À la unePolitique

Élection présidentielle de 2022 : les grandes dates à venir

Dans moins de quatre mois se tiendra l’élection présidentielle, une période durant laquelle de nombreuses étapes vont se succéder. Alors faisons le point sur ce qu’il s’est déjà passé et ce qui nous attend dans les prochains mois.

Du 1er juillet à maintenant, que s’est-il passé ?

L’élection présidentielle a officiellement commencé depuis le 1er juillet 2021. A partir de cette date, chaque candidat a dû désigner une personne ou une association chargée de collecter l’argent nécessaire à la campagne du dit candidat. Ce mandataire devra donc faire les comptes et justifier les dépenses afin que le candidat puisse se faire rembourser les coûts de sa campagne. La hauteur du remboursement dépendra alors du score que le candidat a réalisé lors des deux tours. C’est ce qu’on appelle les décomptes des dépenses de campagne.

Depuis cette date, de nombreux candidats ont été élus lors des primaires de leur parti afin de le représenter à l’élection présidentielle. C’est le cas par exemple de Yannick Jadot (EELV) ou de Valérie Pécresse (LR).

1er janvier : Équité du temps de parole

Depuis le 1er janvier, les candidats à l’élection présidentielle sont soumis non pas à une égalité mais à une équité du temps de parole. Ce qui signifie que les candidats n’ont pas le même temps de parole. Celui ci sera calculé en fonction du poids politique du candidat, lui même calculé à partir de différentes variables : position dans les sondages, résultats aux dernières élections mais aussi par son « implication dans la campagne ». Roch-Olivier Maistre, le président de l’Arcom (fusion entre le CSA et Hadopi), a défini ce que signifiait cette dernière au micro de France Info ce 3 janvier : « l’organisation de réunions publiques, la participation à des débats, la désignation d’un mandataire financier ».

Cette équité du temps de parole est alors établie jusqu’au 27 mars, veille du début officiel de la campagne présidentielle.

30 Janvier : début des parrainages

Cette date marque le début de la récolte des signatures des maires. Chaque candidat doit obtenir 500 parrainages, c’est à dire autant de maires les supportant durant leur campagne. Avant cette date, aucune signature ne peut être faite, les candidats n’e peuvent obtenir que des promesses de parrainage. Attention cependant, un candidat ne peut obtenir 10 % de parrainage d’un seul et même département. Il est dans l’obligation d’obtenir des signatures d’au moins 30 départements du territoire français et des collectivités d’outre-mer.

4 Mars : dépôt des parrainages et date limite d’inscription sur la liste électorale

Les candidats sont dans l’obligation de déposer leurs parrainages au plus tard à cette date. C’est le Conseil Constitutionnel qui se charge de les récolter ainsi que de vérifier si les signatures correspondent bien aux attentes précédemment évoquées.

Le 4 mars c’est aussi le début des élections pour vous ! En effet, vous avez jusqu’à cette date pour vous inscrire sur les listes électorales. Passé celle-ci, il sera trop tard et vous ne pourrez pas voter.

11 mars : Publication de la liste des candidats

Une semaine après la récolte des parrainages, c’est l’annonce officielle par le gouvernement des candidats en lices pour l’élection présidentielle. A cette même date, chaque candidat reçoit une avance de l’État de 200 000 euros sur le remboursement forfaitaire de ses dépenses de campagne.

28 mars : La campagne débute officiellement

Deux semaines avant le début de l’élection, c’est le top départ de la campagne présidentielle. A cette date, les candidats ne dépendent plus d’une équité du temps de parole mais d’une égalité de celui-ci. Cette campagne se déroulera jusqu’au premier tour de l’élection, soit le 10 avril.

10 avril : Premier tour de l’élection

Si la France Métropolitaine votera le dimanche, ce n’est pas le cas de certains territoires d’outre mer comme la Guadeloupe, la Guyane, à Saint-Pierre-et-Miquelon, en Martinique, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et en Polynésie française. Les habitants de ces lieux devront voter le samedi en raison du décalage horaire.

Les français seront donc appelés à voter aux urnes, ou par procuration, et les résultats seront publiés le soir même à la télévision française. On connaîtra alors les deux candidats pour le second tour.

La campagne reprend alors et les deux candidats s’adonneront au traditionnel débat de l’entre deux tours.

24 Avril : Second tour

Les français sont appelés à nouveau pour voter afin d’élire le futur président de la république. Comme pour le premier tour, des estimations seront diffusées avant d’annoncer officiellement le vainqueur à la télévision.

13 mai au plus tard : Passation de pouvoir

Si Emmanuel Macron n’est pas réélu, alors la passation de pouvoir devra se faire le 13 mai au plus tard. Des informations sont alors échangées de manière secrète avant que le nouveau président ne prenne ses fonctions.

24 juin : Date butoir des dépôts de comptes de campagne présidentielle

A cette date, les comptes de campagne doivent être intégralement remis au Conseil Constitutionnel qui va alors avoir six mois pour valider les comptes et procéder au remboursement. Celui ci sera à hauteur de 47,5 % du plafond des dépenses si le candidat a obtenu au moins 5 % des voix au premier tour, contre 4,75 % pour les autres. Quant aux candidats du second tour, ils seront remboursés à 47,5 % du plafond des dépenses du second tour.

A lire aussi : Présidentielle 2022 : Christiane Taubira appelle de nouveau à un rassemblement de la gauche

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Why women kill : la série de Marc Cherry finalement annulée par Paramount+

À la uneCinémaCulture

La Fête du cinéma : ça fonctionne comment ?

À la uneCultureSéries Tv

C’est pour quand le retour de Madame est servie ?

À la uneSéries Tv

Le destin de Lisa : la série débarque sur Salto

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux