Economie

Comment fonctionne « le rachat de crédits » ?

Lorsque, pour une raison ou une autre, votre pouvoir d’achat est limité, vous avez la possibilité de vous tourner vers des solutions de financement. Il s’agit en l’occurrence des crédits dont vous faites la demande et avez l’obligation de rembourser. La situation devient vraiment critique quand vous les accumulez. Dans ce cas, vous faites face à un surendettement imminent. Le rachat de crédit constitue alors l’une de vos portes de sortie. Selon le magazine Forbes, environ 7 % des Français ont déjà demandé un rachat pour alléger leurs mensualités. Il s’agit d’une opération par laquelle plusieurs crédits en cours sont réunis en un autre qui est unique. Comment fonctionne-t-elle ?

La demande de rachat de crédit

Le fonctionnement du rachat de crédit est assez simple. De plus, il est ouvert à tous. Quel que soit votre profil, le plus important reste le nombre de crédits en cours dont vous disposez. Tant que ce dernier est au moins égal à deux, vous pouvez prétendre au rachat de crédit. Il vous suffira d’en effectuer la demande. Pour ce faire, vous devrez vous tourner vers un établissement financier approprié.

Il peut être question d’une banque ou d’un organisme de crédit. Dans l’un ou l’autre des cas, il est important de bien vérifier les offres avant de vous engager. Dans la pratique, vous avez besoin de faire le tour de plusieurs établissements afin de trouver l’offre de rachat de crédit qui vous convient le mieux.

Étant donné que cette manière de procéder est tout sauf efficace, en plus d’être assez contraignante, vous pouvez aussi passer par l’intermédiaire d’un professionnel en la matière. Il s’agit en l’occurrence d’un courtier en rachat de crédit, qui est un spécialiste du regroupement de prêt.

Pourquoi recourir à un courtier en rachat de crédit ?

Le fait de faire intervenir un courtier en rachat de crédit vous permet d’améliorer votre processus de demande de bien des manières. D’une part, cette astuce vous fait gagner du temps. Le courtier vous offre une meilleure vision des offres susceptibles de vous convenir. D’autre part, il vous aide à trouver la meilleure d’entre elles pour vous.

En effet, tous les établissements ne proposent pas les mêmes solutions de rachat. Il y en a qui sont focalisées sur les crédits de consommation alors que d’autres concernent les crédits immobiliers. Il en est de même pour le taux de rachat qui varie d’un établissement à un autre. En étudiant minutieusement votre profil, le courtier limite vos tracasseries.

Selon Credigo, le courtier en rachat de crédit fait également office de conseiller. Sa grande connaissance du milieu lui permet de vous informer sur les exigences de chaque organisme. Ainsi, vous avez toutes les cartes en main pour prendre la bonne décision.

Comment choisir votre courtier de rachat de crédit ?

Vous vous doutez bien qu’il existe une multitude de courtiers en rachat de crédit. De fait, vous aurez besoin de faire attention à votre choix pour bénéficier des meilleurs services. De manière générale, nous vous recommandons de vous fier à la transparence et à la réactivité.

Le professionnel doit vous informer de tout ce que vous avez besoin de savoir. Cela va des différentes étapes à suivre à tous les frais inhérents à son accompagnement. De plus, il doit être en mesure de vous prendre en charge dans les plus brefs délais. Par ailleurs, sa disponibilité peut aussi faire la différence. Un courtier à l’écoute est toujours préférable.

Regroupement de crédit : l’étude de faisabilité

Il ne fait aucun doute qu’avec l’intervention d’un courtier en rachat de crédit, vous trouverez l’offre idéale en fonction de votre situation. À ce moment, il faudra monter votre dossier afin de soumettre votre demande. Bien entendu, le courtier est en mesure de vous aider pour que ce dernier soit le plus solide possible. Une fois envoyé à l’établissement, il passera par le processus d’étude de faisabilité. En termes simples, votre demande est étudiée dans le but de déterminer si elle sera acceptée ou non. Plusieurs paramètres seront donc analysés.

Le taux d’endettement

Le taux d’endettement représente le niveau de vos dettes. Concrètement, il s’agit de la part de vos revenus que vous consacrez aux remboursements des crédits chaque mois. Dans l’idéal, il ne doit pas dépasser 33 %, même pour un rachat de crédit.

Lorsque celui-ci implique un crédit immobilier, vous avez encore de la marge avec 35 % de taux d’endettement. Lorsque ce ratio est de 50 % ou plus après étude de votre dossier, vos chances d’obtenir le rachat de crédit sont quasiment nulles.

Le reste à vivre

Le reste à vivre fait référence aux fonds dont vous disposez pour gérer les dépenses de votre ménage. Vous l’aurez compris, c’est ce qu’il vous reste à la suite du paiement des mensualités de vos crédits. Même s’il n’est pas soumis à un seuil acceptable, il est préférable qu’il soit le plus élevé possible.

Le ratio hypothécaire

Dans le cas d’un rachat de crédit hypothécaire, ce ratio est d’une grande importance. Il représente le rapport entre le montant du rachat de crédit et la valeur d’un bien mis en hypothèque ou en gage. Il doit se situer entre 70 et 80 %. Au-delà de cette limite, il y a peu de chances que votre demande soit acceptée. Toutefois, lorsque c’est le cas, tout n’est pas perdu. Vous avez la possibilité de négocier votre taux de rachat pour faire baisser ce ratio dans une certaine mesure.

Rachat de prêt : la réception de l’offre et le déblocage des fonds

L’étude de faisabilité est une phase cruciale qui marque le passage d’un cap. Après cette dernière, vous avez la réception de l’offre et le déblocage des fonds qui indiquent la fin du processus.

La réception de l’offre

Lorsque l’étude de faisabilité est satisfaisante, l’établissement est en mesure d’accepter votre demande de rachat de crédit. Pour vous le faire savoir, il vous envoie directement une offre. Il est question d’un contrat de crédit qui comprend toutes les modalités du rachat.

Nous vous recommandons de bien l’étudier avant de vous décider. Il comprend tous les détails concernant la demande de rachat de crédit. Il contient :

  • le montant total du crédit,
  • le coût total dû,
  • la durée de remboursement,
  • le taux,
  • le montant de la nouvelle mensualité.

Ce sont autant d’éléments que vous devrez bien examiner afin de savoir si le contrat vous convient. Pour vous aider, vous pouvez demander l’aide du courtier en rachat de crédit. Il y a un délai de réflexion qui vous est accordé pour éviter de vous mettre la pression. À la fin de celui-ci, vous devez renvoyer le contrat signé ou non.

Le déblocage des fonds

Si vous signez le contrat, cela veut dire que vous acceptez l’offre qui vous est faite. Dans ce cas, il suffit que les fonds soient débloqués. Dans la pratique, l’ensemble des crédits rachetés est remboursé intégralement. Il ne vous reste qu’à payer les mensualités de votre nouveau crédit unique. En plus d’être simple et accessible, cette possibilité de fusionner vos crédits est assez avantageuse.

Premièrement, vous obtenez une diminution des mensualités. Avec plusieurs crédits, leur somme peut être vraiment importante. Le rachat vous permet de la diminuer au maximum. De cette façon, vous avez plus de facilité à rééquilibrer votre budget entre revenus et charges.

Deuxièmement, le rachat simplifie votre gestion financière. Il est plus commode de suivre vos finances avec un seul crédit. Vous avez moins de paramètres à prendre en compte. Par ailleurs, procéder à cette opération est aussi une bonne occasion d’obtenir un meilleur taux d’intérêt. Cela rend la charge financière des remboursements encore plus légère.

Pour finir, avec un rachat de crédit, vous pouvez débloquer une somme complémentaire pour un projet ou pour augmenter votre trésorerie. Elle est immédiatement disponible et est considérée comme non affectée. Vous pouvez en disposer comme vous le désirez. Pour en bénéficier, il suffit d’ajouter ce détail dans votre demande. Aucun justificatif supplémentaire n’est requis.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéEconomieSociété

Baisser son chauffage d’un degré, ça change quoi ?

Economie

Objet publicitaire : quel intérêt pour une entreprise ?

Economie

Comment fonctionne un parrainage bancaire ?

À la uneEconomieFrance

Avec O’caZ, le groupe Casino lance un concept innovant de magasin d’occasion

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux