À la uneActualitéÉtudiantSociété

Comment monter votre dossier de colocation ?

Et voilà, c’est reparti. Septembre, la rentrée, les études… Et pour certains, tout ça rime peut-être avec un nouveau logement. Si louer un appartement est déjà une belle galère, trouver une colocation est encore plus compliqué. Heureusement, on est là pour vous aider à organiser le début de cette nouvelle vie.

La coloc c’est le rêve. Raconter ses journées autour d’un petit verre après sa dure journée, les sorties entre colocataire, avoir une toilette pour 4 et faire la queue tous les matins pour 5 minutes dans la salle de bain. C’est l’eldorado de la vie étudiante. Pourtant, avant que tous ces petits plaisirs de la vie n’interviennent, il faut trouver votre havre de paix, votre logement.

Tout d’abord, la première chose qu’il faut savoir, c’est que la colocation n’est pas encadrée par la loi. Elle se définit comme une location de plusieurs personnes qui signent un bail. Le premier geste à avoir est de préparer un dossier complet que l’on peut déposer rapidement. Et ce dossier doit inclure obligatoirement plusieurs pièces :

  • Une photocopie de votre carte d’identité.
  • Un justificatif de revenus ou un justificatif d’études ou de recherches d’emplois avec les 3 dernières fiches de paie de vos garants.
  • Un justificatif de domicile de votre ancien logement ou celui de vos parents.

Voilà les documents qui sont à fournir obligatoirement. Mais vous pouvez tout de même, pour mettre les chances encore plus de votre côté fournir encore plus de documents. Vous pouvez par exemple, ajouter votre RIB ou encore un avis de situation de la CAF. Cependant, il est parfois possible que certains propriétaires abusifs vous demandent une photo d’identité, votre carte vitale, vos relevés bancaires, ou même votre casier judiciaire. Sachez selon l’article 162 de la loi du 17 janvier 2002, que votre bailleur n’a pas le droit de vous demander ces documents et vous pouvez donc refuser de les fournir.

Thé ou CAF(é) ?

Autre sujet important pour une colocation moins chère, les APL. Chaque colocataire doit faire sa demande individuel pour les allocations. En effet, la CAF divise par le nombre de colocataires, le montant total d’aide attribué au logement. Attention, on vous conseille d’éviter les fraudes parce que si vous vous faites avoir, il faudra tout rembourser. Pour savoir à combien vous avez le droit, rendez vous sur la CAF ou vous pourrez faire une simulation rapidement.

Alors bon courage pour vos recherches, on espère que vous irez boire votre première bière ensemble en pensant à nous. Si vous voulez de plus amples informations, on vous conseille des sites d’infos très bien fait comme Les Masures par exemple.

A lire aussi: Comment trouver un logement étudiant à Lyon pas trop cher ?

About author

Corentin Briot Journaliste VL média
Related posts
À la uneActualitéBuzzFrance

Aides Covid : L'influenceur PA7 soupçonné d'avoir détourné plusieurs millions d'euros

À la uneInternationalPolitique

Comment se déroulent les élections législatives en Allemagne ?

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous ... le pilote de Ash vs Evil Dead disponible sur Netflix

À la uneActualitéSanté

Covid-19 : La France met les bouchées doubles en dons de vaccins

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux