À la uneActualitéCulturePop & Geek

E3 2017 : Sony place ses grosses exclusivités

E3 2017 : Sony place ses grosses exclusivités

Face à l’annonce de la Xbox One X et au carton de la Switch, Sony tient ses positions et date ses exclusivités pour l’année à venir.

Après les conférences tonitruantes des éditions 2015 et 2016 lui garantissant une assise solide sur le marché des consoles, Sony joue la sécurité. Rien de bien nouveau sous le soleil de Los Angeles donc, sinon la certitude que les AAA déjà annoncés les années précédentes arriveront à bon port.

Peu de nouveautés et beaucoup de dates

Sans surprise, la conférence s’est engagée sur Uncharted: The Lost Legacy, toujours signé Naughty Dog. Déjà annoncé pour le 22 août, ce spin-off suivra Chloé Frazer et Nadine Ross à la recherche des trésors de l’empire Hoysala. Outre le changement de protagoniste la recette semble promettre davantage de niveaux ouverts, dans le sillon du chapitre de Madagascar.

Profitant de l’engouement suscité par Horizon: Zero Dawn, Guerrilla Games a annoncé un épisode supplémentaire intitulé The Frozen Wilds. À défaut de précisions sur le contenu de cette extension – un peu de gameplay n’aurait fait de mal à personne – on se réjouira de retrouver Aloy dès cet automne.

Third person shooter surfant sur la mode des zombies, Days Gone s’est offert également une longue vidéo de gameplay présentant ses mécaniques d’infiltration. Il sera par exemple possible d’exploiter l’IA des zombies à son avantage pour prendre les milices ennemies par surprise. L’apocalypse aura lieu le 29 décembre 2017.

Si surprise il devait y avoir, il aura fallu la trouver dans l’annonce du remake de Shadow of the Colossus. Le chef-d’oeuvre de Fumito Ueda, sorti sur PlayStation 2 en 2005, bénéficiera d’un lifting intégral géré par les équipes de Bluepoint Games, à qui l’on devait déjà la refonte sans faute des trois premiers Uncharted. Sortie prévue pour 2018.

Pour clore ce premier segment, Shawn Layden, seul animateur sur scène, a insisté sur la pénétration de la réalité virtuelle dans les foyers de joueurs. L’occasion de confirmer l’existence d’un Skyrim VR, et d’annoncer quelques nouveaux titres : Starchild, The Inpatient et Monsters of the Deep, le chapitre ultime de FFXV que nous attendions tous sans le savoir.

Les bruits de couloir laissaient espérer l’annonce d’un nouveau Devil May Cry, mais dans les faits Capcom a livré une prestation plutôt timide : un Monster Hunter World plus grand et plus beau annoncé pour 2018, et un trailer supplémentaire pour Marvel vs. Capcom Infinite.

Trois mastodontes exclusifs

Square Enix étant parti à la pêche et Capcom ménageant ses effets – en attendant le Tokyo Game Show ? – Sony a capitalisé sur les grands projets internes déjà annoncés les années précédentes. Le géant japonais a donc rempli son calendrier de sorties 2017/2018, sans chercher à surprendre un public largement acquis.

Le grand jeu de la conférence était à n’en pas douter le come-back de God of War. Outre la claque visuelle, le titre semble proposer une remise à plat des mécaniques de la série : exit les plans aériens en arènes, les combats se feront caméra à l’épaule. Fil rouge de ce nouvel épisode, la relation entre Kratos et son fils pourra donner lieu à quelques interactions dans les affrontements, et apporter un peu de chaleur dans ce nouveau setting scandinave. Retrouvailles en famille pour début 2018.

La guerre s’est prolongée dans le futur avec un long segment consacré à Detroit: Become Human, nouvelle superproduction de Quantic Dream présente à l’E3 pour la troisième année consécutive. Après Kara en 2015 et Connor en 2016, le studio parisien nous présente cette fois Markus, androïde rebelles aux prises avec l’humanité. David Cage oblige, le trailer met le paquet sur le scénario et la motion capture. Dernière inconnue : la date de sortie.

Il fallait s’y attendre, le clou du spectacle a bien sûr été confié au Spider-Man d’Insomniac. Après le court trailer de l’année dernière, nous avons enfin pu voir l’homme-araignée en action dans une vidéo de gameplay plutôt explosive. Les développeurs d’InFamous ont conservé leur patte : couvertures perchées, takedowns furtifs, mécaniques de grappin… Si le résultat évoque sans détour l’approche d’un Batman: Arkham Asylum, le jeu aérien du Tisseur promet quelques séquences over-the-top bien senties. Les phases de combat ne semblent pas manquer de patate, mais on s’inquiétera de l’omniprésence de QTE et micro-cinématiques qui flattent la rétine mais semblent laisser bien peu de marge de manœuvre au joueur. Spider-Man Homecoming portant déjà l’avenir de Sony Pictures sur ses épaules, il ne fait aucun doute que ce nouveau jeu a été suivi de très près par la maison mère. Verdict cet été !

About author

Animateur de HyperLink et Rédacteur-en-chef Pop Culture, spécialiste en univers virtuels et jukebox itinérant.
Related posts
À la uneBrèvesSéries Tv

Demain nous appartient : découvrez le teaser du retour de la série

À la uneActualitéCultureEmissionsLe Tøhu-BøhuLittératureMusiqueNon classéTendances

Fred Lombard Daydream Music Indiemusic & Caesaria dans le Tohu Bohu#293

À la uneSanté

Didier Raoult, provocateur de génie

À la uneHigh Tech

Animal Crossing : des pros de la déco customisent votre île

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux