À la uneCinémaSéries Tv

Disparition de Philippe Nahon, grande figure de la télévision et du cinéma

C’était une figure incontournable de la télévision et du cinéma : Philippe Nahon nous a quitté à l’âge de 81 ans des suites d’une longue maladie aggravée par le COVID19.

Une carrière incroyable. Une “gueule” comme on dit de la télévision et du cinéma. Philippe Nahon, un acteur brillant et un homme adorable nous a quitté aujourd’hui à l’âge de 81 ans, des suites d’une longue maladie aggravée par le Covid19.

Il est bien difficile de retenir un rôle en particulier de Philippe Nahon tant ils sont nombreux. On aurait envie de citer celui dans Kaamelott (Goustan), dans Caïn face à Bruno Debrandt en caïd marseillais (nous l’avions rencontré sur le tournage de cet épisode à Marseille et c’était un être absolument pétillant et délicieux) ou encore dans Mafiosa.

Mais nous avons choisi de nous arrêter sur son incroyable partition dans la très belle mini série Les beaux mecs face à Simon Abkarian

Tout commence en 2010 par l’évasion de Tony, vieux gangster condamné « longue peine », et de Kenz, jeune Maghrébin issu des mafias des cités. Dans une des prisons surpeuplées du troisième millénaire, ces deux-là partageaient une minuscule cellule, vivant dans une incompréhension totale l’un de l’autre et se détestant cordialement. Pourtant, alors qu’il bénéficie d’un régime de faveur et qu’il peut espérer une remise de peine pour bonne conduite, Tony va profiter de l’évasion de Kenz et l’obliger à l’emmener avec lui. Dehors, ils se séparent très vite, mais Tony, trahi par ses « associés » qui espéraient bien ne jamais le revoir et qui le balancent aux flics, revient se réfugier chez Kenz, dans la cité. Là, il découvre les méthodes des jeunes et fustige leur incroyable négligence – tout en admirant leur courage. Leur cavale cristallise, sur le mode de la tragi-comédie, un conflit de générations d’un nouveau genre, où s’affrontent les anciennes méthodes du grand banditisme – préparation méticuleuse, codes, réseaux élaborés – aux nouvelles – tout, tout de suite et n’importe comment. Le mélange des genres est aussi la spécificité des Beaux Mecs. Qui est Tony ? Qui cherche-t-il ? Pourquoi s’est-il évadé ? Quels comptes vient-il régler ?

Biographie Wikipedia : D’abord acteur de théâtre, Philippe Nahon décroche de nombreux rôles à la télévision dans les années 1970 et 1980, il apparaît dans de nombreuses séries télévisées (Les Cinq Dernières Minutes, Les Enquêtes du commissaire Maigret…). En 1991, il rencontre le jeune cinéaste Gaspar Noé. Avec le diptyque Carne et Seul contre tous, Gaspard Noé lui offre un rôle important qui le fera plus largement connaître. Philippe Nahon devient dès lors un personnage incontournable pour la nouvelle génération de cinéastes : Mathieu Kassovitz, Guillaume Nicloux, Jacques Audiard, Christophe Gans ou Alexandre Aja font tous appel à lui.

Un second rôle essentiel dans des films aussi divers que Les Couloirs du temps : Les Visiteurs 2, Les Rivières pourpres, Irréversible, Haute tension, Calvaire du belge Fabrice Du Welz, Le Deuxième Souffle d’Alain Corneau ou MR 73 d’Olivier Marchal.

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneFrancePolitiqueSociété

Désormais, les forces de police n’utiliseront plus la « clé d’étranglement » comme technique d'interpellation

À la uneCinémaCulture

Universal annonce le retour de ‘L’Exorciste’ avec une nouvelle trilogie en préparation

À la uneJeux olympiquesSport

JO de Tokyo, jour 7 : Florent Manaudou en lice pour le podium, les français champions olympiques en judo

À la uneFaits DiversInternational

Angleterre : 40 personnes arrêtées pour abus sexuels sur mineurs

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux