À la uneActualitéInternational

5 éléments pour comprendre … les élections présidentielles américaines

Alors que les élections présidentielles approchent à grands pas, la bataille pour la Maison Blanche a déjà commencé ! Cependant, le fonctionnement des élections présidentielles américaines est bien loin du nôtre. Mais pas de panique, on vous explique en 5 éléments son mécanisme !

Élections : Le principe des primaires, la particularité des caucus

Aux Etats-Unis, on distingue deux grands principes pour les élections, les primaires et les caucus. Il faut savoir que ce système de primaires est très important puisqu’il sert à élire les délégués qui se rendront à la convention de leur parti. D’ailleurs aux Etats-Unis on distingue deux grands partis, les Démocrates et les Républicains. Les primaires sont le principe de base répandu dans la plupart des États où le vote se fait par bulletins secrets. Mais ce principe diffère en fonction des États puisque certains sont adeptes du caucus. Dans ce cas-là, le vote se fait à main levée sous forme de débat. À noter que les primaires commencent toujours en janvier de l’année électorale.

Le saviez-vous ? Aux Etats-Unis il existe un jour appelé “Super Tuesday” où plusieurs États se regroupent afin d’élire en même temps les délégués. En générale ce jour très attendu a lieu le deuxième mardi de mars.

Des conventions pour la nomination des candidats

Une fois les délégués éluent, ceux-ci vont participer aux conventions de leur parti pour élire à la fin un candidat et un vice-candidat pour la présidentielle. Une fois l’élection des deux candidats des principaux partis terminée, peut commencer la campagne électorale. Dans ce cas-là tout est bon pour que le candidat soit le mieux avantagé. Entre pubs, meeting et clips vidéos les candidats n’hésitent pas non plus à s’attaquer entre eux pour convaincre les électeurs.

Les Américains et le vote indirect

Ainsi comme expliqué le vote se fait au suffrage universelle indirect, les américains ne votent donc pas directement pour leur futur président mais pour élire les “grands électeurs”. Même si les américains votent indirectement, leur choix reste crucial puisque les grands électeurs voteront en retour pour le candidat du parti auquel il appart. Au total ils sont 538. Cependant, tous les États ne possèdent pas le même nombre d’électeurs. Ils sont proportionnels au nombre d’habitants de leur État, par exemple en Californie il y en a 55 alors que le petit État du Vernon n’en possède que 3.

Ainsi, les grands électeurs, formant le Collège électoral de leur Etat se chargent d’élire le futur président.

Le saviez-vous ? Lors de l’élection des grands électeurs, le principe du “winner-take-all” est engagé. Ce principe veut que le candidat qui gagne la majorité des voix gagne en réalité tous les électeurs de cet Etat. Donc si un grand électeur Républicain gagne la majorité des voix, il votera en faveur du candidat Républicain au nom de tout son Etat. En d’autre terme “le gagnant prend tout” !

Le déroulement du scrutin

Une fois les grands électeurs choisis il ne reste plus qu’à voter ! En général, avec le principe du “Winer-take-all”, les élections sont déjà jouées, pourtant le suspense se trouve ailleurs. En effet, les Etats dit “Swing States” concentrent toute l’attention pour essayer de les conquérir. A l’image de la Floride et de l’Ohio, ces Etats changent de parti autant de fois qu’ils le veulent d’où leur nom “d’États balançoires”. Leur choix final sera très attendu puisqu’ils peuvent faire basculer les élections d’un côté comme de l’autre. A l’inverse il existe des États comme la Californie et le Texas qui sont très fidèles à un parti, le premier est Démocrate et le second est Républicain.

Le saviez-vous ? Les élections se déroulent toujours le premier mardi de novembre ! Cette décision remonte à quelques années en arrière où par soucis de déplacement, cette date permettait de partir le lundi pour arriver le mardi dans le lieu de vote ,sans passer à côté du dimanche (jour de chômé et de prières).

Le vainqueur : une question de majorité

Une fois les votes terminées, l’Amérique connait le nom de son nouveau Président. Celui qui remporte la majorité des voix des grands électeurs soit plus de 270 sur 538 devient le nouveau Président. Si le vote ne départage pas les candidats, c’est la Chambre des Représentants qui se charge de trancher le sujet, ensuite le Sénat lui élira le vice-président. A noter que le mandat du président élue dure quatre ans sachant qu’il ne peut pas faire plus de deux mandats.

Après la nomination du POTUS (President Of The United States), on marque une période de transition pour nommer son cabinet, préparer son gouvernement et le personnel de la Maison Blanche. Par la suite, le président prend officiellement ses fonctions lors de “l’Inauguration Day”, le 20 janvier en prêtant serment devant la Bible.

Le saviez-vous ? On nomme le président en novembre mais il ne prend officiellement ses fonctions qu’en mars, mais pourquoi ? A l’époque, les américains devaient attendre avant de se déplacer en raison des conditions climatiques très rudes à cause de l’hiver. Il était donc impossible de se déplacer, d’où l’attente de mars pour l’Inauguration Day.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneInternational

Coup d'état au Soudan : les origines d'une crise politique

À la uneMédias

Barack Obama sera l'invité de Yann Barthès le 2 novembre dans "Quotidien"

À la uneActualitéFrancePolitique

Immigration : Emmanuel Macron veut un nouveau traité Europe-Afrique

À la uneSéries Tv

Choc : Taylor de retour dans Amour gloire et beauté mais incarnée par une nouvelle actrice

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux