EntrepreneurEnvironnement

Comment bien gérer les déchets de son entreprise ?

La gestion des déchets en milieu industriel est l’un des enjeux majeurs pour la protection de l’environnement ainsi que pour la réduction de l’empreinte écologique des entreprises. Il existe de nombreuses règles et bonnes pratiques à respecter pour assurer une bonne gestion des déchets industriels.

Faites un diagnostic de votre situation et définissez des objectifs

Avant de mettre en place un plan d’action pour la gestion des déchets de votre entreprise, faites un état des lieux de la production, du stockage et du traitement des déchets de l’industrie. Faites le point sur les types de détritus générés, les quantités et les fréquences. Évaluez également les risques environnementaux et sanitaires liés à ces déchets. Ces informations vous aideront à identifier les forces et les faiblesses de votre système actuel, ainsi que les opportunités d’amélioration.

Vous pourrez ensuite définir des objectifs clairs. Il peut s’agir d’objectifs de réduction, de valorisation ou d’élimination des déchets. Tenez compte de la nature, du volume et des effets des déchets produits par votre activité. Il est essentiel que ces objectifs soient réalisables et atteignables dans le temps. Vous pouvez par exemple vous fixer comme objectif de réduire de 15 % la production de déchets dangereux d’ici un an. Vous pouvez aussi avoir comme vision d’augmenter de 20 % le taux de recyclage des résidus non dangereux d’ici trois ans.

Investissez dans des conteneurs de stockage appropriés

Les conteneurs de stockage sont des équipements qui permettent d’assurer la collecte, le transport et le traitement des déchets industriels. Une fois placés dans un sac poubelle spécifique, les déchets doivent être placés dans des caissons appropriés. Ces conteneurs vous aideront à assurer la traçabilité des déchets tout en respectant les normes et les réglementations en vigueur. Pour choisir un conteneur, tenez compte du type de déchets que votre activité produit. Chaque type d’ordures nécessite un modèle spécifique qui assure son confinement, son étanchéité, sa résistance aux chocs et aux températures…

Tenez également compte de la capacité du conteneur. Choisissez un modèle qui corresponde à la quantité de déchets à stocker, sans être trop grand, ni trop petit. Un conteneur trop petit peut entraîner un sur-stockage qui augmente les risques de fuites ou d’incendie. Un modèle trop grand peut par contre entraîner un gaspillage d’espace et de ressources.

De plus, tenez compte de la durée du stockage. Il s’agit du temps pendant lequel les déchets vont rester dans le conteneur. Choisissez un conteneur adapté à la durée du stockage prévue en tenant compte de la nature et de l’évolution des déchets. Certains déchets peuvent par exemple se dégrader ou se décomposer avec le temps. Enfin, tenez compte de la destination des déchets. Il s’agit du lieu où ces derniers seront valorisés. Choisissez un conteneur compatible avec ce lieu en respectant les exigences légales et environnementales. Certains déchets doivent par exemple être recyclés ou enfouis. Préférez pour cela un conteneur qui facilite le transport et le traitement des déchets sans générer de pollution supplémentaire ou de coût inutiles.

Mettez en place un système de tri des déchets

Le tri est une étape indispensable pour faciliter le recyclage des déchets ou leur élimination dans le respect des normes environnementales. Il consiste en effet à séparer les déchets en fonction de leur nature (papier, carton, plastique, métal, verre, bois…), leur état (sec ou humide) et leurs effets (dangereux ou non). Pour mettre en place un système de tri efficace, utilisez les conteneurs préalablement achetés. Adaptez-les ensuite à chaque type de déchets, et identifiez-les par des couleurs ou des pictogrammes. Le système de tri doit être adapté aux réalités de votre entreprise. Il doit également être évolutif afin de s’ajuster aux changements de production ou aux nouvelles opportunités de valorisation.

Vous devez par ailleurs stocker les déchets dans des conditions optimales de sécurité et d’hygiène. Cela vous permettra d’éviter les risques d’incendie, d’explosion, de pollution ou de nuisance olfactive. Veillez également à respecter les distances réglementaires entre les différents types de déchets et à assurer une bonne ventilation des locaux. Vous devez aussi veiller à protéger les déchets contre les intempéries ou les animaux et à contrôler régulièrement l’état des contenants.

Familiarisez-vous avec les réglementations applicables à la gestion des déchets industriels

Voici quelques réglementations mises en place par le gouvernement pour prévenir les risques liés à la production des déchets :

  • responsabilité du producteur ou du détenteur des déchets,
  • hiérarchie des modes de traitement des déchets,
  • plan national de gestion des déchets,
  • transport des déchets.

Il existe également d’autres réglementations telles que les transports transfrontaliers de déchets et le traitement dans une installation appropriée.

Responsabilité du producteur de déchets

Tout producteur d’un déchet est responsable de celui-ci. Il est tenu d’en assurer ou d’en faire assurer la gestion. La responsabilité est continue jusqu’à l’élimination ou la valorisation finale des déchets. Il s’agit d’un principe clé de la réglementation relative aux ordures. Il permet d’identifier en général une personne (ou une chaîne d’individus) responsable de prendre en charge les déchets.

Hiérarchie des modes de traitement des déchets

La hiérarchie des modes vise à encourager la valorisation des déchets et à diminuer l’utilisation des matières premières vierges. La priorité de cette réglementation est d’éviter la production des déchets. Lorsqu’un déchet n’a pas pu être évité, la personne chargée de sa gestion doit privilégier, dans l’ordre :

  • la préparation en vue de la réutilisation,
  • le recyclage,
  • toute autre valorisation,
  • l’élimination.

La préparation doit être faite de manière à ce que le déchet soit utilisé de nouveau sans autre opération de traitement. Le recyclage quant à lui concerne toutes les opérations de valorisation par lesquelles les déchets sont retraités. Cela peut être pour remplir leur fonction initiale ou de nouvelles.

Informez-vous sur la manière de gérer les déchets dangereux

Pour assurer une bonne gestion des déchets dangereux de votre entreprise, vous pouvez vous renseigner sur les mesures à prendre auprès des organismes spécialisés. Il existe différents types d’associations ou organismes qui œuvrent pour la protection de l’environnement et qui proposent des informations ou des actions de sensibilisation sur la gestion des déchets dangereux. Vous pouvez consulter leurs sites web, leurs réseaux sociaux afin de vous informer et de vous impliquer.

Vous pouvez aussi consulter le site de la commune de votre entreprise. Vous y trouverez des informations relatives aux modalités de collecte et de traitement des déchets dangereux. Vous y trouverez également des informations sur les points de dépôt ou les déchetteries les plus proches de l’entreprise. De plus, il est possible de connaître les horaires d’ouverture, les conditions d’accès et les types de déchets acceptés. Cela vous permettra de faire une bonne planification pour assurer une bonne gestion des déchets de votre entreprise.

Utilisez un système de suivi pour surveiller et contrôler

Il existe des outils qui peuvent vous permettre de collecter, d’analyser et de partager des données sur les flux et les caractéristiques des déchets produits par votre entreprise. Ce type de système peut vous permettre :

  • d’identifier la quantité, la provenance et la destination des déchets,
  • de contrôler le respect des obligations légales et réglementaires,
  • d’évaluer l’efficacité des actions mises en place pour réduire, réutiliser ou recycler les déchets,
  • détecter les anomalies, les dysfonctionnements ou les opportunités d’amélioration.

Ce type d’outil peut également vous aider à vous conformer aux exigences légales et à optimiser le tri, le stockage, le transport et le traitement des déchets. Cela vous permettra aussi de réduire les coûts liés à la gestion des déchets.

Pour mettre en place un système de suivi des déchets, définissez vos objectifs et les indicateurs à mesurer. Choisissez également les technologies adaptées aux besoins de votre entreprise et à votre budget. Formez ensuite le personnel à l’utilisation du système.

Mettez en place une équipe chargée de détecter d’éventuels déversements ou fuites

La mise en place d’une équipe chargée de détecter d’éventuels déversements ou fuite de déchets est une démarche responsable. Cette équipe de gestion aura pour mission de prévenir et de limiter les impacts environnementaux et sanitaires des déchets, en évitant qu’ils ne se répandent dans le sol, l’eau ou l’air. Elle contribuera ainsi à la réduction des coûts liés à la dépollution, aux amendes, aux dommages et intérêts ou à la réparation du matériel endommagé. Cela participe à l’amélioration de l’image de votre entreprise et à sa conformité aux normes et aux réglementations en vigueur.

La mise en place de cette équipe nécessite une organisation rigoureuse et un suivi régulier pour garantir son efficacité et sa sécurité. Il est pour cela important qu’elle soit formée et équipée afin d’intervenir rapidement et efficacement en cas d’incident. Elle doit également être capable de réaliser des contrôles réguliers des installations et des équipements ainsi que de signaler toute anomalie ou tout dysfonctionnement.

Sensibilisez et formez vos collaborateurs

La réussite de votre politique de gestion des déchets repose en grande partie sur l’implication et la mobilisation de vos collaborateurs. Il est donc primordial de les sensibiliser aux enjeux environnementaux et économiques liés aux déchets et aux bonnes pratiques à adopter au quotidien dans l’organisation. De plus, vous pouvez organiser des sessions de formation, des campagnes de communication interne, des animations ludiques ou des challenges relatifs à l’importance de la gestion des déchets. Cela les encouragera à adopter des gestes écoresponsables.

Vous pouvez par ailleurs communiquer sur vos actions et vos résultats. La communication est en effet un levier important pour valoriser vos efforts en matière de gestion des déchets. Vous pouvez pour cela communiquer vos actions et vos résultats auprès de vos clients, de vos fournisseurs, de vos partenaires…

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneEnvironnement

C'est quoi la "ligue de protection des vers de terre" ?

ActualitéEnvironnementInternational

C'est quoi une éclipse solaire totale ?

À la uneEnvironnementMédias

Qui est Charlotte Lemay, mannequin et influenceuse écolo ?

EconomieEntrepreneurEnvironnement

C'est quoi l'économie sociale et solidaire des grandes villes françaises ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux