À la uneActualitéFrancePolitique

Collomb claque la porte du nouveau monde : coulisses d’un psychodrame

Ce matin, passation des pouvoirs express au Ministère de l’Intérieur pour mettre fin à une séquence politique surréaliste. Deux jours de flottement où l’autorité présidentielle a été défié et où le nouveau monde a vacillé. Coulisses d’un psychodrame en marche.

Une passation des pouvoirs expédiée dans une ambiance glaciale pour clôturer au plus vite un début de semaine cauchemardesque. Lundi soir, Gérard Collomb présente sa démission à Emmanuel Macron pour se lancer dans les prochaines municipales à Lyon, ce que refuse le chef de l’Etat. Déterminé à partir, celui qui est encore Ministre de l’Intérieur implore le Président de la République – dans un entretien au “Figaro” – d’accepter sa démission, ce qui sera fait à 00h15. Une nouvelle séquence surréaliste après la démission de Nicolas Hulot, en direct sur France Inter début septembre. En moins de deux mois, l’exécutif perd ses deux ministres d’Etat, deux poids lourds d’un gouvernement qui reste majoritairement inconnu des Français. Si l’ex-Ministre de l’Intérieur s’est dit “triste” de partir, il semble que ses relations avec Emmanuel Macron ne lui permettaient  pas de “rester”. VL vous propose de plonger au cœur d’un psychodrame politique.

Dès le printemps, Edouard Philippe demande la tête de Gérard Collomb

La démission de Gérard Collomb commence à prendre forme au printemps dernier. D’après nos informations, le Premier Ministre Edouard Philippe et le secrétaire général de l’Elysée Alexis Kholer “milite ardemment” auprès d’Emmanuel Macron pour renvoyer Gérard Collomb entre Rhône et Saône. Selon eux, le Ministre de l’Intérieur “ne tient pas la boutique”, “critique trop la ligne gouvernementale” et surtout n’arrive pas “à protéger” le chef de l’Etat des polémiques. En effet, Gérard Collomb “refuse de prendre les coups” et ne mâche pas ses mots pour s’opposer à la limitation du réseau routier secondaire à 80km/h. Ministre des collectivités territoriales, Gérard Collomb prend position en faveur des élus locaux opposés à la mesure, ce qui ne manque d’irriter Edouard Philippe.

Tension palpable entre E. Philippe et G. Collomb

Informé d’une lutte interne contre lui, Gérard Collomb – qui fonctionne à l’affectif – se retrouve “le moral miné”. Face à cela, Emmanuel Macron tient bon “par amitié” et “fidélité” à celui qui l’a rejoint dès 2015 et l’assure “de son soutien”. Malgré tout, d’après des proches de l’ex-Ministre, c’est à ce moment-là qu’il imagine “accélérer” son retour à Lyon.

L’affaire Benalla qui fait déborder

Après un printemps difficile, l’affaire Benalla va consommer la rupture le chef de l’Etat et son ministre. Le 18 juillet, “Le Monde” révèle qu’Alexandre Benalla, chargé de mission à l’Elysée, violente un couple lors des manifestations du 1er mai. Pour les proches du Premier Ministre, il est acquis que “ce sont des policiers” qui ont “informé” le journal de la présence d’Alexandre Benalla pour nuire au chef de l’Etat. Edouard Philippe revient à la charge pensant détenir  la “preuve supplémentaire” que Gérard Collomb “ne tient pas ses troupes” et “n’est pas à la hauteur”. Des critiques que le locataire de Beauvau ne “supporte pas” et va renvoyer lors de son audition devant l’Assemblée Nationale le 23 juillet. Gérard Collomb se défausse : le premier flic de France n’est au courant de rien et va même jusqu’à mentir en affirmant qu’il “ne connait pas Alexandre Benalla”. Hors de question de prendre des coups pour une affaire dont il n’est pas responsable et qui bloque sa réforme constitutionnelle. Ainsi, Gérard Collomb expose le Président de la République qui lui “reproche beaucoup” sa ligne de défense et Edouard Philippe demande de nouveau le départ de son Ministre de l’Intérieur.

Un dîner à l’Elysée et une rupture orchestrée par Caroline Collomb

Si la relation de confiance est sérieusement entamée depuis cet été, c’est lors d’une dîner secret à l’Elysée le 10 septembre dernier que la rupture va se consommer. A la table, Emmanuel Macron, Gérard Collomb et… Brigitte Macron. Cette dernière “reproche vertement” au Ministre de les avoir “abandonné” dans l’affaire Benalla. Un reproche que conteste Gérard Collomb qui explique “ne pas avoir à payer” pour une affaire “qui n’aurait pas eu lieu si l’Elysée avait fait son bouleau” . A la sortie du dîner, Gérard Collomb décide de son interview dans “L’Express” pour annoncer qu’il va démissionner et se présenter aux municipales à Lyon. “Le contrat de confiance est trop entamé pour continuer” nous confie un proche de l’ex-Maire de Lyon. Cependant, avec cette interview, Gérard Collomb est “un peu plus déprimé chaque jour” dans son Ministère. C’est son épouse Caroline – juge au tribunal administratif de Paris et référente LREM dans le Rhône – qui l’inciter à démissionner. “Il faut que tu partes” lui assène-t-elle après ce dîner du 10 septembre. Une phrase qui résonne d’autant plus lorsque Gérard Collomb apprend le départ de son directeur de cabinet Jean-Marie Girier pour l’Assemblée Nationale. “Un départ décidé par l’Elysée” pour lequel “il n’a pas eu son mot à dire”… “comme 80% de son agenda” lâche un conseiller. “Une déchirure affective et intellectuelle” que le Ministre vit très mal. Quelques jours plus tard, Gérard Collomb va présenter sa démission qu’Emmanuel Macron refuse en lui expliquant qu’il doit “rester”. “Non, maintenant, c’est bon, tu pars” lui lance son épouse le lundi soir. Gérard Collomb s’exécute et “maintient sa proposition de démission”, finalement acceptée.

Finalement, en moins de 30 minutes, Gérard Collomb a quitté le gouvernement au terme d’un long “calvaire personnel”. Il rejoint la liste des 7 Ministres a avoir démissionné en moins de 15 mois.

A LIRE AUSSI :

Gérard Collomb, le ministre-symbole qui ne devait (surtout) pas vaciller

Remaniement : les enseignements d’un jeu de chaises musicales restreint

 

About author

Journaliste VL. Directeur du bureau de Lyon.
Related posts
À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... le lancement de American Horror Story 1984

ActualitéCultureSéries Tv

Les « vraies » Winx débarquent sur Netflix

À la uneActualitéCultureMusique

Le rappeur Zola en prison aux Etats-Unis ?

À la uneActualitéEconomieFranceInsoliteSociétéSorties

Rondelle de citron facturée : les parisiens l’ont en travers de la gorge

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux