À la uneSéries Tv

Culte | 21 Jump Street, la série qui révéla Johnny Depp

Avant d’être une franchise à succès au cinéma, 21 Jump Street a été une série télé qui révéla au monde entier Johnny Depp. Retour sur ce qui fut à l’époque un phénomène de société.

Parmi les producteurs prolifiques de la télévision américaine, Stephen J. Cannell fut l’un de ces hommes emblématiques au même titre qu’un Aaron Spelling, qui firent les beaux jours des networks pendant plusieurs décennies. On lui doit entre autres Agences tous risques, Riptide, Un flic dans la mafia, Rick Hunter inspecteur choc, Le rebelle et quelques dizaines d’autres dont ce 21 Jump Street qui débarqua sur la chaine Fox en avril 1987 pour une première courte saison de 13 épisodes.

21 Jump Street, c’est l’adresse d’une chapelle transformée en poste de police où travaillent de jeunes flics sous la direction du commissaire Jenko (puis du commissaire Adam Fuller). L’apparence juvénile de ces flics est leur atout numéro un puisque leur mission principale est d’infiltrer les lycées et les milieux fréquentés par la jeunesse délinquante. L’équipe de choc constituée pour ce travail on ne peut plus délicat est composée de Tom Hanson, Douglas Penhall, Judy Hoffs et Harry Ioki. Hanson, tout juste sorti de l’académie et dont le père était lui-même officier de police abattu dans l’exercice de ses fonctions, intègre la brigade et l’on suit son intégration difficile du fait des enquêtes auxquelles il est confronté, qui le mènent souvent à un conflit moral, conséquence de la duplicité qu’il est obligé d’employer pour parvenir à ses fins. De jeune homme sage voire terne mais doué pour son métier, il va se muer au fil des épisodes en véritable rebelle, s’amusant notamment avec Penhall à utiliser des couvertures burlesques où ils interprètent régulièrement les frères MacQuaid, deux dégénérés qui cadrent parfaitement avec les lieux parfois glauques qu’ils infiltrent. L’amitié qui va se nouer entre Hanson et Penhall puis avec Hoffs et Ioki seront le ciment de la réussite des enquêtes de l’équipe, dont le premier drame qu’ils devront affronter (la mort de Jenko, l’acteur Frédéric Forrest décidant de quitter la série) sera de nature à les souder envers et contre tout.

21 Jump Street n’est pas pour autant une comédie contrairement à ce que les films pourraient laisser penser. Si la série peut être drôle, elle aborde des sujets extrêmement sensibles comme la drogue, l’alcoolisme, la religion, le viol, le sida, le handicap et l’on est dans un véritable drama avec des scènes fortes et beaucoup d’émotions, de l’action et de la psychologie. La série fut un énorme succès et révéla au monde entier le talent de Johnny Depp qui devint un véritable sex-symbol grâce à son personnage (ce qui insupportera le comédien qui n’a jamais hésité à cracher dans la soupe). Ses partenaires de jeu, Peter De Luise (Penhall), Holly Robinson (Hoffs), Dustin Nguyen (Ioki) et Steven Williams (Fuller) connurent évidemment les répercussions de ce succès, mais dans une moindre mesure. En saison 3, l’arrivée dans la série de l’officier Dennis Booker interprété par Richard Grieco valut à ce dernier une popularité du même acabit que Depp. Grieco quitte 21 Jump Street en milieu de saison 4 pour intégrer la série Booker, spin-off qui ne durera qu’une saison.

Le générique, véritable emblème de la série, avec son bruit de bombe de peinture et le titre taggué sur un mur avant que ne retentisse la chanson interprétée par Holly Robinson, trusta les charts durant de nombreuses semaines. Diverses guest-stars apparurent dans la série (Jason Priestley, Shannen Doherty, Brad Pitt, Josh Brolin…).

A noter que le personnage de Tom Hanson fut interprété à l’origine par Jeff Yagher, qui mécontenta la chaîne et dont les scènes furent retournées avec Johnny Depp qui avait entretemps accepté le rôle. Ce dernier quitte la série à l’issue de la saison 4 et la Fox arrête le programme. Une saison 5 verra le jour, diffusée en syndication avec Michael Bendetti (dans le rôle de Tony McCann, pâle photocopie d’Hanson) mais sans Johnny Depp et malgré la présence de Peter De Luise et de son frère Michael, la magie de la série a disparu.

Ce qui faisait notamment le prix de 21 Jump Street en dehors des scénarios c’était l’amitié à la vie à la mort qui liait Hanson et Penhall, la complicité des deux acteurs ajoutant de la saveur à leurs prestations. Les deux films adaptés de la série à ce jour (dont le premier verra un caméo sanglant avec Johnny Depp et Peter De Luise qui disent un adieu définitif à leurs personnages emblématiques) ont beau être très réussis, ils n’en demeurent pas moins très éloignés de l’esprit de la série qui fit le bonheur de toute une génération au début des années 90 et qui, bien que très symptomatique de son époque, n’en reste pas moins un très bon divertissement.

Crédit: Fox

About author

Journaliste pôle séries et La Loi des Séries, d'Amicalement Vôtre à Côte Ouest, de Hill Street Blues à Ray Donovan en passant par New york Unité Spéciale, Engrenages, Une famille formidable ou 24, la passion n'a pas d'âge! Liste non exhaustive, disponible sur demande!
Related posts
À la uneActualitéSport

Moto GP : Franco Morbidelli sur la Yamaha officielle dès ce weekend

À la uneSéries Tv

Emmanuelle Bercot, Agnès Jaoui ou Arnaud Desplechin rejoignent la saison 2 d'En thérapie

À la uneActualitéFrance

L'Australie rompt un contrat de 56 milliards d'euros avec la France

À la uneActualitéFranceMédias

Vivendi annonce une OPA pour absorber Lagardère

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux