À la uneÉtudiant

Parcoursup : 9500 bacheliers en attente d’une place

Alors que la phase principale d’admission se termine ce vendredi 17 juillet sur Parcoursup, la ministre de l’enseignement supérieur Frédérique Vidal a annoncé que 9500 lycéens diplômés étaient toujours en attente, contre 6000 l’année dernière.

C’est une conséquence assez logique de la réussite spectaculaire au bac 2020, obtenu par près de 96% des lycéens. Alors que la phase principale d’admission se termine ce vendredi 17 juillet sur Parcoursup, la ministre de l’enseignement supérieur Frédérique Vidal a annoncé sur franceinfo que 585 000 lycéens avaient obtenu une proposition d’admission sur la plateforme universitaire, tandis que 9 500 restent toujours en attente d’une place. A cette étape du processus d’admission dans l’enseignement supérieur, ils étaient 6000 l’an passé à avoir été admis nulle part.

48 000 bacheliers de plus que l’année dernière

La ministre s’est expliquée sur cette hausse : “Nous avions anticipé cette vague puisque l’ensemble des lycéens sont inscrits sur Parcoursup avant le baccalauréat et que des propositions leur sont faites avant qu’ils obtiennent leur baccalauréat”, a-t-elle expliqué. Une hausse qui s’explique aussi forcément par l’impressionnante réussite de ce bac 2020, qui s’est déroulé en contrôle continu en raison de l’épidémie de coronavirus. A l’issu du rattrapage, près de 96% des lycéens ont obtenu leur diplôme, près de 8 points de plus que l’an dernier. Alors forcément, ce sont aussi beaucoup plus de lycéens qui postulent pour intégrer l’enseignement supérieur. La plateforme d’admission a recensé une hausse de 48 000 candidats par rapport à l’année dernière : ” Nous nous sommes engagés à ce que tous ceux qui souhaitent accéder à l’enseignement supérieur aient une proposition. Nous le faisons chaque année et nous le ferons cette année encore une fois de plus. ” s’est néanmoins engagée Frédéric Vidal.

Plus de place dans certaines filières

Alors que les universités ne pourront évidemment pas répondre seules à cet afflux de demande, la ministre a assuré que des places supplémentaires allaient être créées dans certaines filières : “Nous avons ouvert des places dans les filières les plus demandées. Les filières de BTS avec plus de 3 000 places qui vont être ouvertes, les filières sanitaires et sociales, les filières paramédicales comme dans les écoles d’infirmières qui sont pilotées par les régions”. L’idée étant qu’à la fin, elle l’assure, chacun ait une place à la rentrée.

CREDIT PHOTO : AFP

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéSanté

Le vaccin Moderna pourra désormais être administré aux 12-17 ans

À la uneEquitationJeux olympiques

JO 2021 : les cavaliers français prêts à affronter les épreuves de saut d’obstacles

À la uneActualité

Jean-Yves Lafesse est décédé de la maladie de Charcot

À la uneActualité

Agression de deux journalistes de BFM lors d’une manifestation anti-pass sanitaire

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux