À la uneMédias

DALS : c’est quoi ce clash entre Inès Reg et Natasha St-Pier ?

Alors que Danse avec les stars retrouve des couleurs côté audience, l’émission est parasitée par un clash entre Natasha St-Pier et Inès Reg et qui ne cesse de « rebondir ».

Une ambiance compliquée en coulisses entre Inès Reg et Natasha St-Pier ?

Alors que la production de Danse avec les stars et TF1 ne cessent de rappeler aux spectateurs qu’il faut bien se comporter avec les candidats (Nico Capone est victime de grossophobie), une « guerre » ouverte semble avoir éclaté en coulisses entre deux candidates avec menaces de mort et dépôt de plainte ?
Depuis plusieurs semaines (le 31 janvier), Inès Reg et Natasha St Pier semblent se livrer à une guerre ouverte et régler leurs différents par des déclarations sur les réseaux sociaux ? Les choses sont comme toujours bien plus complexes et la prise de parole d’Inès Rge permet d’y voir plus clair

Selon le Parisien, c’est quand Inès Reg s’est plainte du volume de la musique de la chanteuse que les choses se seraient envenimées : « Natasha St-Pier a tout de suite pensé qu’elle était dans un rôle. Un personnage pour faire une séquence de l’émission. Puisque la caméra filmait tout « , rapporte un proche de la chanteuse canadienne. Toujours selon ce proche, la chanteuse pensant jouer « un rôle » aurait alors insulter l’humoriste (sans le penser vraiment) qui l’a très mal pris. Elle aurait alors menacé la chanteuse, « Elle a décidé de déposer une main courante dans un commissariat francilien pour se protéger, tout comme Anthony Colette. Ils ont eu peur pour leur intégrité physique à la vue de l’état d’Inès Reg. Et de son langage »

Inès Reg s’explique sur Instagram

Bien qu’à l’issue d’une prestation, on ait vu les deux artistes semblant s’être « rabibochées », Inès Reg a pris la parole sur Instagram pour remettre l’histoire dans le bon ordre.

« Ce jour là, Natasha vient plusieurs fois demander de baisser la musique. Ce qu’on fait. Mais quand à notre tour on est amené à le demander, je vais dans la salle de Natasha, seule avec mon cadreur et mon journaliste. Quand je demande de baisser la musique, Antony Colette me répond « Ca vous fera pas de mal » ce qui m’étonne un peu. Je réponds à mon tour : ‘ah ok j’ai compris Antho, toi en fait t’es le mec piquant du couple, et Natasha c’est la mignonne’. À ce moment-là, Natasha est à ma droite, elle a la tête baissée, et elle dit tout de suite après cette phrase-là : ‘Écoute-moi bien, petite sal**…’Et je vous jure qu’à ce moment-là, j’ai vu un éclair, et le seul truc que je me suis dit c’est : ‘ne pleure pas, ne montre rien, ne dis rien’Et je vous jure qu’à ce moment-là, j’ai vu un éclair, et le seul truc que je me suis dit c’est : ‘ne pleure pas, ne montre rien, ne dis rien’« 

Et c’est quand le danseur d’Inès Reg va confronter Natasha St Pier que cette dernière revient et que la version rapportée plus haut (sur la petite scène jouée) rejoint celle de l’humoriste. Cette dernière n’aurait pas compris « l’humour » de la chanteuse alors qu’elles ne se connaissent pas.

La chaîne aurait alors décidé sur la base de ces images de sanctionner Natasha St-Pier, avec 3 jours de mise à pied sur les répétitions. Elle aurait même demandé à ce que la chaîne diffuse ses images mais elle a refusé car ça ne correspond pas à l’esprit de l’émission. Et pour éviter à la chanteuse de se prendre une vague de haine. « C’est moi qui mange la vague de haine en ce moment« . Elle explique avoir reçu un sms de la chanteuse le lendemain et qu’elle n’y a pas répondu.

Le reste du très long live permet à la jeune femme d’expliquer comment tous les événements se sont enchaînés et nous permet de mieux comprendre pourquoi il y a un décalage entre une polémique qui nous parvient après coup et des images que l’on voit dans les primes et qui tranchent…

Et c’est reparti !

Sauf que l’histoire rebondit encore avec un post de Natasha St Pier cet après midi sur Instagram en stories :

« C’est un crève-coeur de devoir le faire parce que c’est la dernière chose que je voulais. Mais je n’ai pas le choix, vu l’ampleur que prennent ces histoires et les accusations gravissimes qui sont portées« . Elle estime de voir le faire, de « devoir y répondre« , « vu la gravité des accusations qui sont proférées« , « vu l’inexactitude« , « les omissions« , « voire même les contrevérités qui sont dites« . Des propos confirmés par une story de Anthony Colette

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la unePolitiqueSéries Tv

Une série est en préparation sur Brigitte Macron

À la uneMédias

Tout le monde veut prendre sa place : qui pour remplacer Jarry ?

À la unePolitique

C’est quoi “l’excuse de minorité” que veut supprimer Jordan Bardella ?

À la uneMédias

Secret Story : où peut-on revoir toutes les saisons de l'émission ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux