À la uneFrance

Dîners clandestins à Paris : Le Procureur de la République ouvre une enquête

Diffusé vendredi soir sur M6, le reportage sur les dîners luxueux dans des restaurants clandestins parisiens a provoqué l’indignation nationale.

Des soirées champagne et caviar dans des restaurants clandestins parisiens en pleine pandémie ? Alors que les restaurants sont fermés depuis le 28 octobre 2020, le reportage en caméra cachée diffusé vendredi soir dans le 19:45 de M6 montre bien la réalité de ces soirées, sans masques et sans respect des gestes barrières. 

Non-cité par M6, un des organisateurs présenté comme « collectionneur » se vante d’avoir « dîné cette semaine dans deux ou trois restaurants qui sont soi-disant des restos clandestins, avec un certain nombre de ministres ». Cet homme, identifié par plusieurs médias comme Pierre-Jean Chalençon, propriétaire du Palais Vivienne situé dans le centre de Paris, a finalement plaidé qu’il faisait simplement de « l’humour » et qu’il maniait « le sens de l’absurde ». 

Ce dernier affirmait également, dans une vidéo datant de février, organiser des « déjeuners ou dîners » dans sa résidence avec le restaurateur Christophe Leroy. Celui-ci a refusé de s’exprimer sur le sujet. 

Toujours selon M. Chalençon, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal devait « venir dîner prochainement ». En réponse, Gabriel Attal a affirmé ne pas connaître M. Chalençon et qu’il n’avait évidemment jamais participé à ces soirées. 

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a immédiatement saisi la préfecture de police de Paris pour une enquête administrative. « C’est tout à fait inacceptable […] les personnes doivent être poursuivies et, j’imagine, condamnées pour avoir organisé de telles soirées ». De son côté, le procureur de la République, Rémi Heitz, a annoncé dimanche avoir saisi « la Brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne d’une enquête des chefs de mise en danger d’autrui et de travail dissimulé ». Le but étant de « vérifier si des soirées ont été organisées en méconnaissance des règles sanitaires et de déterminer quels en ont été les éventuels organisateurs et participants »

Sur Twitter, le hashtag #Onveutlesnoms a pris de l’ampleur. Partagé plus de 100 000 fois, les internautes se sont empressés de mener leur propre enquête pour retrouver les participants de ces dîners haut de gamme. Ce sont d’ailleurs eux qui ont identifié Pierre-Jean Chalençon en premier. 

La polémique a fait réagir beaucoup de personnalités comme la ministre déléguée à la citoyenneté Marlène Schiappa, qui estime que si des membres du gouvernement ont participé à ce genre de soirées, « il faut qu’ils aient des amendes et qu’ils soient pénalisés comme n’importe quel citoyen ». Interrogée sur la démission des ministres si leur présence était avérée, Marlène Schiappa a simplement Tweeté « Cela va de soi. Avec une amende. » 

L’affaire a également fait réagir le chef Philippe Etchebest, « Je suis très en colère […] ces gens-là doivent être punis, ils renvoient une mauvaise image de notre profession ».

About author

Journaliste
    Related posts
    À la uneBrèvesCinéma

    Marvel : la bande d’annonce de Shang-Chi et la légende des Dix Anneaux dévoilée

    À la uneBrèves

    Chine : des scientifiques ont créé 132 embryons homme-singe

    À la uneBrèvesFaits Divers

    Un couple de retraités réserve prés de 800 créneaux de vaccination

    À la uneCultureInternational

    5 éléments pour comprendre … le démon Valak (Conjuring 2, La Nonne)

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux