À la uneActualitéCulture

David Desclos, ancien délinquant devenu humoriste

Il y a seize ans de cela, David Desclos était condamné pour son « plus gros coup ». Après être passé par la case prison il débarque sur les planches du Petit Gymnase et raconte avec humour et talent son passé de délinquant.

Le One man show Retour à la maison d’arrêt, c’est le pari risqué mais réussi de David Desclos. Anciennement délinquant condamné à dix ans de prison, il monte sur les planches parisiennes et raconte avec brio son parcours atypique, celui d’un cambrioleur et trafiquant de drogue multirécidiviste devenu humoriste de talent. Ex-bandit de France, il brille désormais sur scène où il nous conte ses histoires vraies. Il nous fait rencontrer les personnages qui ont croisé son chemin, en les imitant avec beaucoup d’humour et de sincérité.

Ce spectacle, c’est aussi l’histoire d’une évasion rocambolesque d’un détenu sur le chemin de la prison alors qu’il était entendu et transféré pour une spectaculaire tentative de cambriolage de banque.

David Desclos dans son spectacle "Retour à la maison d'arrêt", pour Amplitude Production

David Desclos dans son spectacle « Retour à la maison d’arrêt », pour Amplitude Production

Un spectacle inédit fruit d’une histoire insolite
À travers ce sketch inédit et insolite, on découvre comment David Desclos et ses complices ont creusé un tunnel sous une banque : 4 mois durant ils avaient étayé, évacué la terre, comme dans le film La grande évasion. Le week-end de Noël 1998, ils projetaient de percer le coffre d’une banque, à l’instar de ce qu’avait réussi Albert Spaggiari lors du « casse du siècle » en 1976 en passant par les égouts de Nice. Si fort heureusement les policiers les cueillent la veille d’attaquer la salle des coffres, sa « grande évasion » sera quant à elle réussie.

YouTube video

Une réinsertion orchestrée en prison
C’est en prison que David Desclos commence à écrire. Sur le chemin de la réinsertion, son premier déclic, il l’a eu sur scène en 2006 alors qu’il se rendait à l’université de Caen pour une première partie. Par la suite, il s’essaye au stand-up à Paris, sur des scènes dites ouvertes, où chacun est libre de faire le show.

Le difficile chemin de la réinsertion
Mais très vite il replonge dans le banditisme, le même qui a longtemps rythmé sa jeunesse. Sur le chemin de la rédemption, il est « rattrapé par son passé, le code d’honneur« . Il replonge. Son quotidien oscille entre trafic de drogue et délits en tout genre. Après son arrestation, il passe deux ans en prison dans le sud de la France, puis huit mois à Fresnes. Cette fois-ci, il fera son dernier passage derrière les barreaux, il sort libre début 2012.

Aujourd’hui repenti à Paris, en bon père de famille et boulot en poche, le Caennais remonte sur les scènes ouvertes du Jamel Comedy Club au Kibélé en passant par Les Feux de la Rampe ou encore Le Point Virgule. Il ne lâche pas « l’idée de conteur du banditisme ». Grâce à son spectacle « Retour à la maison d’arrêt », il est très vite repéré par un producteur, Dominique Bonnard, et signe un contrat avec Amplitude Production. « En quelques minutes, j’ai compris l’homme, son parcours atypique » , explique-t-il, ajoutant : « Avec son sketch, il vous retourne la tête« .

Informations :
David Desclos
Spectacle Retour à la maison d’arrêt
Théâtre du Petit Gymnase
38, Boulevard de Bonne Nouvelle – Paris 10e

À lire aussi : Festival FMR : célébrer la solidarité et le vivre ensemble en musique



About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéInternationalNon classéSport

5 événements qui ont marqué l’Histoire des Jeux olympiques

ActualitéSéries Tv

Que sont devenus les acteurs de La petite maison dans la prairie ?

À la uneEquitationSport

Comment on note les épreuves de saut d'obstacles aux JO ?

À la uneMédias

Goldorak XperienZ : Dorothée de retour au Grand Rex

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux