À la uneActualitéInternational

Décès de Chuck Yeager, premier homme à franchir le mur du son

Chuck Yeager, premier pilote à franchir le mur du son est décédé

Chuck Yeager, pilote durant la Seconde Guerre mondiale et premier homme à avoir franchi le mur du son, est décédé à l’âge de 97 ans

Charlie “Chuck” Yeager, le premier pilote à avoir franchi le mur du son, est décédé à l’âge de 97 ans, a annoncé lundi son épouse Victoria. “Je vous annonce avec beaucoup de tristesse que l’amour de ma vie, le général Chuck Yeager, est mort” a-t-elle écrit sur le compte Twitter de son époux. “Une vie incroyable, bien vécue, le plus grand pilote de l’Amérique et son héritage de force, d’aventure et patriotisme seront pour toujours dans nos souvenirs” indique-t-elle.

Chuck Yeager, pilote pendant la Seconde Guerre mondiale, était rentré dans l’histoire en franchissant le mur du son – soit plus de 1.224 km/h – en 1947 à bord d’un appareil Bell X-1. Ce qui lui a velu le surnom de “fastest man alive” (l’homme vivant le plus rapide). Par la suite, ses exploits en tant que pilote d’essai ont été immortalisés dans le film “L’Etoffe des héros” (The Right Stuff ) de Philip Kaufman.

Une douzaine de victoires

Né le 13 février 1923, dans la petite localité de Myra, en Virginie-Occidentale, Yeager grandit auprès de son père mécanicien qui lui a appris le métier. Il rejoint l’armée de l’air en septembre 1941, trois mois avant l’entrée en guerre des Etats-Unis. Il débute comme mécanicien d’avions avant d’apprendre à piloter. Basé en Angleterre, Yeager a commencé ses missions de combat sur un Mustang P-51 en février 1944. Le même mois il abattu un Me 109 allemand.

Touché derrière les lignes ennemies en 1944, il réussit à rejoindre son unité en Angleterre grâce à l’aide de la Résistance française. A la fin de la guerre, il est crédité d’une douzaine de victoires. Dont cinq Me 109 allemands descendus en une seule journée et quatre FW 190 en une autre.

C.Yeager a établi de nombreux records. Cependant, il a passé l’essentiel de sa carrière au sein de l’armée de l’air américaine dans les années 1950 et 1960. L’administrateur de la NASA, Jim Bridenstine, a regretté une “perte énorme” et loué “son caractère pionnier et innovateur“. “La bravoure de Chuck et ses exploits sont un testament de sa force durable qui l’a fait être un véritable Américain”, et le travail de la NASA Aeronautics “doit beaucoup à sa contribution brillante à la science aérospatiale” indique-t-il dans un communiqué.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Les années coup de cœur : découvrez les premières images du reboot

À la uneActualitéFranceSport

Comment le Covid nous a ramené Benzema …

À la uneMédias

La chaîne France 4 va continuer d'émettre

À la uneFaits DiversFrance

Doc Gynéco condamné à 6 mois de prison avec sursis pour violences conjugales

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux