Étudiant

Des portes ouvertes dans le Metaverse pour Paris School of Technology and Business

Et si vous faisiez une plongée au cœur du Metaverse ? Cet univers parallèle numérique, dont certains disent qu’il pourrait remplacer notre monde bien réel ? C’est ce qu’a proposé Paris School of Technology & Business (PST&B) à une centaine d’élèves de terminale venus aux portes ouvertes de cette école – dont les premières promos débuteront les cours en septembre. Armés de casques de réalité virtuelle, les jeunes ont pu découvrir cet univers qui en fait fantasmer plus d’un, et surtout découvrir les coulisses de cette nouvelle école originale.

La technologie : le futur du marché du travail

C’est dans un espace de coworking parisien que les élèves de terminale avaient rendez-vous. Un lieu atypique pour découvrir sa future école. “C’est que nous souhaitons casser les codes, détaille Armand Derhy à la tête de ce projet ambitieux. Qu’il s’agisse de casser l’idée qu’une école doit être un enchaînement d’amphis et de salles de TD ou de casser la séparation entre business et technologie qui est trop souvent opérée dans l’enseignement supérieur.” Il faut dire que le directeur a travaillé pendant de nombreuses années dans l’écosystème des écoles de commerce françaises. De son expérience il tire un constat : en 2022 séparer business et technologie est une hérésie.

“Les emplois de demain vont nécessiter des compétences hybrides, il faudra que les leaders puissent comprendre les enjeux technologiques et prendre des décisions business et vice versa”, poursuit Armand Derhy. En découle une école un peu nouvelle dans l’écosystème, à mi-chemin entre une école d’ingénieurs et une école de commerce : PST&B.

Au programme des futurs filières : bachelor, licence pro, mastère et MBA pour accompagner les étudiants sur les enjeux du numérique et du business. Pour les cours, les futurs étudiants auront l’embarras du choix, entre des cours de programmation, de création de bases de données, d’économie, d’algorithme, etc. Un vrai programme complet qui navigue entre les deux univers.

Et d’univers il en est également question dans cette école, puisqu’une partie des cours auront lieu dans le Metaverse…  D’ailleurs ce mercredi-soir, étudiants comme parents ont pu essayer les casques de réalité virtuelle à disposition. “Nos futurs étudiants suivront une trentaine d’heures de cours dans le Metaverse, poursuit Derhy. Il était important qu’ils puissent dès aujourd’hui découvrir cet espace virtuel.” Et les réactions ne se sont pas faites attendre. Certains étaient au début effrayés par la sensation vertigineuse procurée par cet univers à portée de lunettes, d’autres complètement subjugués. Tous, en tout cas, sont ressortis de l’atelier avec le sentiment d’avoir découvert une partie de notre futur. “C’est vraiment ouf, ça donne envie de rester dedans beaucoup plus longtemps”, s’est ainsi esclaffé l’un des jeunes présents sur place et décoiffé par le casque imposant.

Et parce que l’école veut être pionnière sur cette nouvelle économie, des influenceurs s’étaient faufilés dans cet événement. Hamza.sdt, Youzy.Tok ou Monsieurlechat94 étaient de la partie et ont eux aussi pu découvrir l’école et ses opportunités. “J’ai un cursus juridique de base, détaille Hamza, qui cumule 2 millions d’abonnés sur TikTok. Mais comme tous les jeunes de ma génération, j’ai une fascination pour les outils technologiques. Si l’école avait existé quand j’étais en terminale je n’aurais pas hésité un seul instant.”

« Est-ce que cette école est faite pour moi ?»  

Si tu es passionné par la technologie, que les termes de NFT, Metaverse, les cryptomonnaies que tu rêves de devenir un crack de l’informatique qui a une bonne connaissance du business, PST&B est faite pour toi. 

Les notes ne sont pas un critère majeur pour entrer dans l’école. Il faut surtout savoir montrer un intérêt pour la technologie.

Si tu veux vivre une expérience internationale, tu seras servi entre les doubles diplômes proposés avec des universités partenaires partout dans le monde, des stages à l’étranger … au moins une semaine d’expérience à l’étranger sera demandée à tous les étudiants. Certains cours seront également dispensés en anglais.

Des formations en alternance sont proposées, avec une dizaine d’entreprises déjà partenaires. 

Pour tous renseignements, rendez-vous ici.

A lire aussi : Le métavers : l’avenir des études supérieures?

About author

Journaliste
Related posts
ÉtudiantSport

Les Ovalies UniLaSalle 2024 se tiendront du 9 au 11 mai 2024

ÉtudiantVie Étudiante

Pourquoi c'est essentiel de maîtriser l'anglais en 2024 ?

ActualitéÉtudiantFrance

"Conjugaison être", "conjugaison avoir", ... : 5 conseils pour éviter les pièges

Étudiant

Le rôle crucial du traducteur juré dans les procédures légales : tout ce que vous devez savoir

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux