À la uneActualitéInternational

Conflit Inde Pakistan : un point sur la situation

La tension n’a cessé de monter ces derniers jours entre l’Inde et le Pakistan. Deux avions Indiens ainsi qu’un avion Pakistanais ont été abattus, l’espace aérien Pakistanais fermé, de nombreux aéroport Indiens également fermés… Faisons le point sur la situation.

Le 14 Février dernier, le groupe d’islamistes Pakistanais Jaish-e-Mohammed (armée de Mohammed) a revendiqué un attentat contre des paramilitaires Indiens. En effet l’attaque terroriste a eu lieu dans la ville de Pulwama, au Cachemire indien. Une voiture chargée d’explosifs a percuté un convoi de paramilitaires et a tué pas moins de 41 soldats. Une lourde perte que n’avait plus connu l’armée Indienne depuis des décennies.

Le gouvernement Indien, mené par le Nationaliste Hindou Narendra Modi, a riposté ce mardi dernier en envoyant une quinzaine d’avions de combat pour bombarder un « énorme camp d’entrainement du Jaish-e-Mohammed » d’après New Delhi. Par la suite l’Inde a déclaré avoir mené cette opération dans un but « préventif et non militaire », affirmant que le groupe islamique allaient de nouveau passer à l’acte sur le territoire Indiens.

« Il fallait s’attendre à une riposte après que l’aviation indienne ait pénétré aussi profondément dans le territoire pakistanais »

Le conflit a pris un nouveau tournant mercredi 27 Février lorsque le Pakistan a affirmé avoir abattu deux avions Indiens qui étaient entrés dans leur espace aérien. Les Pakistanais ont également fait prisonnier un pilote Indien. Une réaction auquel le maréchal en chef Srinivasapuram Krishnaswamy, ancien commandant des forces aériennes indiennes s’attendait. En effet il a déclaré lors d’un débat télévisé « Il fallait s’attendre à une riposte après que l’aviation indienne ait pénétré aussi profondément dans le territoire pakistanais ». Puis le maréchal en chef a également ajouté « Quand vous êtes dans un match de boxe et que vous envoyez un coup, vous ne vous attendez pas à ce que l’opposant vous reçoive avec un bouquet de fleurs. La question, c’est jusqu’où nous pouvons aller ? Est-ce que l’Inde doit à son tour répliquer ou pas ? ».

Le Pakistan a affirmé avoir abattus deux avions Indiens.
Crédit photo :AFP – STR

De son côté l’Inde affirme avoir abattu un avion Pakistanais lors d’un combat aérien, au cours duquel les Indiens ont perdu un de leurs avions. De plus, quatre personnes ont été tué lors d’échanges de coups de feu entre militaires Indiens et militaires Pakistanais.

Dans l’après-midi le Premier Ministre Pakistanais a tenu à apaiser les tensions en appelant son homologue au « dialogue ». Il a par la suite justifié son action comme riposte pour montrer qu’ils sont également capables d’entrer dans sur le territoire Indien. Enfin le Premier Ministre Pakistanais finit sa déclaration en insistant sur le fait « [qu’] il est impératif que nous utilisions notre tête et agissions avec sagesse ».

Un geste de paix mais pas un aveu de faiblesse

Ce jeudi, le Premier Ministre Pakistanais a annoncé qu’il allait libérer le pilote Indien vendredi en « geste de paix ». En s’adressant à l’assemblé national, Imran Khan a tenu à ajouter : « Je veux transmettre un message à [Narendra] Modi : qu’il n’aggrave pas la situation. Notre désir de désescalade ne devrait pas être interprété comme une faiblesse. L’Inde doit savoir que nous serons forcés de riposter fortement à toute action indienne à l’avenir ».

Le Premier Ministre Pakistanais a aussi souligné que son pays « veut la paix ».

 

 

Related posts
ActualitéCultureSéries Tv

Demain nous appartient : La petite-fille d'une icône française rejoint le casting.

À la uneCinémaLa Loi des Séries

La tête dans le culte : Les Bronzés / Les dents de la mer (LLDS #297)

ActualitéMédias

Coup de gueule de Thierry Ardisson sur France Inter.

À la uneActualité

LREM : Agnès Thill exclue pour ses propos sur la PMA

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux