À la uneActualitéInternational

Décès de Shimon Pérès, l’ancien président de l’Etat d’Israël

Shimon Pérès est décédé aujourd’hui 28 septembre 2016, des suites d’un AVC. Il avait 93 ans. L’ancien président et premier ministre israélien a marqué l’histoire du Moyen-Orient, notamment à l’occasion des accords d’Oslo qu’il a soutenu corps et âme.

Une ascension fulgurante

Shimon Pérès est né le 2 août 1923 en Biélorussie. Dans les années 30, sa famille et lui rejoignent Tel Aviv, en Israël. Il y grandit et, après ses études, décide d’intégrer l’armée clandestine, le Haganah. Lorsque l’Etat d’Israël est reconnu et proclamé en 1947, sa carrière connait une ascension fulgurante. Il devient directeur général du ministère de la Défense en 1953, puis député au sein du Parlement israélien, la Knesset, en tant que membre du Parti travailliste.

Un personnage politique d’envergure

Il transite ensuite de ministère en ministère. Celui de l’Immigration, de l’Information ainsi que celui de la Défense, avant de devenir Premier ministre en 1977. Il défend alors la nécessité d’instaurer des accords avec l’Etat Palestinien, en collaboration avec Yasser Arafat, alors dirigeant de l’Organisation de libération de la Palestine. En découlent les accords d’Oslo, signés en 1993, destinés à inciter la résolution du conflit israélo-palestinien. Ce qui leur vaudra d’ailleurs le prix Nobel de la paix en 1994.

A lire aussi : Reuven Rivlin, nouveau Président israélien

A la suite de cette victoire diplomatique, il est battu par Benyamin Netanyahou pour accéder à la fonction de Premier ministre. Il subit un nouvel échec suite à sa défaite aux élections présidentielles de 2000. Néanmoins il rejoint tout de même le gouvernement d’Ariel Sharon en tant que vice-Premier ministre.

De 2007 à 2014, Shimon Pérès à la présidence de l’Etat d’Israël

Son implication dans le parti fondé par Sharon, Kadima, lui permettra d’être élu président de l’Etat d’Israël en 2007. Au côté de Benyamin Netanyahou, réélu Premier ministre. Lors des élections présidentielles de 2014, son grand âge (plus de 90 ans) et la réforme sur les mandats (un seul mandat de sept ans est autorisé) lui empêchent de se présenter à nouveau. Reuven Rivlin devient alors le dixième président de l’État d’Israël en juillet 2014. Cela signe la fin de la carrière politique de Shimon Pérès, dix-huit fois ministre ou premier ministre.

Diplomate froid, politicien passionné et controversé dans sa gestion de la question israélienne, l’héritage de Shimon Pérès est vaste. A voir comment il survivra au nationalisme pragmatique qui se distille dans le pays depuis quelques années.

Crédit photo à la Une : entrevue.fr

Related posts
À la uneActualitéFranceSorties

Nouvel hotspot : le coffee-shop Saint-Laurent à Paris

À la uneActualitéFranceInsolite

Jeanne Calment est bien décédée à 122 ans.

À la uneActualitéInternationalPolitique

On vous présente Lilly, la Greta Thunberg de Thaïlande

À la uneBrèvesMusiqueSéries Tv

Le monde de demain : Arte va lancer une série sur les débuts de NTM

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux