À la uneActualitéFrance

Résumé des annonces d’Édouard Philippe et Olivier Véran

Durant près de 2h, le Premier ministre et le ministre de la Santé et des Solidarités se sont adressés aux Français. Ils se sont appliqués à faire le point sur la gestion actuelle de la France face à la pandémie de Covid-19 et sur son futur notamment à partir du 11 mai prochain.

Des mesures de confinement qui ont su porter leurs fruits malgré quelques faiblesses

Les moyens mis en place pour vaincre les conséquences de la pandémie

Tout au long de leur prise de parole, les deux ministres ont souhaité rappeler et féliciter la responsabilité de la majorité des Français pour leur respect du confinement. Ce dernier a pu être suivi correctement notamment grâce à la mobilisation des services d’ordres. Edouard Philippe a par ailleurs indiqué à ce propos que 13 millions de contrôles avaient été effectués et que 800 000 verbalisations avait été faites.

Du côté hospitalier, le gouvernement a également doublé le nombre de lits en service de réanimation passant ainsi d’environ 5 000 à 10 000. Il s’est aussi assuré de fournir un maximum d’équipements médicaux aux soignants notamment pour les masques ffp2. Il a pour cela augmenter la production nationale à 8 millions de masques par semaine. De nombreuses commandes ont été également passées à d’autres pays tel que la Chine.

Les EPHAD, dont 45% d’entre eux ont signalé au moins un cas de contamination, ont également reçu des aides du gouvernement pour lutter contre le Covid-19. Des renforts humains ont été apportés dont parmi de nombreux infirmiers(ères) scolaires et des étudiants en médecine. Des dépistages ont également été effectués. Face à la réussite de ces mesures, Olivier Véran a par ailleurs annoncé qu’un droit de visite serait dès lors instauré. Bien qu’il reste exceptionnel et limité à deux visiteurs par famille, les Français pourront rendre visite à leurs proches sous le contrôle des soignants de l’établissement.

Les membres du gouvernement se sont également assurés d’apporter des soutiens à dimension social. Un numéro vert (0.800.130.000) a été mis en place pour les personnes en détresse morale ainsi que le maintien des prestations sociales. 17 000 hébergements d’urgences ont été également mis à disposition. 64 000 personnes sans abris ont pu recevoir des aides concernant les biens de premières nécessités. Des aides financières ont été apportées aux foyer touchant le RSA.

Le Premier ministre rappela aussi les conséquences de la pandémie sur l’économie française.

Conséquences de la pandémie sur l’économie française / VL MEDIA

Il définit les mesures prises pour anticiper économiquement sur l’après : passage de l’arrêt travail au chômage partiel, prêts de l’État aux entreprises et fonds de solidarités pour les plus petites d’entre elles.

Solutions apportées contre les conséquences économiques de la pandémie / VL MEDIA

Des failles subsistantes malgré les efforts apportés

Malgré la réussite du confinement et de ses mesures, il existe un défaut dans la gestion française de la crise sanitaire. Certains équipements sanitaires manquent et pénalisent les soignants dans leur travail.

Les blouses, charlottes et gants viennent à manquer. Pour répondre à cela des commandes à l’étranger ont été passées et la production nationale renforcée.

C’est également le cas des respirateurs. Olivier Véran a annoncé que d’ici fin juin 15 000 respirateurs seront prêts ainsi que 15 000 respirateurs transports plus légers.

Mise au point sur les recherches scientifiques autour de la lutte contre le Covid-19

Florence Ader, infectiologue à l’hôpital Croix-Rouge de Lyon, est intervenue durant la prise de parole pour expliquer où en étaient les recherches scientifiques. Elle a également définit les objectifs des experts.

Du progrès dans les recherches malgré l’existence de réponses encore inconnues

Florence Ader durant sa prise de parole / VL MEDIA

Florence Ader a expliqué que les scientifiques comprenaient désormais la structure du virus Covid-19 et à quoi il s’attache. Mais elle a également démontré les interrogation qui subissent comme par exemple le fait que le virus touche plus les hommes que les femmes.

Essais, traitements et coopération internationale

À partir de leurs recherches, les scientifiques à travers le monde essayent de chercher un traitement ou un vaccin. Pour cela, ils n’écartent aucune possibilité effectuent des essais sur des patients volontaires. À travers le monde, environ 700 d’entre eux ont participé à ces tests en Europe et dans le monde.

Avec leur compréhension du virus et de son génome, autrement dit la carte d’identité du virus, ils envisagent de produire des médicaments spécialement adaptés. Le “graal” comme la soulignait la chercheuse serait le vaccin. L’Institut Pasteur souhaite par ailleurs en essayer dès cet été.

Les prémices d’un déconfinement aux conditions et solutions fermes

Edouard Philippe et Olivier Véran l’ont rappelé, le processus du déconfinement à partir du 11 mai sera progressif. Le Premier ministre annoncera d’ailleurs son plan de déconfinement dans les 15 prochains jours. Leurs priorités restent de préserver la santé des Français et d’assurer la continuité de la nation.

Pour cela, deux conditions s’imposent : la maîtrise de la circulation du virus et le rétablissement de la capacité d’accueil des hôpitaux. Concernant la maîtrise du virus, ce dernier s’établit sur le RO. Ce sigle représente le nombre de futurs malades potentiels infectés par une personne contaminée. Pour que ce dernier puisse être sans danger, il doit correspondre à 1 personne ou moins infectée. Edouard Philippe a expliqué que vers le 11 mai, la France devrait atteindre un RO à 0,6 ou inférieur.

Cependant, la population française n’étant pas immunisée, le risque d’une nouvelle pandémie reste envisageable. Pour empêcher cela, le gouvernement met un point d’honneur à la prévention. En effet les vaccins ne pourront être utilisés avant 2021 et les traitements restent encore inconnus. La prévention reste alors la seule option efficace envisageable.

Elle s’établit sur des notions déjà connues de tous : l’application des gestes barrières, la multiplication de tests ou encore l’isolement des porteurs du virus. De plus, il est prévu à partir du 11 mai que chaque citoyen dispose de masques grands publics et réutilisables. Une vaste campagne de tests sera également menée. Il est également envisageable que le port du masque soit obligatoire dans les transports en commun.

L’objectif est de casser les chaînes de transmission en plus de la prévention. D’autres moyens sont également envisagés. Une importante logistique humaine va être mobilisée pour identifier les cas contacts. Il y a aussi le projet d’une potentielle application pour pouvoir connaître précisément qui on a croisé dans la journée. Cette dernière idée doit être débattue à l’Assemblée Nationale et au Sénat prochainement.

Ainsi, il est important de retenir de cette allocution que chacun doit continuer à respecter les mesures de confinement. Il faut également souligné que le déconfinement du 11 mai sera progressif et chacun devra rester vigilant.

À lire aussi : Point de situation sur la pandémie de Covid-19 en France et dans le monde

Crédits photo : GEOFFROY VAN DER HASSELT / POOL/AFP/Archives

About author

Maëva, 20 ans Journaliste VL Média Bordeaux
Related posts
À la uneActualitéSéries Tv

La série sur la chanteuse Selena Quintanilla désormais disponible

À la uneInsoliteInternational

Trois hommes arrêtés après avoir volé et saoulé une dinde à la vodka

À la uneActualitéSéries Tv

Glee Cast organise une collecte de fonds à la mémoire de Naya Rivera

À la uneMédias

Succès pour la grande finale de Koh-Lanta : Les 4 Terres !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux