EmissionsLes As du placard

Dominique Alibert, Invité des As | Les As du Placard #72

Dominique Alibert - LADP 71

Dominique Alibert, la Représentation Politique au Haut Moyen Âge

Qui est-ce ? La biographie : Dominique Alibert, maître de conférences à l’ICP

Dominique Alibert est un universitaire français né en 1964, maître de conférences à l’Institut Catholique de Paris et chercheur associé au CNRS. Ses thèmes de recherche principaux sont l’Histoire des représentations politiques et des structures sociales du Haut Moyen Âge.

Suite à ses recherches sur l’eschatologie politique dans l’Europe du Haut Moyen Age, Dominique Alibert s’est intéressé à la question de la représentation et de l’iconographie notamment en revenant sur la question du sacre et de l’engendrement royal. Dominique Alibert a publié une cinquantaine d’articles relatifs aux rapports entre le pouvoir et l’art et l’utilisation de l’image dans les sociétés du Haut Moyen Âge.

Dominique Alibert - LADP 71

Dominique Alibert

Dominique Alibert a publié ses recherches comme Chrétientés médiévales du VIIème – XIème siècle, Atlante, 1997, en collaboration avec J-C. Cheynet, C. de Firmas, B. Saint-Sorny et V. Prigent ; Les sociétés en Europe. Mi-Vème fin IXème siècle, Cned-Sedes, 2002, en collaboration avec C. de Firmas ; Aix-la-Chapelle : le royaume des images, L’Histoire, n°406, p. 60-63, 2014 ou encore L’empereur est mort, L’Histoire n°406, p. 55 en 2014.

L’émission des As

Il n’y a pas, à mes yeux, de séparation entre représentation religieuse et représentation politique. Dans les sociétés médiévales, tout ce qui est politique passe par une manipulation des textes religieux“, Dominique Alibert.

L’iconographie du Haut Moyen Âge ne saurait se résumer à un caractère purement religieux. Outil de démonstration de puissance, la représentation du roi par l’image lui confère, outre sa dimension sacrale, une assise supplémentaire pour sa légitimité. Dominique Alibert, maître de conférences à l’Institut Catholique de Paris, revient sur ce qui caractérise cette iconographie particulière du Haut Moyen Âge.

L’image pendant une longue période […] est le seul espace de liberté des Princes“, Dominique Alibert. Entre une reprise de codes déjà connus et un regain de créativité artistique, l’iconographie du Haut Moyen Age révèle, au sommaire de cette émission, toute son importance. La représentation du politique ne se restreint pas à un espace purement artistique.

Dominique Alibert - LADP 71

Dominique Alibert et l’équipe des As

Le roi est le maître de l’ordre du monde (…). [Il] protège son peuple au sens premier“, Dominique Alibert. La représentation politique apparaît comme un moyen de reconnaissance pour le Prince. Par différents supports matériels, elle illustre les devoirs et obligations religieux que laïcs du souverain.

L’image médiévale n’est en aucun cas la Bible des illettrés. L’image (…) est la nécessité pour le Prince de se faire voir et de s’affirmer comme tel“, Dominique Alibert. S’il peut sembler anachronique de parler de propagande, une chose est certaine : le Moyen Âge maîtrisait déjà la manipulation par l’image.

Une émission animée par : Guillaume Togay de Varennes avec pour chroniqueurs : Victoire Chevreul, Cédric Fuentes et Perrine de la Flèche.

Aller plus loin :

[tabs tab_names=”Quelques Lectures|Quelques Liens|Pauses Musicales” initial=”1″]
[tab]

Une lecture : La puissance royale, image et pouvoir de l’Antiquité au Moyen Âge , Emmanuelle Santinelli-Foltz et Christian-Georges Schwentzel, Éd. Presses Universitaires de Rennes, 2012

Présentation : Comment le pouvoir monarchique orchestre-t-il un programme iconographique ? Cet ouvrage propose des éléments de réponse en prenant en compte non seulement les représentations figurées, stylisées, idéalisées ou réalistes des souverains, mais aussi les attributs du pouvoir monarchique, les symboles et logotypes.

Disponible ici : Éditions PUR

Une lecture : L’iconographie médiévale, Jérôme Baschet, Coll. Folio histoire, Éd. Gallimard, 2008

Présentation : L’image médiévale n’est pas, comme le veut l’idée commune, la « Bible des illettrés » !
Critiquant les œuvres fondatrices d’Émile Mâle et d’Erwin Panofsky, Jérôme Baschet reconsidère le concept d’iconographie : il écarte toute dissociation entre le fond et la forme et prône la plus extrême attention aux procédés plastiques par lesquels la pensée figurative dote de sens les images.

Disponible ici : Éditions Gallimard


[/tab]
[tab]

Une vidéo : Le crieur public, charnière du monde médiéval

La revue “Médiévales” : Les langages politiques au Moyen Âge

France Culture : Les monastères au Moyen-Âge, une source de nos démocraties ?

L’émission “La Grande Table” de France Culture : Gouverner par la peur : ce qui a changé depuis le Moyen Âge


[/tab]
[tab]


[/tab][/tabs]

Une idée, un apport ? N’hésitez pas à interagir, commenter ou partager !

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
EmissionsL’Afterschool

Jahneration et An’Om & Vayn dans l’After-School #137

EmissionsLes Snipers de l’Info

S03ep11 : Les Snipers de l'Info

EmissionsLes Actuvores

Awa Timbo, invitée des Actuvores #44

EmissionsSolo

Cizaire Palace #9

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux