Elon Musk (PDG de l’entreprise de recherche spatiale Space X) a déclaré vouloir lancer un vaisseau spatial à la conquête de la planète Mars lors du festival South By Southwest, dimanche 11 mars à Austin (Texas). Les premiers tests seraient prévus pour 2019.

Décollage en 2019 ?

On n’arrête plus Space X. Après avoir, entre autres, célébré le premier tir de son lanceur lourd Falcon Heavy en février dernier et avoir mis en orbite une voiture Tesla (marque appartenant également au riche PDG), l’entreprise du milliardaire Elon Musk fait à nouveau preuve d’innovation. Lors du célèbre festival américain South By Southwest qui se tenait à Austin (USA), le PDG s’est prêté au jeu des questions-réponses et a annoncé au public vouloir lancer dès 2019 les premiers vols tests de son vaisseau spatial (Le Big Falcon Rocket) à destination de la planète rouge. Le but ? qu’une première mission inhabitée soit effectuée en 2022 avec comme envie, de fonder une colonie humaine de façon ultérieure. L’entrepreneur a notamment précisé que dans un premier temps, le vaisseau interplanétaire devrait pouvoir assurer « des vols courts, des sortes d’allers-retours ascendants et descendants, probablement au premier semestre de l’an prochain ».

Chris Anderson et Elon Musk au Festival South by Southwest 2018 / Crédit : Mashable

À lire aussi : Une sortie dans l’espace pour 100 millions d’euros

Sauver l’humanité

À long terme, le milliardaire a pour but de mettre en place des bases sur La Lune et/ou sur Mars. Son ambition est simple : sauver l’humanité. Ce dernier a mentionné que cette conquête de l’espace pourrait assurer la survie du genre humain et favoriser ainsi sa régénération sur Terre en cas de troisième guerre mondiale. Optimiste, Elon Musk croit en ce grand projet qui serait une avancée majeure pour l’être humain : « Je pense qu’une fois que nous l’aurons construit, nous aurons la preuve que d’autres entreprises et d’autres pays peuvent se lancer et le faire. Ils ne pensent certainement pas que c’est impossible, mais si nous le faisons, ils feront plus d’efforts ».  « Nous voulons nous assurer qu’il reste ailleurs une graine de civilisation humaine, de manière à pouvoir ramener la civilisation, et peut-être ainsi raccourcir la durée de l' »Âge sombre », a précisé le PDG.

Rendez-vous en 2019 !