À la uneEconomie

Crypto pour les nuls : #1 Qu’est-ce qu’une cryptomonnaie?

Vous avez entendu parler du Bitcoin? Ou encore de la technologie de la blockchain? On a decidé de vous proposer une série d’articles pour vous informer et découvrir le monde des cryptomonnaies. On essayera de vous guider tout au long de votre découverte du secteur. Apprenti trader en quête de revenus passifs ou holder en puissance qui voit le Bitcoin à 100.000$ en 2022? On vous souhaite la bienvenue dans le fabuleux monde des cryptos!

Une cryptomonnaie, c’est quoi?

A la différence des monnaies fiduciaires, c’est à dire les monnaies émises par les Etats et leurs banques centrales ( Euro, Dollar…), une cryptomonnaie repose sur la cryptographie, une technologie permettant d’authentifier chaque pièce de manière unique et sécurisée. De la même manière que votre billet de 10€ contient une référence unique inscrite sur la face du billet, la cryptomonnaie détient un code qui permet de la différencier et de la sécuriser: Attention aux abus de langage, une cryptomonnaie n’est pas une monnaie virtuelle mais une monnaie numérique. En ce sens, une cryptomonnaie existe bien, mais son existence se caractérise par son aspect numérique. Une ligne de chiffres et de lettres qui la compose et qui permettent de la reconnaitre, notamment dans un usage en lien avec la blockchain. Cette technologie permet de stocker et transmettre des informations de manière transparente, sécurisée et sans organe central de contrôle (comme les banques pour les monnaies fiduciaires). Ce sont des réseaux de paiement décentralisé fonctionnant grâce aux utilisateurs, sans autorité centrale ou intermédiaire.

Prenons l’exemple de Bitcoin, la cryptomonnaie la plus connue à ce jour. Petit focus sur son histoire. Le bitcoin est une monnaie numérique créée en 2009 par une personne non identifiée dont le pseudonyme est Satoshi Nakamoto. Bitcoin n’est pas émis et administré par une autorité bancaire. Il est émis sur le protocole blockchain du même nom. La technologie Bitcoin et son fonctionnement sont librement accessibles au public via un livre de référence, le “whitepaper”, un terme que vous retrouverez dans toutes les cryptomonnaies et que vous devrez consulter en priorité avant d’investir dans une cryptomonnaie. Voici le whitepaper de Bitcoin que vous pouvez consulter ici.

Plus d’informations sur le boom des cryptomonnaies? Bitcoin, Ethereum ou XRP, quelle crypto acheter pour tenter de profiter du boom?

Bitcoin n’est rien de plus qu’une appli mobile ou un logiciel pour ordinateur qui fournit à chaque utilisateur un portefeuille personnel lui permettant d’envoyer et recevoir des bitcoins. C’est ainsi que fonctionne Bitcoin pour la majorité de ses utilisateurs.

Une cryptomonnaie, comment ça marche?

Bitcoin blockchain
Schéma d’une transaction en Bitcoin avec l’inscription du transfert du bitcoin dans un bloc et sa validation par la blockchain. Schéma issu de Bitcoin.org

En ce sens, si l’on reste sur le Bitcoin, son fonctionnement est comparable à un grand livre comptable. La blockchain ou autrement nommé « chaine de blocs ». Un Bitcoin est détenu dans un wallet, c’est à dire un portefeuille électronique. Ce wallet fonctionne comme une adresse mail, avec votre adresse publique. Comme pour votre adresse mail, vous pouvez la transmettre à qui vous voulez, et une adresse privée, équivalent d’un mot de passe complexe qui permet d’authentifier les transactions provenant de votre portefeuille uniquement.

Exemple d’une clé privée d’un portefeuille de cryptomonnaie

Comment identifier et garantir l’intégrité des bitcoins détenus par les utilisateurs ?

Concrètement, si vous perdez vos clés privés (c’est un nombre aléatoire de 256 bits ou 32 octets, elle est encodée de façon à en condenser l’écriture sur 51 caractères), c’est ce qui permet d’accéder à la cryptomonnaie et de l’utiliser, les cryptomonnaies présentes dans le portefeuille deviennent inaccessibles et sont donc perdues.

De ce fait, concernant l’usage, c’est un QR code qui permet l’envoi et la réception de Bitcoin de manière simplifiée. C’est ainsi qu’un paiement en Bitcoin se fait le plus souvent en scannant un QR code. Clé publique et clé privée sont présentées sous forme de QR code afin de faciliter la mémorisation et l’usage.

Exemple d’une clé privée présentée sous forme de QR code.

Tout d’abord, la blockchain permet de garantir l’authenticité de chaque transaction par des signatures numériques correspondant aux adresses émettrices. Cela permet aux utilisateurs d’être pleinement en contrôle de l’envoi de Bitcoins à partir de leurs propres adresses Bitcoin. Chaque bloc contient des transactions entre une adresse d’envoi et une adresse de réception. Lorsque l’énigme cryptographique est résolue par les mineurs, un bloc est ajoutée à la chaine de blocs, et la transaction devient publique sur la blockchain. Les “mineurs”, des personnes réparties partout dans le monde, effectuent des calculs mathématiques avec leur ordinateur pour le réseau Bitcoin afin de confirmer les transactions et augmenter leur sécurité. En échange, ils reçoivent des Bitcoins. Ils peuvent ensuite être convertis en monnaie fiduciaire ou être échangés contre d’autres crypto-monnaies sur des plateformes d’échange.

Les réponses apportées par les cryptomonnaies

Les cryptomonnaies apportent beaucoup de solutions aux problèmes rencontrés par les monnaies fiduciaires émises par les Etats.

Si l’on reste sur le Bitcoin, Bitcoin est aujourd’hui une solution qui intéresse un nombre de plus en plus important de personnes ou d’entreprises dans le monde entier à la recherche d’alternatives aux monnaies fiduciaires. Ces monnaies étant dépendantes des politiques monétaires des États. C’est ainsi qu’il se présente comme l’alternative principale dans des pays dont la monnaie en circulation connaît une forte dévalorisation (la quantité de monnaie nécessaire pour acheter des biens devient de plus en plus importante année après année). Etant décentralisé (personne ne dirige Bitcoin et ne peut décider d’en émettre davantage influant sa valeur), Bitcoin est aussi une réserve de valeur présentée comme l’or 2.0.

En effet, il y aura au maximum 21 millions d’unités, comme le prévoit le code initial . Ce montant devrait être atteint environ vers 2140. A ce jour, 19 millions de Bitcoins ont été émis soit 90% du total.  En raison de la difficulté croissante de calculs, le Bitcoin se crée à un rythme décroissant : 37,5 Bitcoins toutes les heures aujourd’hui (contre 300 Bitcoins en 2009). A noter que la plus petite division du Bitcoin est le satoshi. 1 satoshi = 0,00000001 Bitcoin.

Quels avantages pour les utilisateurs ?

Enfin, la décentralisation de Bitcoin permet d’éviter les risques de fraudes ou encore de contrefaçon que l’on retrouve dans les monnaies fiduciaires. La contrefaçon de billets ou encore les chèques sans provisions sont autant de problèmes qui disparaissent avec la blockchain. Aussi, un des risques souvent énoncé par les détracteurs de Bitcoin, à savoir le financement d’activités illicites ou criminelles reste marginal. Cependant, c’est sans commune mesure avec l’utilisation du cash aujourd’hui.

En conclusion, on se donne rendez-vous dans quelques jours pour l’épisode 2 de notre guide. Nous aborderons les solutions pour faire son 1er investissement dans les cryptomonnaies.

About author

Passionné de finance et de cryptomonnaie, je souhaite faire découvrir et rendre accessible le secteur de la cryptomonnaie au plus grand nombre.
Related posts
À la uneInsolite

Quarante ans plus tard, une part de gâteau du mariage royal du prince Charles et Lady Diana mise en vente

À la uneFranceSanté

Emmanuel Macron répond aux questions des Français sur le vaccin

À la uneSéries Tv

La Casa de Papel : découvrez la bande annonce de la saison 5

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... Jugée coupable, la saga de l'été de France 3

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux