Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

À la uneActualitéEconomieFrancePolitique

Les écoles de conduite s’opposent à la réforme du permis.

Lors d’une séance dans l’hémicycle, la représentation nationale a adopté des mesures afin de rendre le permis de conduire moins cher et raccourcir les délais.

Depuis plusieurs jours, les syndicats d’auto-écoles s’opposent à la réforme proposée par la loi Macron. les quatre organisation syndicales de la profession (Unic, CNPA, Unidec et Fnec) veulent faire des démonstrations de force dans les grandes villes françaises pour faire plier le gouvernement.

Lors d’un débat fin janvier 2015 dans le cadre du projet de loi Macron, l’Assemblée a étudié les propositions du texte. Le gouvernement a pour objectif de réduire les délais d’attente très élevés des candidats à l’examen. En effet près de 40% des candidats patientent plus d’un an entre l’inscription et l’épreuve de conduite. De plus, le gouvernement socialiste souhaite baisser le coût d’un permis devenu dissuasif pour beaucoup de jeunes. Le coût de la formation varie entre 1100€ et 3000€ d’après le ministère de Bercy. Pour la présidence de la République, c’est un réel enjeu car plus d’1,5 millions de candidats se présentent chaque année pour la première fois à l’examen.

Afin d’atteindre ces objectifs, Emmanuel Macron a misé sur plusieurs mesures:

– Un manque d’examinateur pallier par des postiers.

Afin de réduire le délai d’attente et 98 jours à 45 jours entre le 1er et le 2e passage à l’examen, le gouvernement a choisi de pallier le manque d’examinateurs par des postiers. Pour Philippe Colombini, le président de l’Union des indépendants de la conduite, c’est une solution “absurde” et surtout “insultante pour les 1 200 inspecteurs de considérer que n’importe qui pourrait les remplacer, comme pour les postiers soupçonnés de ne pas assez travailler”.
Gilles Savary, le rapporteur socialiste de la réforme considère que ce recours devrait être utile dans les dites “zones tendues” comme en Seine-Saint-Denis où il faut attendre près de 145 jours entre les passages de l’examen. Pour Jean-Christophe Fromantin, député UDI, il serait plus utile de confier en partie cette tâche à des organismes certificateurs privés comme il l’avait proposé en 2013 dans sa proposition de loi pour réformer le permis de conduire.

– La fin des 20 heures minimales de conduite.

Les 20 heures constituent le minimum d’heures de conduite que les élèves doivent faire avant de passer l’examen. Il est possible de passer la conduite après 20 heures dès lors que l’élève est considéré comme l’un des “plus doué et donc “prêt” pour l’épreuve. Ainsi, le permis de conduire est moins cher. D’après Bercy, les gammes de forfaits proposés par les écoles de conduite “devront mieux correspondre aux besoins réels” des candidats. Actuellement, le forfait le plus commun comprend les entrainements théoriques, le passage de l’examen théorique, et les 20 premières heures de conduite.

– L’inscription et l’évaluation des élèves par internet.

Pour Frédéric Martinez, directeur du réseau ECF (plus de 1180 agences et points relais), une des plus grosses associations d’école de conduite, « C’est comme un devis, on ne peut demander à un peintre de le faire sans avoir vu l’appartement » Ces sujets ont été étudiés mardi 10 février entre les professionnels du secteur et Gilles Savary avant que le texte passe au Sénat. Pour faire face à d’éventuelles propositions, un comité ad hoc vient d’être créé. Il est composé de professionnels et de parlementaires, preuve sur caractère sensible et complexe de la réforme.

Sujet de débats à l’Assemblée depuis la semaine dernière, la Loi Macron est très contestée par les professions réglementées du droit comme les notaires et huissiers. Théoriquement, il reste jusqu’à demain au députés pour examiner les 985 amendements avant le vote le 17 février. Beaucoup de travail pour les élus de la République qui devront se pencher, ensuite, sur l’ouverture des commerces le dimanche, la réforme des prud’hommes et les procédures de licenciement économique.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéInternational

Qui est Roberto Saviano, cet écrivain sous protection, qui a rendu hommage à Rushdie ?

ActualitéEnvironnement

Qu’est-ce qu’on risque si la Méditerranée surchauffe ?

À la uneInternational

Pourquoi J.K Rowling est-elle menacée à son tour ?

À la uneFranceSéries Tv

Qui sera l'héroïne de la saison 2 de L'école de la vie ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux