témoigne « cela fait un an que j’économise pour ces opérations. Je ne l’ai pas fait pour trouver un mari – je l’ai déjà -, mais pour trouver du travail ». Elle ajoute « j’ai été licenciée car je ne faisais pas assez de chiffre. Mon employeur m’a signifié que si j’avais été plus jolie j’aurais mieux su convaincre les clients d’acheter du matériel ». 

Ainsi, faire de la chirurgie pour correspondre à des critères de beauté, serait pour certaines familles chinoises, le meilleur investissement à faire.

Des opérations non sans risques  

Plusieurs questions se posent également. Quels sont les risques à long terme de ces opérations « oreilles d’elfe » ? Les personnes aux oreilles modifiées, vont-elles l’accepter toute leur vie ? S’agit-il d’un effet de mode temporaire qui se démodera, ou d’une tendance qui perdurera ? Après l’opération des oreilles, quelles seront les prochaines étapes ?

À lire aussi : Les espèces disparues ressuscitent avec l’exposition «Revivre» en réalité augmentée

About author

Journaliste et étudiante à l'École d'Histoire de La Sorbonne.
Related posts
À la uneCinémaSéries Tv

OCS Signature : après les séries, le label lance les films de genre avec L'invitation

À la uneActualitéPolitique

Les directeurs d'écoles peuvent maintenant connaître le statut vaccinal de leurs élèves

À la uneCinémaMédias

Antoine de Caunes, maître de cérémonie des César 2022

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous ... Maid, une bouleversante histoire vraie

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux