ActualitéHistoireSéries Tv

De la série aux films avec Romy Schneider, qui était la vraie “Sissi” ?

Image de Sissi l'impératrice dans la nouvelle série. ©W9

Sa vie est inspirante. Sissi l’impératrice, cette figure du XIXème siècle ne cesse de refaire surface. Entre réalité et fiction, les films et séries dépeignent sa vie et son pouvoir politique, immortalisant différents aspects de sa personnalité.

Depuis le 19 décembre, W9 propose une nouvelle version de Sissi l’impératrice. Elle annonce être plus réaliste, mettant en avant la femme attristée par ses obligations impériales et les tragédies qu’elle traverse.

Dans le tumulte de la cour impériale, l’histoire de Sissi, l’impératrice d’Autriche, résonne comme un roman épique. Adapté sous toutes ses formes en film ou série, son destin captivant a traversé les siècles, du XIXème à aujourd’hui, inspirant des œuvres, comme Sissi, face à son destin, avec Romy Schneider, qui ont immortalisé sa vie. Mais les films ne montrent bien évidemment pas tous les aspects de cette femme, comme ses problèmes de santé, ses tourments ou son intérêt pour la culture classique et la poésie.

YouTube video

Tristesse d’une figure européenne

Née Élisabeth Amélie Eugénie de Wittelsbach en 1837, Sissi épouse l’empereur François-Joseph Ier d’Autriche à l’âge de 16 ans. Ce mariage scelle un destin au cœur de la monarchie impériale austro-hongroise du XIXème siècle, dans le faste des palais impériaux, se cachait une âme rebelle. La Sissi historique était avide de voyage. Elle cherchait la liberté et l’indépendance loin de la cour et sa belle-mère, l’archiduchesse Sophie de Bavière.

Au palais de Vienne, l’impératrice lutte pour trouver sa place dans un monde rigide et plein de protocoles. Sa beauté, comparée à celle d’une héroïne de conte de fées, la propulse au centre de l’attention. Mais derrière le sourire éclatant se cachent des drames personnels. Les films comme « Sissi, l’impératrice rebelle » attestent de différents aspects, montrant une femme à la fois puissante et vulnérable.

Parmi ses souffrances, la plus terrible est sans aucun doute la mort de deux des quatre enfants qu’elle a eu avec son époux. En 1857, sa première fille meurt prématurément. Et en 1889, son seul fils Rodolphe, héritier de l’empire austro-hongrois se suicide mystérieusement. Cette événement marque un tournant dans la vie d’Elisabeth.

La politique de Sissi

Au-delà du faste impérial, Sissi joue aussi un rôle politique crucial. Son influence dans les affaires de l’empire autrichien est souvent sous-estimée. Le film Sissi, face à son destin met en lumière son engagement politique et sa quête de justice sociale. Son impact politique s’étendait également à la diplomatie, où elle jouait un rôle subtil dans les négociations et les alliances stratégiques. Elle a notamment eu un rôle incontestable dans le compromis austro-hongrois. Cet accord entre l’Empire d’Autriche et la Diète de Hongrie a été un événement majeur de l’histoire du pays, instaurant un nouveau mode de gouvernement.

Son esprit indépendant et sa vision progressiste sont souvent occultés par le glamour qui lui est associé. À travers des manœuvres politiques calculées, Sissi a contribué à façonner l’avenir de l’Autriche, au-delà de son image romantique.

Dans le domaine du social, Sissi est une référence. Jusqu’à sa mort, Elisabeth servira les causes nobles. Par exemple, « elle prônait la pitié pour les prisonniers politiques et la bonté envers les malades mentaux. » De plus, Sissi portait un intérêt particulier aux filles dont le père était mort à la guerre souligne L’Agence des Nations Unies pour les réfugiées (UNHCR).

Héritage éternel

La mort de Sissi en 1898 n’a pas éteint sa flamme. Depuis son assassinat par un anarchiste italien, son héritage perdure à travers les représentations cinématographiques et télévisuelles. Les réalisateurs ont sculpté des portraits variés, de l’impératrice romantique à l’activiste intrépide. Les téléspectateurs, séduits par ces interprétations, ont contribué à immortaliser cette figure royale.

Même 125 ans après son décès, Sissi l’impératrice continue de venir en aide aux plus démunis. Dans son testament, peu connu, l’impératrice « a légué une partie de sa fortune aux nécessiteux et aux persécutés », indique l’UNHCR. « Ce n’est pas à moi de parler au nom de l’impératrice Sissi », dit Thomas Jentzsch de l’Académie autrichienne des sciences. « Mais son testament indique clairement qu’elle pensait que le monde d’aujourd’hui ne serait pas paisible… Je suis sûr qu’elle serait heureuse de ce don. »

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéCinémaMusique

5 artistes partis trop tôt

La Loi des Séries 📺Séries Tv

Goldorak : Noam et Enrique - invités | Le Club #18

ActualitéSéries Tv

Fiction française 2023 - 2024 (ép. 1) : quelle est la réussite de la saison ?

ActualitéSéries Tv

10 choses à savoir sur Les Totally Spies

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux