ActualitéÉtudiantFrance

« Conjugaison être », « conjugaison avoir », … : 5 conseils pour éviter les pièges

conjugaison

A l’approche des épreuves comme le Brevet ou le BAC, la conjugaison française vous fait peur ? Voici quelques tips à retenir !

« Conjugaison être », « conjugaison avoir » : ce qui fait douter les Français

Combien de fois en écrivant un mail ou un message, vous avez cherché une orthographe exacte sur Google, ou plus surement, comment se conjugue tel ou tel ou verbe ?
La langue française est ainsi faite : le diable ne niche souvent dans les détails et les subtilités. Et notamment, savoir comment on conjugue les verbes être et avoir, et surtout comment on les accorde. Une étude récente de Preply (site d’apprentissage des langues en ligne) révèle « plus de 100 000 recherches mensuelles pour les terme « conjugaison être » et « conjugaison avoir », suivi par « conjugaison faire » !!!

L’étude est saisissante et permet de mieux comprendre les défis apparemment simples qui attendent toute personne, apprenant notre langue … y compris les petits français eux-mêmes.

Des conseils pour s’en sortir en conjugaison

1/ Est-ce que j’accorde après le verbe avoir ? Le verbe qui suit immédiatement le verbe avoir ne s’accorde jamais (ex : « elles ont parlé »). Si le verbe être vient se glisser entre avoir et un autre verbe, c’est l’autre verbe qui s’accorde (ex : « ils ont été abandonnés »). Le seul cas où on accorde après le verbe avoir, c’est quand le COD est placé avant le verbe (ex : « il nous a quittés »).

2/ Verbe du 1er groupe (infinitif en « er ») : comment savoir si on met « é » ou « er » ? Vous devez écrire la phrase : « Je dois le voir pleurer / pleuré » ? Pour savoir si le verbe « pleurer » est ou non à l’infinitif, vous le remplacer par un verbe du 2e ou 3e groupe dans la phrase (ex : « je dois le voir partir »). Le verbe étant à l’infinitif, vous savez ainsi comment l’écrire.

3/ Quand utiliser le passé simple ? Même si on l’utilise peu à l’oral, il s’emploie quand l’action évoqué est dans le passé, brève mais qui s’est terminée dans le passé.

4 Quelle différence entre « le conditionnel présent » et « le futur » ? On va généralement utiliser le conditionnel pour quelque chose qui relève du souhait, de l’hypothétique, du doute. Le futur lui est utilisé pour désigner quelque chose qui va arriver. (« J’aimerais dansé samedi » : on émet un souhait mais sans certitude que ça va arriver ; « je danserai samedi » : on affirme quelque qui arrivera – au conditionnel, il y a « s » et pas au futur » »

5/ Quand utiliser « être » ou « avoir » ? Cela paraît sans doute évident mais quand on parle, il n’y a parfois pas de différence en sonorité. D’où la difficulté de savoir quel verbe utiliser.
« Etre » renvoie plutôt à des notions qui identifient une personne, qui la qualifient ; « avoir » évoque plutôt un état de possession, ou qui désigne l’état d’un nom commun.
Autre état : on utilisera « avoir » pour donner son âge » et « être » pour donner l’heure.

A lire aussi : 10 mots du langage courant et venus d’autres langues / cultures | VL Média (vl-media.fr)

Leçon de conjugaison dans Le maître d’école avec Coluche
About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
ActualitéSéries Tv

Fiction française : quel est notre bilan de la saison 2023-2024 ?

ActualitéSportTennis

5 champions ou championnes de tennis qui n’ont jamais gagné Roland-Garros

À la uneFranceMédias

Inès Reg : pourquoi le tournage d'un unitaire pour TF1 a été suspendu ?

ActualitéFrancePolitique

5 coups d'éclat des députés de "La France Insoumise"

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux