À la uneMusique

Forever 27 (3/5) : Jim Morrison (1943-1971)

Le 3 juillet 1971, le sex-symbol des années 60, Jim Morrison est retrouvé mort dans sa baignoire. Il rejoint ainsi son amie, Janis Joplin, partie un an plus tôt au sein du club des 27.

Le club des 27, très connu dans la pop culture, regroupe des chanteurs de blues et de rock, tous disparus à l’âge de 27 ans. Malédiction ou explication scientifique ? Ce phénomène restera un mystère…

Spiritisme, provocation et séduction, dans les années 60, Jim Morrison est une Rockstar et un véritable sex-symbol pour les hommes et les femmes qui l’admirent. Il est différent, presque divin pour beaucoup. Sa personnalité atypique, couplée à sa voix envoûtante, séduit rapidement le public. Et cette part de mystère entourera aussi sa mort, car comme pour une majorité des autres membres du club des 27, les incertitudes sur les circonstances de son décès persistent encore aujourd’hui.

Rencontre avec le spiritisme

James Douglas Morrison naît le 8 décembre 1943 en Floride. Le petit Jim est un enfant brillant, mais son caractère renfermé et asocial se manifeste également à cette période. Très jeune, il sera confronté à l’univers du spiritisme. Alors qu’il est en voiture avec sa famille, il croise sur la route deux véhicules accidentés et sur le bas-côté, une famille d’amérindiens agonisants. Jim dira plus tard avoir vu les âmes de ces personnes qui sont entrées en lui. Quand il aura une vingtaine d’années, Jim commencera à s’intéresser à la philosophie et s’imprégnera des paroles du philosophe Nietzsche et du poète Arthur Rimbaud. C’est à cette époque que Morrisson commencera à accroître sa consommation d’alcool et à prendre de la drogue. Dans les années 60, la drogue n’avait pas la réputation qu’elle a aujourd’hui et il est très facile de se procurer de la LSD (très rependue à l’époque), substance que Jim intégrera à son quotidien. Il échoue dans ces études de cinéma et décide de devenir une Rockstar.

The Doors

En 1965, Jim Morrison vit à Los Angeles sur le toit d’un entrepôt et écrit de plus en plus de poèmes. Un jour, alors qu’il se promène sur la place de Venice Beach, il rencontre Ray Manzarek qui est séduit par les écritures de Morrison. Ils décident alors tout les deux de fonder un groupe de rock dont Jim Morrison trouvera le nom : The Doors. Le batteur John Densmore et le guitariste Robbie Krieger les rejoindront. Lors des premières prestations sur scène du groupe, Jim est très timide et chante dos au public d’une voix très basse. Mais il commence peu à peu à danser de manière suggestive et à interagir avec le public. En 1966, le producteur de musique Jac Holzman repérera sera séduit par le groupe et les fera signer chez la maison de disques Elektra. Le caractère provoquant de Jim Morrison refera surface à peine un mois plus tard alors que le groupe se produisait au Whiskey A GO GO. Lors de la partie instrumentale de la chanson The End Jim Morisson improvisera une histoire inspiré de celle du personnage d ‘Oedipe. Un assassin entre dans une maison et marche jusque dans une salle où sont ses parents. Jim s’écrira alors « Father, I want to Kill you. Mother, I want to fuck you all night long/Père, je veux te tuer. Mère, je veux coucher avec toi toute la nuit. » Le texte sera conservé dans la version finale de la chanson qui apparaîtra sur leur premier album.

The Doors, album éponyme du groupe sort le 4 janvier 1967 et connaîtra le succès avec le single Light My Fire. Au cours de l’été, les Doors enregistrent leur deuxième album, Strange Days. Jim Morrison commence à faire la couverture de tous les magazines, son physique envoûtant attire et très vite le monde le considère comme le nouveau sex-symbol. 

Rockstar déchue

Dans les années 60, nombreux sont les sujets polémiques qui voient le jour et Morrison n’est pas du genre à écrire des chansons plates sans combat derrière. Ainsi, les Doors chanteront l’amour libre, la consommation de drogue et d’alcool et la révolte contre l’autorité et la guerre (en 67, les États-Unis s’engagent dans la guerre du Viêt Nam). Jim Morrison se déchaînera de plus en plus sur scène et ira parfois jusqu’à appeler à la révolte. C’est ce qu’il fera un jour alors qu’il performe la chanson The Unknown Soldier, écrite contre la guerre du Viêt Nam, et qu’il simulera de se faire tirer dessus sur scène devant un public complice et révolté. Le 9 décembre 1967, le chanteur se fera interpeller sur scène pour trouble à l’ordre public et comportement immoral. Mais loin de le calmer, cet événement aggravera le caractère provocateur de Jim Morrison qui va devenir encore plus agressif. Et ce comportement va commencer à semer le trouble au sein des Doors. Jim commence à se rendre compte que son public et les autres membres du groupe ne le considèrent plus comme un leader ou un chaman spirituel, mais plus comme un semeur de trouble qui ne fait plus que s’attirer les foudres. Le chanteur avouera dans une interview se sentir comme une âme intelligente et sensible dans un corps de clown. Jim se désintéresse du groupe et va commencer à se consacrer à ses poèmes qu’il publiera sous son vrai nom, James Douglas Morrison. Le sex-symbol que tout le monde adulait n’est plus. Jim Morrison se laisse pousser les cheveux et la barbe et prend du poids à vue d’œil.

Le concert des Doors à Miami deviendra tristement l’un des plus célèbres du groupe. Jim arrive avec plus de deux heures de retard, il est complètement ivre et ne tient pas debout. Il ne ressemble plus qu’a un vieil ivrogne tentant d’aligner quelques mots, à cette époque son public ne vient le voir que pour admirer ce spectacle comique et pathétique à la fois. Mais Jim ne s’arrêtera pas là et franchira la limite. À la fin du concert, il criera à la foule qu’il va montrer son sexe. Quelques jours plus tard, il recevra un mandat d’arrêt pour comportement indécent, exhibition indécente, outrage aux bonnes mœurs et ivresse publique. En 1970, il sera condamné à 8 mois de prison ferme, mais il payera une caution pour ne pas les faire. Le 8 décembre 1970, Jim Morrison enregistre ce qui sera sa dernière œuvre, mais aussi ce par quoi il a tout commencé, ses poèmes.

Dans la nuit du 2 au 3 juillet 1971, Jim Morrison est retrouvé mort dans sa baignoire par sa compagne Pamela Courson dans leur appartement parisien. Il aurait succombé à une crise cardiaque suite à une prise d’héroïne excessive. Disparu à seulement 27 ans, Jim Morrison aura marqué le monde de la musique et restera à jamais un mythe.

Jim Morrison ne serait pas mort dans sa baignoire

Mais tout comme Kurt Cobain la vérité sur la mort de Jim Morrison l’accompagnera dans la tombe. À l’exception que dans le cas de Jim le doute est encore plus grand quand on sait qu’aucune autopsie n’a été pratiquée, le corps a rapidement été placé dans un cercueil et enterré dans l’intimité la plus totale. Seulement 5 personnes étaient présentent au cimetière du père Lachaise à Paris où le Jim Morrison a été enterré. Les pompiers et médecins on conclut à une simple crise cardiaque dû aux excès du chanteur. Cependant, 50 après son décès, les rumeurs persistent. En effet, une autre version de la mort du chanteur existe. Selon elle, Jim Morrison ne serait pas mort dans sa baignoire. D’après des témoins, il aurait passé la soirée au Rock’n’ Roll Circus, célèbre bar parisien. Là-bas, Jim aurait pris de l’héroïne pure dans les toilettes su bar et serait décédé d’une surdose sur place. Pour éviter un scandale, son corps aurait été emmené à son domicile. Il aurait ensuite été plongé dans un bain d’eau froide pour tenter de le réanimer, en vain. Cette version sera soutenue par beaucoup de personnes, mais ne sera jamais prouvée car le seul témoin direct, Pamela Carson, a également succombé à une overdose en 1974 et a emporté ce secret avec elle. 

A lire aussi : Forever 27 (2/5) : Kurt Cobain (1967-1994)Forever 27 (1/5) : Amy Winehouse (1983 – 2011)

About author

Journaliste
    Related posts
    À la uneBrèvesCinéma

    Marvel : la bande d’annonce de Shang-Chi et la légende des Dix Anneaux dévoilée

    À la uneBrèves

    Chine : des scientifiques ont créé 132 embryons homme-singe

    À la uneBrèvesFaits Divers

    Un couple de retraités réserve prés de 800 créneaux de vaccination

    À la uneCultureInternational

    5 éléments pour comprendre … le démon Valak (Conjuring 2, La Nonne)

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux