L’actrice américaine s’apprête à épouser le Prince Harry le 19 Mai prochain. Qui est donc Meghan Markle, la Rachel de la série Suits devenue princesse ?

Une actrice américaine à la cour d’Élisabeth II. Ce n’est pas (encore) le nouveau rebondissement de The Crown, mais c’est déjà le feuilleton préféré des Britanniques depuis plusieurs mois. Depuis que le prince Harry et Meghan Markle ont officiellement annoncé leurs fiançailles, en Novembre 2017. Une actrice américaine, catholique, roturière, métisse et divorcée : la nouvelle princesse de la Maison Windsor brise les codes de la dynastie.

Royal wedding en vue pour Meghan et Harry

 

Meghan Markle est née le 4 Août 1981 à Los Angeles et a grandi dans un quartier bourgeois du sud de la ville. Elle est issue d’un couple mixte, ce qui a son importance puisque le métissage fait partie intégrante de sa personnalité. «  J’ai suivi un cours d’études afro-américaines, et pour la première fois j’ai pu mettre des mots sur ce sentiment d’être trop blanche pour la communauté noire, et trop noire pour la communauté blanche. », confiait-elle récemment au magazine Allure. « Dans les castings, on me collait l’étiquette de « ethniquement ambiguë » Elle expliquait déjà à Elle, en Juin 2015 : « Au moins une fois par semaine, on me demande ‘Vous êtes quoi ?’ Je réponds que je suis actrice, auteure, éditrice de mon blog The Tig et plutôt bonne cuisinière. Et quand on me redemande ‘Oui, mais vous êtes quoi ?’, je leur donne ce qu’ils veulent. Mon père est caucasien, ma mère afro-américaine ; je suis à moitié blanche et à moitié noire. »

Sa mère, Doria Ragland, est psychothérapeute et professeur de yoga ; son père, Thomas W. Markle, travaille comme cameraman puis directeur de la photographie sur des séries comme Santa Barbara, Hospital Central et Mariés, deux Enfants. Meghan passe donc une bonne partie de son enfance sur les plateaux de tournage : « Chaque jour pendant 10 ans, après les cours, je me rendais sur le tournage de Mariés deux enfants, un endroit très amusant mais très pernicieux pour une petite fille dans son uniforme d’école catholique. » (Esquire)

Meghan poursuit son cursus à l’université de Northwestern où elle étudie le théâtre, mais aussi les relations internationales.« J’ai toujours voulu jouer la comédie, mais je détestais le cliché de la fille de Los Angeles qui veut être actrice. Je voulais faire quelque chose en plus, et comme j’ai toujours aimé la politique, j’ai finalement suivi un double cursus. ». Des études qui l’amèneront à faire un stage en Argentine en 2001, alors que le pays traverse une profonde crise économique.

Meghan Markle et Patrick J. Adams, partenaires dans Suits

 

Une fois ses études terminées, la jeune femme fait ses débuts en tant qu’actrice. A l’âge de 21 ans, elle fait d’abord une apparition dans Hôpital Central. Suivront d’autres petits rôles, au cinéma et surtout à la télévision dans des séries comme La guerre à la maison, Les Experts : Manhattan, 90210 Beverly Hills : Nouvelle génération, le reboot de K2000, Fringe, FBI : portés disparus ou encore Les Experts : Miami.

Mais c’est évidemment avec la série Suits qu’elle se fait connaître du grand public, à partir de 2011. Elle y interprète le rôle d’un des personnages principaux, Rachel Zane, une assistante juridique sexy qui reprend ses études pour devenir avocate, et que le Sun décrit (avec son élégance coutumière) comme « toujours entre deux dossiers et deux braguettes ». Inutile de préciser que le personnage est beaucoup plus complexe et moins sulfureux que ne le sous-entend le tabloïd.

Très active sur les réseaux sociaux (plus d’un millions d’abonnés sur son compte Instagram), Meghan Markle n’entend pas se cantonner à son travail d’actrice. On l’a dit : elle tient un site web,  The Tig, où elle publie des recettes de cuisine mais aussi des conseils en développement personnel , dont le but est de « repenser le concept de beauté pour y inclure des éléments de réflexion sur l’autonomisation », et qui s’adresse « à des femmes inspirantes et dynamiques. » Très engagée, la jeune femme est aussi Ambassadrice mondiale de la World Vision Canada, une ONG qui lutte pour favoriser l’accès des enfants du monde entier à l’éducation, la nourriture et les soins médicaux. Enfin, elle milite activement pour l’égalité des sexes, un sujet qui l’a conduite à collaborer avec les Nations Unies et à prononcer un discours devant l’assemblée en 2015.  Une démarche globale que Meghan explique ainsi : « Ma vie oscille entre camps de réfugiés et tapis rouges ; ces deux mondes peuvent coexister, et pour moi, ils doivent le faire. »

Devant l’ONU, l’intervention de Meghan Markle

Avant sa relation avec Harry, Meghan Markle a été mariée durant 3 ans avec l’acteur et producteur Trevor Engelson, dont elle divorce en 2013. C’est en 2016 qu’elle fait la connaissance de son futur Prince charmant. D’abord discrète, leur relation ne tarde pas à enflammer les médias et les réseaux sociaux. La presse n’est pas tendre avec la jeune femme, violemment attaquée sur ses origines ethniques, son âge (elle a trois ans de plus que Harry), son divorce et sa carrière. Si Harry somme les tabloïds de cesser leurs commentaires, reste encore à obtenir la bénédiction de Buckingham Palace – et en particulier de la Reine. Sa Très Gracieuse Majesté y met des conditions : Meghan doit abandonner sa carrière, ses réseaux sociaux, ses tenues un peu trop provocantes, et sa religion catholique. C’est chose faite : convertie à l’Anglicanisme, Markle quitte Suits au terme de la saison 7.

Après l’annonce du mariage, son partenaire à l’écran, Patrick J. Adams, n’a pas manqué de plaisanter en publiant sur Twitter un message très remarqué : « Elle m’avait dit qu’elle allait seulement acheter du lait…». L’acteur a également félicité le Prince Harry : « Vous êtes un homme très chanceux et je sais que votre vie ensemble sera longue, heureuse, productive et amusante ».

Photo by Samir Hussein/Samir Hussein/WireImage

 

C’est donc une nouvelle vie qui commence pour Meghan Markle. On l’a découverte dans Suits, suivie sur les réseaux sociaux, soutenue dans ses nombreux engagements ; on l’admirera désormais dans son nouveau rôle : celui de la Duchesse de Sussex, et épouse du Prince Harry, sixième dans l’ordre de succession au trône. Tous nos vœux de bonheur aux jeunes mariés !